La volonté Humaine

LA VOLONTE HUMAINE

La volonté humaine (Première partie)

Verset du jour : Ephésiens 5 :17 « C'est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur »


Pendant toute la semaine, on va sonder les écritures pour essayer de comprendre quelles sont les conséquences de la volonté humaine car le verset du jour qualifie d’inconsidéré (dans d’autres versions on parle d’insensé) quelqu’un qui ne comprend pas quelle est la volonté du Seigneur.
On est naturellement forcé à satisfaire la volonté humaine car selon la bible, la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit et ils sont opposés entre eux (Galates 5 :17)
Pendant très longtemps j’ai mal interprété la phrase « persévérer dans la prière » car je me basais sur le passage de Luc 11 : 5-9 où Jésus enseignait aux disciples à travers une parabole de quelqu’un qui va chez son ami au milieu de la nuit pour lui emprunter trois pains et ce dernier a finalement été forcé de les lui donner à cause de son importunité d’où il faut insister et persévérer dans la prière.
L’inconvénient de ma fausse conception est qu’à force de croire qu’on obtient tout ce qu’on veut en importunant Dieu dans des prières, on risque de tomber dans le piège d’être inconsidéré sans être capable de discerner quelle est la volonté de Dieu. En d’autres termes, on est amené à confondre la volonté de Dieu et la volonté humaine.
Le meilleur moyen pour ne pas accomplir les désirs de la chair, c’est de marcher selon l’Esprit (Gal 5 :16). La bible dit dans 1 Jean 5 :14 « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute ». La prière à la quelle Dieu prend plaisir est une prière faite conformément à sa volonté.
Dieu a un plan pour chacun de nous, et comme le dit le verset du jour, Il veut que nous comprenions ce plan afin de marcher conformément à sa volonté car si nous ne la suivons pas, nous suivrons la nôtre et elle sera influencée par la chair ou le diable.
Certains disent que Dieu ne permet jamais l’accomplissement d’une requête faite en dehors de sa volonté mais dans la bible on peut tirer plusieurs exemples qui prouvent le contraire.


Continuez la méditation et demain nous verrons quelques exemples où Dieu a permis l’accomplissement de la volonté humaine et quels sont les conséquences.



La volonté humaine (Deuxième partie)

Verset du jour : 2 Rois 20 :2-3 « Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l'Éternel: O Éternel! Souviens-toi que j'ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux! Et Ezéchias répandit d'abondantes larmes »


Dans la méditation d’hier, on parlait de la confusion en ce qui concerne la persévérance dans la prière. Beaucoup croient que tout ce qui compte c’est insister en persévérant dans la prière (ce qui est une bonne chose) mais comme je l’ai dit hier, cela ne suffit pas car il faut avant tout s’assurer qu’on prie selon la volonté du Seigneur.
Aujourd’hui on va prendre un exemple biblique pour expliquer comment « persévérer en s’appuyant sur la volonté humaine » peut générer de très sérieuses conséquences dans l’avenir.
Souvent j’entends beaucoup de prédicateurs enseigner qu’il faut jeûner, prier, persister jusqu’à ce que Dieu change d’avis même si Il a déjà parlé. Ils disent que Dieu peut changer d’avis à cause de la persistance dans la prière. Et très souvent on mentionne l’exemple de la maladie du roi Ezéchias en montrant comment Dieu avait déjà dit que la maladie devait le tuer mais à force de pleurer et d’insister, Dieu a fini par lui ajouter 15 ans à vivre (2 Rois 20 :6).
Observons maintenant le verset du jour (2Rois 20 :2-3) : le passage nous montre le comportement du roi Ezéchias juste après avoir appris de la bouche du prophète Esaïe que sa maladie allait le tuer. Autrement dit, Dieu avait permis la maladie qui devait prendre sa vie.


Le verset du jour nous dit qu’Ezéchias a tourné le visage contre le mur et a prié en rappelant à l’Eternel toutes les bonnes choses qu’il a faites (fidélité, intégrité…), en d’autres termes il voulait dire : « après tout ce que j’ai fait pour toi, je ne mérite pas de mourir ». Le verset du jour termine en disant qu’Ezéchias a répandu d’abondantes larmes.
A force de pleurer et de prier sans relâche, Ezéchias a fini par convaincre l’Eternel qui a finalement décidé de changer d’avis. Au lieu de mourir à l’instant même, Dieu lui a ajouté 15 ans. Imaginez que vous êtes au tribunal et que le juge vous a déjà condamné à mort, mais que le lendemain grâce à l’intervention de votre avocat la cour vous donne la totale liberté de vivre pendant 15 ans…J’imagine qu’Ezéchias était plus que content après avoir appris la nouvelle car visiblement il avait encore envie de vivre, peut-être qu’il y’avait encore certains dossiers inachevés. Dans la méditation de demain, on verra le fruit de ces 15 ans ajoutés.



La volonté humaine (Troisième partie)

Verset du jour : 2 Rois 21 :12-13 « Parce que Manassé, roi de Juda, a commis ces abominations, parce qu'il a fait pis que tout ce qu'avaient fait avant lui les Amoréens, et parce qu'il a aussi fait pécher Juda par ses idoles, voici ce que dit l'Éternel, le Dieu d'Israël: Je vais faire venir sur Jérusalem et sur Juda des malheurs qui étourdiront les oreilles de quiconque en entendra parler »


Hier on a terminé en disant comment Dieu a ajouté 15 ans à Ezéchias car il avait beaucoup insisté dans la prière pour que Dieu ne le laisse pas mourir. La volonté de Dieu était qu’Ezéchias meurt mais il voulait absolument vivre d’où il a fervemment prié en répandant d’abondantes larmes. Il est donc évident que la volonté d’Ezéchias était totalement opposée à celle de Dieu. Selon Galates 5 :16-17, une prière basée sur une volonté contraire à celle de Dieu est une prière charnelle d’où la prière d’Ezéchias en était une.
Aujourd’hui je veux qu’on découvre le fruit des 15 ans pour le peuple de Dieu car rappelez-vous qu’Ezéchias était le roi de Juda.
Trois ans après que Dieu lui ait accordé les 15 ans à vivre, Ezéchias a mis au monde un fils au nom de Manassé. A la mort d’Ezéchias (après les 15 ans), Manassé avait 12 ans et succéda à son père. Il devint roi de Juda et le verset du jour nous donne une idée de son royaume.
Le verset du jour nous dit que Manassé (Fils d’Ezéchias a commis des abominations qui sont pire que ce qu’avaient fait avant lui les Amoréens, il a fait pécher Juda (peuple de Dieu) par ses idoles et l’Eternel a finalement dit qu’il allait faire venir sur Jérusalem et sur Juda des malheurs qui étourdiraient les oreilles de quiconque en entendrait parler.


Au verset 6 il est dit « Manassé fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, afin de l’irriter » (2 Rois 21 :6). Il est donc clair que comme Dieu connaît et voit tout d’avance, quand Il avait décidé de permettre à la maladie de tuer Ezéchias, Il avait vu d’avance la naissance de Manassé d’où Il avait préféré épargner son peuple de toutes ces abominations.
Manassé régna 55 ans et à sa mort, son fils Amon (22 ans) régna à sa place. La bible nous dit qu’Amon (fils de Manassé) fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, comme avait fait Manassé, son père (2 Rois 21 :20). Heureusement qu’il a régné deux ans seulement car il est mort et son fils Josias régna à sa place et la bible dit qu’il fit ce qui est droit aux yeux de l’Eternel (2 Rois 22 :2).
Dans nos prières, on devrait premièrement chercher à découvrir la volonté de Dieu car elle est toujours mieux pour nous même si parfois on ne le comprend pas.


Demain on verra un autre exemple biblique dans le même sens.



La volonté humaine (Quatrième partie)

Verset du jour : 1 Samuel 8 :4-5 « Tous les anciens d'Israël s'assemblèrent, et vinrent auprès de Samuel à Rama. Ils lui dirent: Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations »


Hier, on a vu les conséquences de la prière du roi Ezéchias car elle était basée sur sa propre volonté et non celle de Dieu. Dieu avait jugé de le laisser mourir mais Ezéchias a prié et pleuré jusqu’à ce que Dieu lui ait ajouté 15 ans. C’est pendant ces 15 ans qu’Ezéchias ait mis au monde Manassé qui lui a succédé. Les œuvres de Manassé et d’Amon son fils ont prouvé qu’il serait profitable qu’Ezéchias meurt avant leur naissance.
Ce matin nous allons découvrir un autre exemple biblique qui montre combien le peuple de Dieu tenait à réaliser sa volonté et non celle de Dieu. Ce qui est pire dans la méditation d’aujourd’hui, ce que même après un avertissement clair du Seigneur, son peuple continue à résister.


Israël était le seul pays qui n’avait pas de roi et Dieu était leur roi car Il dirigeait le pays à travers ses prophètes. Les enfants d’Israël se sont révoltés contre l’Eternel et ont réclamé un roi afin d’être comme les autres nations. Dieu a averti son peuple à travers le prophète Samuel, Il a clairement décrit comment serait le roi (1Sam 8 :10-17), Il leur a dit comment le roi prendrait leurs fils et leurs filles pour les exploiter, comment il prendrait une partie de leurs champs, leurs troupeaux, comment ils seraient ses esclaves…mais malgré tous ces avertissements, on lit la réponse du peuple de Dieu au verset 19 : « Le peuple refusa d'écouter la voix de Samuel. Non! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous » (1Sam 8 :19)
Visiblement, la volonté de Dieu était très opposée à celle de son peuple. Les enfants d’Israël réclamaient un roi parce qu’ils enviaient les autres nations en croyant que c’est ce qu’il y’a de mieux mais l’Eternel qui voit et connaît tout pouvait voir les conséquences d’un roi sur son peuple mais ce dernier ne voulait pas en entendre parler. Si vous lisez tout le chapitre et les chapitres qui suivent, vous découvrirez les conséquences du règne du roi Saul.
C’est exactement ce qui se passe dans nos prières quand nous voulons absolument que Dieu fasse ce que nous pensons être mieux pour nous. Nous devrions plutôt nous humilier en cherchant à découvrir la version de Dieu pendant nos prières.


On en parlera dans la méditation de demain.



La volonté humaine (Cinquième partie)

Verset du jour: Marc 14 :36 « Il disait: Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux »


Hier on parlait de la résistance du peuple de Dieu face à sa volonté. Dieu ne voulait pas que son peuple soit dirigé par un roi car Il était lui-même leur roi. Il leur a averti de toutes les conséquences de l’établissement d’un roi mais en vain car ils étaient déterminés à avoir un roi comme toutes les autres nations.
La leçon qu’on a tirée hier, ce que nous devrions plus faire confiance à Dieu qu’à nous même tout simplement car notre connaissance et notre intelligence sont très limitées alors que Dieu est Lui-même la connaissance et l’intelligence.
Ce matin nous allons nous appuyer sur l’exemple de la prière de Jésus qui devrait être un exemple pour tout chrétien.
Le verset du jour nous montre la plus difficile des prières de Jésus pendant son séjour sur la terre car c’est le seul moment où la bible nous dit qu’il priait plus instamment jusqu'à ce que sa sueur devienne comme des grumeaux de sang (Luc 22 :44). Il priait avec beaucoup de difficultés car sa volonté et celle de Dieu étaient totalement opposées. Dieu voulait qu’il soit crucifié pour sauver l’humanité et Jésus n’était pas contre l’idée de sauver le monde mais le problème était le moyen voulu par Dieu. C’est pour cela qu’il a demandé à Dieu d’éloigner de lui la coupe c-à-d échapper à la crucifixion.


En d’autres termes, Jésus demandait à Dieu de l’épargner la crucifixion et toutes les souffrances qui y étaient liées. Si Dieu avait exaucé cette prière, vous et moi ne serions jamais sauvés. Rappelez-vous que la seule raison de la naissance de Jésus était de mourir pour que son sang nous purifie. Cela nous montre que toute personne qui est dans la chair doit nécessairement être exposée à une situation où sa volonté contrarie celle de Dieu.
Voyons comment Jésus a commencé sa prière : Il commence en disant : « toutes choses te sont possibles… ». Cela montre que cette prière était basée sur la foi que tout est possible à Dieu mais le problème est qu’elle était contraire à Sa volonté. Avoir la foi est une chose mais prier selon la volonté de Dieu en est une autre. C’est donc pour cela que Jésus ne voulait pas boire cette coupe c-à-d il ne voulait pas être crucifié et la bible dit qu’il commençait à éprouver de la frayeur et des angoisses (Marc 14 :33). Il avait tellement peur qu’il a dit aux disciples : « mon âme est triste jusqu'à la mort » (Marc 14 :34)


A suivre demain matin…



La volonté humaine (Sixième partie)

Verset du jour : Marc 14 :36 « Il disait: Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux »


Aujourd’hui nous terminons l’enseignement de la semaine. On a terminé en disant comment Jésus commençait à éprouver de la frayeur et des angoisses (Marc 14 :33). Il avait tellement peur qu’il a dit aux disciples : « mon âme est triste jusqu'à la mort » (Marc 14 :34)
Si toute prière contraire à la volonté de Dieu est une prière charnelle, donc jusque là je conclu que la prière de Jésus était au debut une prière charnelle mais qui est devenue spirituelle à la fin. Jesus il a fait quelque chose qui devait être indispensable dans toutes les prières des enfants de Dieu : Il a dit « Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ». C’est donc cette dernière phrase qui a fait que la prière qui était au début charnelle soit devenue spirituelle. Tout chrétien doit avoir un « Toutefois » dans sa bouche pendant sa prière. Ce mot (toutefois) peut annuler tout ce qui est dit avant afin de considérer ce qui suit.
Je peux donc en déduire que même si une prière commence charnellement, l’essentiel est qu’elle termine spirituellement car même la bible dit que mieux vaut la fin d’une chose que son commencement (Ecclésiaste 7 :8)


Inutile de méditer pour savoir les conséquences sur le monde si Jésus n’avait pas bu la coupe. Heureusement que la volonté de Dieu a triomphé.
Dieu dit dans Esaïe  55 : 8-9  « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées » Cela veut tout simplement dire que nos pensées sont souvent différentes de celles de Dieu d’où nos désirs personnels sont opposés à ceux de l’Esprit. C’est en priant et en méditant sur la parole de Dieu que le Saint-Esprit nous communiquera la pensée de Dieu.
Connaître la pensée de Dieu est une chose et obéir en est une autre car vous savez comment le peuple de Dieu a résisté même après avoir appris clairement sa volonté.
C’est ici que prend fin l’enseignement de la semaine « La volonté humaine » et j’espère que le Saint-Esprit vous a révélé ce que je n’ai pas pu vous dire.
Avant de chercher la volonté de Dieu, il faut avoir accepté Jésus comme ton Sauveur et Seigneur. Si tu prends cette décision, contacte-moi.

Bon week-end à tous


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.