Qui est ton Dieu?

 (Première partie)

 Verset du jour à méditer: Exode 6 :7 « Je vous prendrai pour mon peuple, je serai votre Dieu, et vous saurez que c'est moi, l'Éternel, votre Dieu, qui vous affranchis des travaux dont vous chargent les Égyptiens »

 Dans toutes les civilisations et cultures du monde, chaque peuple ou groupe d’hommes s’identifie à un ou plusieurs « dieux » en qui il met toute sa confiance pendant des générations et des générations. Si vous êtes chrétiens, cela veut dire que parmi tous les « dieux » du monde, vous avez choisi celui d’Israël (le créateur) qui a donné son Fils unique afin que tous ceux qui croient en lui soient sauvés et héritent la vie éternelle.

Dans toute la bible, en particulier dans l’ancien testament, Dieu rappelait sans cesse à son peuple qu’il est leur Dieu bien qu’ils le savaient déjà. Dans le verset du jour il dit : « je serai votre Dieu » et il insiste pour attirer leur attention en continuant : « et vous saurez que c'est moi, l'Éternel, votre Dieu ». Toute parole de l’Eternel à son peuple dans l’ancien testament est l’ombre de ce que nous vivons aujourd’hui dans le nouveau testament. Même aujourd’hui l’Eternel tient à ce que tu le reconnaisses comme ton Dieu. Je sens celui qui dit : « Bien sur qu’il est mon Dieu » mais nous découvrirons ensemble cette semaine que ce n’est pas toujours évident.

Ce n’est pas toujours évident d’autant plus que Dieu étant notre pourvoyeur, nous nous retrouvons dépendant d’une autre providence qui avec le temps fini par détourner notre attention bien que sachant que Dieu en est la source. Pour éviter la confusion, parlons d’idole à la place d’un dieu. Quand je parle d’idole, je ne parle pas nécessairement de statuts d’adoration mais je parle de toute chose qui peut s’avérer prendre la place de Dieu dans ta vie. Cette chose peut être ton père, ta mère, ta femme, tes enfants et surtout ta source financière (travail, affaires…). Spirituellement, tu te rendras compte que tu adores ces choses d’une façon ou d’une autre. Les adorer veut dire leur donner une place normalement réservée à Dieu. Dieu dit dans Esaïe 44 :6 « Hors moi il n'y a point de Dieu » ce qui veut dire qu’il veut qu’on dépende totalement de lui. Cet enseignement nous aidera à garder nos yeux sur Dieu en écartant toutes sortes d’idoles. Nous parlerons également de comment permettre au Dieu vivant de manifester sa puissante main dans nos vies.

Dans la méditation de demain, on va se référer au peuple de Dieu qui après avoir traversé la mer rouge et expérimenté toutes sortes de miracles, n’ont pas hésité à prendre leurs richesses pour leur dieu oubliant le véritable Dieu et pire encore, ils ont adoré cette idole et lui a donné des sacrifices. Nous ferons évidement le parallélisme avec le monde chrétien d’aujourd’hui. Bonne méditation.


 

(Deuxième partie)

 Verset du jour à méditer: Exode 32 :4 « Il les reçut de leurs mains, jeta l'or dans un moule, et fit un veau en fonte. Et ils dirent: Israël! voici ton dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte »

 Ce matin nous allons méditer sur les conséquences de l’impatience du peuple de Dieu en Israël car après avoir remarqué que Moïse tardait à descendre de la montagne où il était avec Dieu, la bible dit qu’il s’est assemblé autour d’Aaron et lui a dit : « Allons! fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d'Égypte, nous ne savons ce qu'il est devenu »(Ex 32 :1)

Aaron a pris les anneaux d’or qui étaient aux oreilles de leurs femmes, leurs fils et filles rien que pour fabriquer un veau et selon le verset du jour tout Israël a dit : « Voici ton dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte ». Comme tout dieu doit être adoré, la bible dit qu’ils offrirent des holocaustes et des sacrifices d'actions de grâces (Ex 32 :6) exactement comme ils le faisaient pour l’Eternel. Cette idole faite en veau était fabriquée à partir de l’or et l’or est le symbole de l’argent (monnaie) aujourd’hui. Autrement dit, c’est comme s’ils disaient à l’argent se trouvant sur leurs comptes bancaires : « Tu es notre dieu, nous allons te donner un sacrifice de louanges !  »

Pour une meilleure compréhension, prenons l’exemple d’un chrétien qui a un travail bien payé : Il se lève très tôt chaque matin et n’est jamais en  retard au travail. Il fait tout pour faire correctement son travail en se donnant entièrement jusqu'à travailler pendant des heures supplémentaires dans le but d’impressionner son patron et bénéficier une promotion. Tout cela est très bien aussi longtemps que ce travail ne l’écarte pas de Dieu. Si avant d’avoir le travail il se levait très tôt le matin pour adorer le Seigneur et trouvait le temps de méditer suffisamment sur sa parole et que maintenant, à cause du travail, il n’arrive même pas à prendre la bible ou passer ne fut ce que quelques minutes dans la présence de Dieu, à ce moment son travail devient son idole car il occupe une plus grande importance que son Dieu.

Notre Dieu est un Dieu jaloux (Ex 20 :5) d’où il veut toujours occuper la première place dans ta vie. C’est lui qui t’a donné ta femme que tu aimes beaucoup mais si elle occupe une place plus importante que lui, tu provoqueras sa jalousie. Bien sur tu dois t’occuper d’elle mais elle ne doit pas t’empêcher de prendre du temps pour adorer ton Dieu et le servir. Il en est de même pour celui qui fait passer ses enfants avant toute chose (y compris Dieu) à tel point que si quelque chose de mal arrive à son enfant, il perd toute sa foi et sa vie de prière pour se lamenter et accuser Dieu.

Demain on parlera de la dépendance totale de l’Eternel. Bonne méditation

 


(Troisième partie)

 Verset du jour à méditer: Jérémie 17 :7 « Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance! »

 Il n’y a pas longtemps, un pasteur me disait que le monde entier est gouverné par un roi qui s’appelle « PEUR ». Il m’a dit que même les plus grandes puissances de ce monde sont remplis de peur et tout ce qu’ils font est motivé par elle. La peur est l’instrument préféré du diable pour nous pousser à adorer d’autres dieux ou idoles. La peur nous fait croire que tout est fini si on n’agit pas à temps et tout est joué au niveau des pensées sur bases des circonstances négatives.

Le même pasteur m’a dit que les chrétiens sont sensés être gouvernés par un roi qui s’appelle « FOI ». En fait, ce qu’il voulait dire par là, c’est l’opposition de la peur à la foi. Ils sont tous les deux opposés comme la lumière et les ténèbres et l’un chasse forcement l’autre. La peur a le pouvoir de chasser la foi et vice versa. Pour plus d’explications concernant la foi et la peur, je vous suggère de lire l’enseignement « La délivrance de la peur » (Archives). Le verset du jour nous dit qu’est béni l’homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance. En passant je dois dire qu’une personne normalement constituée doit nécessairement se confier dans quelque chose. Si on ne se confie pas dans l’Eternel, on se confie dans l’argent, les amis, la famille…ou tout simplement on se confie en soi-même. Le verset termine en disant que l’Eternel doit être son espérance. C’est justement là où se trouve le problème car l’Eternel est rarement l’espérance de ses enfants bien que croyant en lui. On peut prétendre placer notre espérance dans l’Eternel alors qu’en réalité elle est construite sur un ami, un parent, un oncle ou un bienfaiteur quelconque. Quand nous prions pour une situation, Dieu sonde nos cœurs et sait voir le degré de notre espérance en lui. Il sait voir quand tu jeûnes et pries pour la solution de ton problème alors qu’en réalité tu comptes entièrement sur la générosité de ton oncle.

Toujours dans le même texte, l’Eternel dit : « Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l'Éternel! » (Jer 17 :5). Prendre la chair pour son appui veut dire compter sur soi-même ou sur une personne quelconque. Prenons l’exemple de quelqu’un qui est financièrement dépendant pour ses études ou son ministère et que le bailleur l’appelle pour lui dire qu’à cause de la crise économique il est obligé de couper le financement. Sa réaction face à la mauvaise nouvelle dévoilera s’il prend la chair ou l’Eternel pour son appui. S’il prend l’Eternel pour son appui, il comprendra qu’il s’agissait d’une provision temporaire … (A suivre demain matin)

 


 (Quatrième partie)

 Verset du jour à méditer: Esaïe  40 :11 « Comme un berger, il paîtra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras, Et les portera dans son sein; Il conduira les brebis qui allaitent »

 Hier j’ai terminé par l’exemple de quelqu’un qui est financièrement dépendant et que son bailleur l’appelle pour lui dire qu’il est obligé de couper le financement. Sa réaction face à la mauvaise nouvelle dévoilera s’il prend la chair ou l’Eternel pour son appui. S’il prend l’Eternel pour son appui, il comprendra qu’il s’agissait d’une provision temporaire et que le moment arrive pour une nouvelle provision.

Naturellement, les hommes aiment s’accrocher sur une ancienne provision même si elle est temporaire. La provision temporaire est souvent lié à une œuvre particulière que le Seigneur veut accomplir dans la vie de ses enfants mais quand le moment arrive pour tourner la page, le chrétien a toujours tendance à s’accrocher. C’est un peu comme un bébé qui est forcé d’arrêter le lait maternel pour passer à l’étape suivante. Les mamans savent comment il lutte toujours et tente de refuser de quitter son sein car pour le bébé il n’y a rien de bon que le lait maternel. Ce qu’il ne comprend pas, c’est que le lait maternel n’était qu’une provision temporaire lié à un temps fixe mais pour grandir il a besoin de changer d’approvisionnement. Le verset du jour (Esaïe 40 :11) décrit l’Eternel comme un bon berger qui sait paître son troupeau. Il nous donne l’image d’un berger qui sait prendre les agneaux dans ses bras et surtout qui sait les porter dans son sein. Porter ses agneaux dans son sein est un signe d’une grande affection. Dieu a une grande affection pour ses enfants et il est vexé à chaque fois que nous exprimons de l’inquiétude ou des doutes. Le même verset du jour dit qu’Il conduit ses brebis qui allaitent. Ceci veut dire qu’il nous assiste même pendant la provision c-à-d quand tout va bien. Il n’intervient pas seulement quand tout va mal mais il est là même pendant la provision.

Ceux qui lisent régulièrement La parole du jour savent à quel point Deutéronome 31 :8 est mon verset préféré. Il dit : « L'Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point; ne crains point, et ne t'effraie point ». Le jour où ce verset sera une réalité dans ta vie, le diable sera dans le deuil car sa stratégie préférée est de semer la peur en nous faisant croire que nous pouvons être abandonnés. Laissez-moi vous partager ma stratégie pour faire de Deutéronome 31 :8 une réalité dans ma vie : Si tu crois réellement que Dieu ne peut pas mentir, eh bien il ne t'abandonnera point et ne te délaissera point car s’il t’abandonnait pendant que tu es dans le besoin, il serait un menteur et nous savons qu’en lui il n’y a pas de mensonge.

Demain on verra comment vaincre le diable en s’appuyant sur le Dieu vivant.


 

(Cinquième partie)

 Verset du jour à méditer: Colossiens 3 :3 « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu »

 Le verset du jour est l’un des versets bibliques qui font trembler le diable car il sait très bien qu’à partir du moment où le chrétien découvre que sa vie est cachée avec Christ en Dieu, il ne pourra plus rien faire contre lui. Quand les opposants politiques se sentent menacés, ils préfèrent souvent prendre la fuite dans une ambassade d’un pays qu’ils jugent puissant car celui qui pénètre dans une ambassade provoque la nation représentée bien qu’étant à distance. Un burundais qui se réfugie dans l’ambassade des Etats-Unis d’Amériques basé au Burundi est désormais protégé par le gouvernement américain et si une armée pénètre dans l’ambassade, elle aura à faire avec le Pentagone à partir de Washington.

De la même façon, le verset du jour dit que notre vie est cachée avec Christ en Dieu. Pourquoi cachée ? Parce que la bible dit que notre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera (1 Pierre 5 :7). Pendant 24 heures par jour, le diable cherche comment dévorer les enfants de Dieu et croyez-moi beaucoup sont sérieusement dévorés quoi que paraissant en bonne santé physiquement. Le diable a du mal à dévorer ceux qui sont cachés avec Christ en Dieu tout simplement car il ne peut pas voir ce qui est caché. Au lieu de nous voir, il voit Christ en Dieu. La seule option pour le diable pour dévorer celui qui est caché avec Christ en Dieu, c’est de se battre et vaincre Dieu et comme le diable ne peut pas se battre avec Dieu, il ne peut que grincer les dents.

La bible dit dans Matthieu 12 :29 : « comment quelqu'un peut-il entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort? Alors seulement il pillera sa maison ». On peut considérer cet homme fort comme Dieu. Si nous sommes cachés avec Christ en Dieu (l’homme fort), la seule personne qui peut nous voler nos bénédictions, c’est la personne capable de le lier et piller ses biens. Si le diable n’est pas capable de lier Dieu, alors il ne peut pas non plus piller les biens se trouvant dans sa main puissante. On fait souvent l’erreur de glorifier le diable au détriment de Dieu et finalement sans nous en rendre compte, nous retrouvons entrain d’adorer le diable car si nous pouvons vraiment croire qu’il peut prendre quelque chose de la main puissante de Dieu…

Après tout ce que j’ai traversé dans ma vie chrétienne, aujourd’hui ma foi par rapport aux problèmes se définit comme suit : Si j’ai prié comme il faut et qu’aucune voix ne me condamne dans mon cœur et qu’un problème persiste, au lieu de voir le diable je vois Dieu entrain d’accomplir quelque chose car si c’est le diable qui se trouve sur mon chemin, j’ai tout ce qu’il faut pour l’écraser.

On en parle longuement dans la méditation de demain matin.


(Sixième partie)

Verset du jour à méditer: Ephésiens 2 :6 « il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ »

La méditation de ce matin est la suite de la pensée d’hier selon laquelle on ne peut pas piller les biens de l’homme fort sans devoir le lier avant tout. Si je tends ma main pour te donner un billet de $100, la seule personne qui peut m’empêcher de le faire est celle qui est plus forte que moi. On peut rendre Satan plus fort en détournant notre foi vers lui. Tu peux me dire que tu n’as pas peur de Satan mais quand il crée une situation terrifiante dans ta vie et que tu trembles au point de ne plus être capable de prier, à ce moment tu as peur de lui car c’est lui l’auteur de la situation. Par contre si tu parviens à vaincre la peur et te concentrer sur l’Eternel dans la prière, le diable sera dans la confusion et son plan tombera dans l’eau car en créant une situation dangereuse, le diable ne vise que ta foi et si la foi est affaiblie, tu deviens un proie facile pour lui.
Le verset du jour dit que (spirituellement) Dieu nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ. Pour une meilleure compréhension, examinons la place qu’a occupé Jésus-Christ après sa résurrection : La bible dit que Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer… (Eph 2 :6). Si nous sommes en Jésus-Christ, cela veut dire que nous sommes également à la droite du Père au-dessus de toute domination, de toute autorité et de toute puissance. Ceci pour dire que si le diable se positionne sur notre chemin, nous avons le pouvoir de l’écraser étant au-dessus de lui.
Dans l’enseignement « La mission des épreuves », on a compris que les problèmes peuvent venir uniquement du diable ou peuvent être un moyen de Dieu pour briser notre chair. On ne peut pas lutter contre Dieu mais quand il s’agit du diable uniquement, il doit être écrasé.
J’aimerais terminer par ce verset combien encourageant : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? » (Rom 8 :31). Si tu a déjà donné ta vie à Jésus-Christ en l’acceptant comme ton Seigneur et Sauveur, Dieu est déjà pour toi et le diable le sait très bien mais il faut que tu te ranges de Son côté et surtout il ne faut pas céder à la peur. Dieu est plus qu’un Dieu car il est également notre Père mais il aura du mal à nous secourir si nous ne gardons pas notre foi en lui. Si tu n’as pas encore pris la décision d’inviter Jésus pour qu’il entre dans ta vie, je crois que c’est le moment. Si c’est le cas, contactez-nous et on t’aidera.

Bon week-end à tout le monde

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.