La prédestination et la souveraineté de Dieu (Première partie)


Verset du jour à méditer: Ephésiens 1 :4 « En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui »


Il m’a fallu beaucoup de courage pour prendre la décision d’enseigner sur la prédestination qui est un sujet très sensible car il a été la source de beaucoup de sectes et beaucoup d’enfants de Dieu se sont détournés de la vérité pour finalement retourner dans le monde.

Il y’a des sujets « brûlants » qu’on préfère ne pas toucher mais mon principe est toujours le même : Si Dieu a permis que quelque chose figure dans la bible, cela veut tout simplement dire que nous sommes concernés et par conséquent nous devons en parler. Je prie pour que le Seigneur me donne assez de sagesse et de révélations afin de pouvoir vous communiquer l’éclaircissement que j’ai reçu de la part du Saint-Esprit. En fait nous allons parcourir la bible et comme d’habitude tout ce que je dirai sera basé sur un passage biblique et la méditation ira jusqu'à samedi.

La confusion commence au verset du jour (Ephésiens 1 :4) qui dit que Dieu nous a élus avant la fondation du monde ! Autrement dit, Dieu nous a élus avant même que nous soyons nés et si nous restons dans la même pensée, c’est comme si nous ne pouvons rien changer concernant notre destin et quelqu’un a dit que ce verset lui fait croire que nous ne sommes pas très différents des robots. Pire encore, le verset suivant (Ephésiens 1 :5) dit clairement que Dieu nous a prédestinés dans son amour. C’est justement ce mot « prédestinés » qui dérange dans le monde chrétien. Il est extrêmement important de comprendre que nous sommes prédestinés et non programmés. En informatique, la programmation d’un système dépend de son concepteur mais la prédestination divine nous donne le choix d’accepter ou de refuser le plan de Dieu. La bible dit que nous somme crées pour de bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions (Ephésiens 2 :10). Dieu nous a donné le choix d’où nous sommes différents des robots.

Je crois que si nous méditons ensemble sur le sujet jusqu'à samedi prochain, nous finirons par discerner la richesse cachée derrière cette vérité et ça va certainement nous aider à avoir une autre façon de concevoir notre Seigneur. Je crois que la racine ou la clé pour comprendre le mystère de la prédestination est la révélation de la souveraineté de Dieu. On ne peut pas comprendre la prédestination sans découvrir la souveraineté de Dieu. La souveraineté de Dieu est plus parlée dans l’ancien testament mais Paul en parle également dans le nouveau . Il est impossible d’être toujours dans la soumission totale de Dieu ou de le louer malgré les mauvaises circonstances sans avoir compris sa souveraineté.


On entrera dans les détails dans la méditation de demain.

 

 


La prédestination et la souveraineté de Dieu (Deuxième partie)


Verset du jour à méditer: Ephésiens 1 :3 « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ! »


Comme nous le lisons dans le verset du jour, Dieu nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles et la même parole de Dieu dit qu’Il nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes. Spirituellement, grâce à Jésus, nous sommes ensemble avec Dieu c-à-d à sa droite au dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance et de toute dignité (Eph 1 :21).

Hier nous avons appris que Dieu nous a élus avant la fondation du monde ! Théoriquement, Dieu nous a sauvé avant même notre naissance et c’est comme si toutes ces bénédictions spirituelles attendaient notre venue au monde. Le verset du jour d’hier (Eph 1 :4) disait : « En Lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde… ». Il m’a ouvert les yeux car malgré la disponibilité de toutes ces bénédictions spirituelles, il y’a quand même une condition : « En Lui » Toutes les bénédictions que Dieu nous a réservées sont uniquement localisées en Lui c-à-d en Jésus-Christ.

Avant la fondation du monde, Dieu a préparé beaucoup de bénédictions et la victoire pour ceux qui seraient en son Fils Jésus-Christ. On ne peut donc pas hériter ces bénédictions étant en dehors de Lui. Maintenant la grande question est celle de savoir ceux qui sont prédestinés et ceux qui ne le sont pas ? L’apôtre Pierre nous donne la réponse quand il écrit que Dieu ne veut pas qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance (2 Pierre 3 :9). Comme la repentance ne peut que se trouver qu’en Jésus, il est donc clair que dans le plan parfait de Dieu, tout être humain devrait accepter Jésus c-à-d être en Lui.

Tu me diras : Il y’a beaucoup d’appelés mais peu d’élus (Matt 22 :14) maisle salut est un cadeau de Dieu et nous ne sommes pas obligés de l’accepter. En fait, tout le monde est appelé ou tout le monde a accès au salut qui donne la vie éternelle mais très peu répondent ou l’acceptent d’où Jésus a dit : Il y’a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Les élus sont ceux qui ont volontairement accepté le salut en Jésus-Christ. Si tu lis ce message et que tu n’as pas encore accepté Jésus comme ton sauveur, tu ne pourras pas bénéficier de toutes les bénédictions préparées par Dieu avant la fondation du monde et la porte du ciel est fermée pour toi. Si tu décides maintenant de le recevoir, tu peux me contacter (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour que je t’aide selon la Parole de Dieu.


Dans la méditation de demain, on parlera de la souveraineté de Dieu. Bonne méditation.

 


La prédestination et la souveraineté de Dieu (Troisième partie)


Verset du jour à méditer: Romains 9 :14 « Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de là! »


Avant de méditer sur la souveraineté de Dieu, j’aimerais bien conclure la méditation d’hier. J’ai terminé en disant que Jésus a dit : Il y’a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. On a compris que les peu d’élus sont ceux qui ont accepté Jésus comme leur sauveur et que ce sont ceux-là qui sont prédestinés dans l’amour de Dieu (Eph 1 :5). Il est donc important de comprendre que Dieu ne force pas le salut mais il nous donne tous la liberté de décider. Dieu met aujourd'hui devant toi la vie et la mort, le bien et le mal (Deut 30 :15), à toi de choisir.

Souvent quand on entend le message sur la souveraineté de Dieu, on a tendance à se poser la même question que Paul dans le verset du jour (Rom 9 :14) : « Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice? » . On se pose cette question car c’est effectivement de l’injustice qui apparaît si du moins on se base sur le bon sens. J’espère que, comme Paul, la réponse à cette question est « Loin de là!  » car si ce n’est pas le cas, il ne faudrait même plus ouvrir nos bibles. On ne peut pas servir et adorer un Dieu injuste. Il est plus que juste car il est la justice elle-même étant son auteur. Nous connaissons la justice par Lui et sans lui on n’aurait jamais su qu’elle existe.

Selon le bon sens, il est apparemment injuste de juger quelqu’un pour des erreurs qu’il n’a pas encore faites. La bible dit qu’avant que Jacob et Esaü soient nés et qu’ils n’aient fait ni bien ni mal, Dieu avait déjà haï l’un et aimé l’autre indépendamment de leurs œuvres en disant: « J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü » (Rom 9 :11-13). Pourquoi Dieu a haï l’un et aimé l’autre ? La réponse se trouve dans le même passage : « afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle » (Rom 9 :11). Le dessein d’élection de Dieu s’est accompli en Jésus-Christ où le salut ne dépend pas de nos œuvres mais de la grâce de Dieu. Le salut que nous recevons gratuitement a été préparé avant la fondation du monde, avant notre naissance. Comme Dieu a aimé Jacob avant sa naissance, Il nous a également aimé avant notre naissance afin de nous donner la vie éternelle mais à condition que nous soyons en Lui (Jésus). Esaü était l’image de ceux qui refuseraient le don gratuit de Dieu et qui seront privés du ciel.

L’illustration du potier et de l’argile est selon moi le meilleur moyen de comprendre la souveraineté de Dieu. Paul écrit : « O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi? » (Rom 9 :20)


On en parlera dans la méditation de demain. Bonne méditation

 


La prédestination et la souveraineté de Dieu (Quatrième partie)


Verset du jour à méditer: Romains 9 :20 « O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi? »


Le passage décrit Dieu comme le potier et l’homme comme de l’argile. Le potier est le maître de l’argile et fabrique le vase selon la forme qu’il veut selon sa volonté. L’argile ne fait qu’exécuter sans aucune discussion. Le pot ne demandera pas au potier : « Pourquoi m’as-tu donné cette forme ? ». Ceux qui n’ont pas encore compris la souveraineté de Dieu passeront des années à lui demander pourquoi a-t-il permis ce qu’il a permis ?

Dans la lettre écrite à Timothée, Paul dit que dans une grande maison, il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d'honneur, et les autres sont d'un usage vil (2 Tim 2 :20). La grande maison dont parle Paul est le monde et les vases d’honneur représentent les hommes qui ont beaucoup de dons ou une grande de faveur de la part de Dieu tandis que les vases d’un usage vil sont ceux qui sont les moins privilégiés. Le même Paul tranche là-dessus dans la lettre écrite aux romains en disant : « Le potier n'est-il pas maître de l'argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? » (Rom 9 :21). Comme le potier, Dieu est le maître suprême de l’univers et Il fait ce qu’Il veut, quand Il veut et comment Il veut selon son propre plaisir. On ne peut pas le corriger tout comme on ne peut pas lui demander de rendre des comptes.

Normalement, un homme n’est pas sensé demander à Dieu « Pourquoi » ou « Quand » car souvent Dieu ne réponds pas à ce genre de questions. On peut seulement lui demander comment la promesse se réalisera et ce qu’on doit faire pour qu’elle se réalise. J’ai appris que l’une des principes de la formation militaire est « réclamation après exécution », c’est à dire que si un militaire supérieur te donne des ordres, il faut exécuter immédiatement même si on trouve que c’est injuste mais on a le droit de réclamer après avoir exécuté. Chez Dieu le principe est plutôt diffèrent de celui de l’armée car il s’agit de  « exécution sans réclamation ». Dans le verset du jour (Rom 9 :20), le message est très clair : « qui es-tu pour contester avec Dieu ? ». Celui qui conteste avec Dieu n’a rien compris de sa souveraineté car il le regarde comme s’Il était un homme ou un simple chef mais celui qui a compris la signification de la souveraineté de Dieu ne peut pas oser contester avec lui.

Tu entendras des chansons qui décrivent Dieu comme un ami fidèle mais sans vouloir te vexer, Dieu ne peut jamais être ton ami mais c’est plutôt toi qui peut l’être car un ami peut avoir tord et je ne dois pas accepter tout ce qu’il me dit. Dieu est le Créateur et le je Seigneur.


A suivre dans l’enseignement de demain

 


La prédestination et la souveraineté de Dieu (Cinquième partie)


Verset du jour à méditer: Hébreux 11 :17 « C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses »


Hier j’ai terminé la méditation en disant qu’on n’a pas le droit d’appeler Dieu notre ami mais que le contraire est possible.

Le verset (Jean 15 :15) nous montre quand Jésus a pour la première fois appelé ses disciples « amis ». Il dit que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître mais qu’il leur a fait connaître tout ce qu’il a appris de son Père. Autrement dit, ils ne devaient plus se considérer comme de simples serviteurs car ils connaissaient déjà des secrets du royaume des cieux. Il s’était déjà tissé une intimité entre Jésus et ses disciples, raison pour la quelle il les a appelés « amis »

J’ai entendu des chrétiens et même des chansons chrétiennes qui identifient Jésus comme leur ami et parfois même comme leur meilleur ami mais je dois en peu rectifier car la bible n’a jamais dit que Jésus est notre ami mais plutôt notre Seigneur. L’inverse est acceptable car lui peut nous appeler « ses amis » mais pour nous Il est et restera toujours notre Seigneur et Maître. Dieu ne peut pas être ton ami mais c’est plutôt toi qui peux l’être. Quand on considère Dieu comme notre ami, on risque de le considérer comme nous considérons nos amis (avec familiarité) et il n’y aurait plus de crainte et respect réservés au tout puissant (Heb 12 :28-29)

Le même Jésus qui les a appelés « amis » a également dit (toujours dans le même livre) : « Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis » (Jean 13 :13)

Le verset du jour (Heb 11 :17) nous montre l’exemple d’un homme qui avait très bien compris la souveraineté de Dieu. Malgré que Dieu avait dit à Abraham que c’est d’Isaac que sortirait une postérité qui lui serait propre (Gen 21 :12), le même Dieu lui a dit d’aller crucifier le même Isaac selon le verset du jour.

Dans une situation pareille, toute personne normalement constituée rappellerait immédiatement à Dieu sa promesse car si une postérité devait sortir d’Isaac, il ne devrait pas mourir sinon Dieu aurait menti. Paradoxalement, Abraham n’a fait qu’exécuter sans rien réclamer. Si c’était moi je crois que j’aurais tout simplement dit à Dieu : « Et la promesse ?? » mais je prie pour que le Saint-Esprit m’aide à atteindre ce niveau de confiance.


On termine cet enseignement dans la méditation de demain


 

La prédestination et la souveraineté de Dieu (Sixième partie)


Verset du jour à méditer: Hébreux 11 :19 « Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection »


L’exemple de la foi d’Abraham m’a énormément touché et par cette obéissance, le Saint-Esprit m’a donné beaucoup de révélations sur la confiance en sa souveraineté. Abraham avait bien compris que Dieu n’est pas un homme et quand Il dit une chose, Il sait d’avance comment la réaliser et Il ne tâtonne pas mais fait ce qu’Il sait et surtout ce qu’Il veut. Abraham avait compris que si l’Eternel se donne la peine de dire une chose, aucun homme n’a le droit de le contester ou le questionner mais que l’être humain est une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui ensuite disparaît (Jacques 4 :14).

Le verset du jour (Heb 11 :19) nous révèle la source de la foi et l’obéissance d’Abraham quand Dieu lui a dit de sacrifier son fils : Il est dit qu’Abraham pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts. Autrement dit, ce n’est pas la mort qui devait créer des doutes en lui car rien ne peut s’opposer à la volonté de Dieu. S’il avait douté de la réalisation de la promesse de Dieu à cause de la mort, il aurait élevé la mort au dessus de Dieu alors que rien ne doit être au dessus de Lui. Abraham se disait donc que même si Isaac mourait, Dieu était capable de le ressusciter (toujours selon le verset du jour). Cette analyse ou cette vérité contredit tous ceux qui prêchent en supposant qu’Abraham était très triste pendant son chemin vers la montagne de Morija pour sacrifier son fils. Il n’était pas triste car il savait que même si son fils mourait, il allait certainement ressusciter afin que s’accomplisse la prophétie sortie de la bouche de l’Eternel.

Malgré la souveraineté de Dieu, Il a besoin de ton obéissance pour réaliser son plan à travers toi car si tu refuses de lui obéir, Il ne le fera pas, non pas parce qu’Il ne peut pas le faire mais parce qu’Il veut toujours agir à travers les hommes. Si donc tu résistes à sa volonté, tu devras en subir des conséquences et beaucoup de promesses tardent à se réaliser car Dieu prend son temps pour préparer ses serviteurs. Dieu n’avait pas prévu que son peuple passe 40 ans dans le désert mais ils ont été le résultat de leur désobéissance. Chacun doit passer dans un désert avant d’atteindre les promesses et ton attitude dans le désert déterminera la durée que tu vas y passer.

C’est ici que prend fin la méditation de la semaine et j’espère que ça a contribué à la croissance de votre foi. Celui qui a besoin d’une assistance peut m’écrire sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Je vous souhaite tous un bon et profitable week-end

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.