L'ami de Dieu

(Première partie)


Verset du jour à méditer: Jacques 2 :23 « Ainsi s'accomplit ce que dit l'Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu »


Il n’y a rien de plus réconfortant que d’être aimé par le Seigneur. Vous me direz peut-être que Dieu aime tout le monde, ce qui est vrai, mais l’enseignement de cette semaine nous prouvera que comme un père aime tous ses enfants mais se réjouit particulièrement de certains, ainsi le Seigneur aime tout le monde mais prend plaisir de certains.

Après que Saül ait résisté à l’Eternel en dé


sobéissant à sa voix, Dieu l’a détrôné et a choisi David en le décrivant comme « l’homme selon son cœur » (1 Sam 13 :14). Par-là nous comprenons que tout le monde n’est pas selon le cœur de Dieu et nous comprendrons qu’il y’a certaines caractéristiques nécessaires pour l’être.

Le verset du jour nous décrit Abraham comme « l’ami de Dieu ». C’est peut-être scandalisant pour certains mais c’est pourtant un verset tiré de la bible. Littéralement le mot « ami » veut dire : « Personne avec qui l’on est uni par affection réciproque ». L’amitié va au-delà de l’affection car elle offre la confiance et surtout l’intimité. Jésus pouvait passer la journée à prêcher des milliers de personnes mais il y’avait toujours certaines choses qu’il gardait pour ses disciples en privé (Matt 17 :19). Le temple de Dieu était toujours ouvert pour tout le monde mais tout le monde n’avait pas droit au lieu très saint ; Un ami de Dieu est celui qui touche la partie la plus sensible de son cœur.

Je crois qu’il est important de méditer sur la relation entre Dieu et Abraham pour mieux comprendre le bien fondé de leur amitié. Abraham est connu comme le père de la foi mais sa foi était plus distinguée par son obéissance. Certains chrétiens affirment avoir une grande foi mais aussi longtemps qu’elle manque d’obéissance, elle ne plait pas à Dieu. Croire sans aucune ombre de doute à la possibilité de l’impossible est une bonne chose mais ce qui touche plus le cœur de Dieu est l’obéissance et surtout l’attention donnée à sa parole.

Vous pouvez vous donner corps et âme pour l’œuvre de Dieu mais aussi longtemps que vous n’obéissez pas à sa parole, votre zèle risque de ne pas l’intéresser.

Dans la méditation de demain verrons également combien nous nous trompons souvent croyant plaire à Dieu alors que nous sommes en dehors du bon chemin.

Bonne méditation


(Deuxième partie)


Verset du jour à méditer: Genèse 22 :2 « Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai »


Alors que Saül croyait impressionner Dieu en donnant beaucoup d’holocaustes et des sacrifices malgré qu’il ait désobéi à sa voix, le prophète Samuel lui a dit : « L'Éternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Éternel? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices » (1Samuel 15 :22) Ce n’est pas ce que tu fais pour Dieu qui compte mais c’est plutôt ton obéissance qui est considérée. Ne te trompes donc pas en croyant impressionner Dieu par les heures que tu passes dans la prière ou le nombre de jours que tu passes dans le jeûne car aussi longtemps que tu te cramponnes sur ta position en désobéissant à la voix de Dieu, tes prières risquent d’être stériles.

Dans le verset du jour, Dieu donne l’ordre à Abraham de prendre son fils unique et l’offrir comme sacrifice. Vous remarquez que j’ai souligné « celui que tu aimes »

La première condition pour plaire à Dieu, c’est d’être prêt à lâcher tout ce qui nous est cher. Pour certains, il est peut être facile de donner la dîme et les offrandes, donner une partie de leur temps pour aller à l’église pour écouter la parole…mais il y’a toujours une partie intouchable où on donne un message clair au Seigneur : « Ici on ne touche pas » Cela peut être ta maison, ton travail, ta femme, ton mari, tes enfants…

Je crois que le test est très facile à faire : imagines la chose ou la personne la plus précieuse dans ta vie. Quelle serait ta réaction si ce soir Dieu te visitait et te disait : « je veux te la prendre » ? Souvent Dieu ne nous pose même pas la question car il connaît déjà la réponse compte tenu de notre attachement à la chose en question. Dieu ne fait rien pour rien et chacune de ses décisions a son importance même si souvent nous avons du mal à le comprendre. Il ne voulait pas qu’Abraham tue son fils Isaac mais il voulait simplement tester son obéissance et surtout sa confiance. Il y’a deux sortes d’obéissance chez les chrétiens :

L’obéissance basée sur la peur du châtiment et celle basée sur la confiance totale à la parole du Seigneur.

Pour être appelé « ami de Dieu » il faut cultiver et développer une confiance totale sans exiger une compréhension mentale de la situation. Il faut être capable de dire : « même si je ne le comprends pas, je le fais parce que c’est ce que Dieu veut que je fasse et si c’est ce qu’il veut, ça doit être pour mon bien »

Demain nous verrons la condition pour être l’ami de Jésus. Bonne journée


(Troisième partie)


Verset du jour à méditer: Jean 15 :15 « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père »


Hier je disais qu’il y’a deux sortes d’obéissance chez les chrétiens : celle basée sur la peur du châtiment et celle basée sur la confiance totale à la parole du Seigneur. Si on a une confiance totale envers quelqu’un, on ne se pose pas beaucoup de questions car on sait qu’il maîtrise la situation. La seule question que nous sommes sensés nous poser est : « Est-ce ta voix Seigneur » ? A partir du moment où on sait très bien sans aucune ombre de doute que c’est Dieu qui a parlé, alors en ce moment tout va bien malgré la peur qui peut essayer de nous envahir.

Une des erreurs fondamentales des chrétiens est le fait que nous voulons toujours comprendre dans les détails ce que Dieu nous dit de faire. Il y’a beaucoup de choses que je ne comprends pas en ce qui concerne mon appel et même dans la parole (la bible) mais j’ai décidé de lui faire confiance et faire ce que j’ai à faire. On apprend tous les jours et Dieu parle tous les jours. Si on ne comprend pas une chose aujourd’hui, ça sera peut-être pour une autre fois ou même jamais mais l’essentiel est de marcher avec lui et surtout être dans la position qui lui plait.

Le verset du jour (Jean 15 :15) nous montre quand Jésus a pour la première fois appelé ses disciples « amis » Il dit que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître mais qu’il les a fait connaître tout ce qu’il a appris de son Père. Autrement dit, ils ne devaient plus se considérer comme de simples serviteurs car ils connaissaient déjà des secrets du royaume des cieux. Il s’était déjà tissé une intimité entre Jésus et ses disciples, raison pour la quelle il les a appelés « amis »

J’ai entendu des chrétiens et même des chansons chrétiennes qui identifient Jésus comme leur ami et parfois même leur meilleur ami mais je dois en peu rectifier car la bible n’a jamais dit que Jésus est notre ami mais plutôt notre Seigneur. L’inverse est acceptable car lui peut nous appeler « ses amis » mais pour nous Il est et restera toujours notre Seigneur et maître. Dieu ne peut pas être ton ami mais c’est plutôt toi qui peux l’être. Quand on considère Dieu comme notre ami, on risque de le considérer comme nous considérons nos amis (avec familiarité) et il n’y aurait plus de crainte et respect réservés au tout puissant (Heb 12 :28-29)

Le même Jésus qui les a appelés « amis » a également dit (toujours dans le même livre) : « Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis » (Jean 13 :13)

Demain nous verrons les œuvres qui plaisent au Seigneur. Bonne méditation


(Quatrième partie)


Verset du jour: 2 Corinthiens 10 :18 « Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c'est celui que le Seigneur recommande »

Il est toujours encourageant et confortable d’avoir part à l’œuvre de Dieu car on a l’impression d’investir pour l’Eternité et effectivement la parole nous rappelle incessamment que tout ce que nous faisons pour le Seigneur sur terre sera récompensé au ciel (Apoc 20 :12)

Le verset du jour nous donne une remarque très importante car il nous rappelle que l’important n’est pas ce que nous faisons pour le Seigneur mais qu’avant tout il faut se rassurer que c’est lui-même qui nous ait recommandé.

Aujourd’hui beaucoup de ministères sont nés de la pure volonté humaine et quand nous les voyons grandir, nous concluons qu’il s’agit de l’œuvre de Dieu. Quand Paul écrivait cette lettre aux corinthiens, il voulait attirer leur attention en ce qui concerne la recommandation divine et surtout sa direction dans tout ce que nous faisons pour lui. En passant, je vous demanderais de lire (dans les archives) l’enseignement « les œuvres mortes » car j’y suis entré dans les détails.

Ne croyez pas impressionner Dieu par les œuvres que vous faites pour lui car même si ce que vous faites fait parti de son plan parfait, cela ne veut pas dire que vous lui plaisez à cause de ces œuvres. En enseignant aux disciples à travers la parabole du serviteur inutile, Jésus a dit : « Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire » (Luc 17 :10) Cela ne veut pas dire que ce qu’on a fait pour Dieu est inutile, mais ça signifie que même si nous refusons de le faire, Dieu peut le faire par quelqu’un d’autre pourvu que le travail soit fait. Autrement dit, personne n’est indispensable pour l’œuvre de Dieu car Jésus a un jour dit que même si ses disciples se tairaient, les pierres crieraient ( Luc 19 :40)

Ne cherchez pas à être utilisés par Dieu, mais cherchez plutôt à être approuvés par lui et selon le verset du jour, pour que quelqu’un soit approuvé par le Seigneur, il faut que ça soit lui qui l’ait recommandé.

Si tu es content d’être utilisé par Dieu, je te rappelle que Satan aussi est souvent utilisé par Dieu pour l’accomplissement de plusieurs de ses plans parfaits. Dieu a utilisé Satan pour crucifier Jésus afin de sauver toute l’humanité. Il a utilisé le même Satan pour prouver la fidélité et la fermeté de la foi de Job. Il l’utilise tous les jours en gagnants les âmes des chrétiens qui viennent à lui à travers des maladies, des accidents, des déceptions… Dieu n’est donc pas impressionné quand il t’utilise, mais il l’est quand tu lui obéis en faisant tout avec foi et amour. On ne peut pas terminer cette pensée ce matin d’où nous continuons demain afin d’éviter tout malentendu


(Cinquième partie)


Verset du jour à méditer: Matthieu 7 :22 « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? »


Hier on a terminé la méditation en concluant que Dieu n’est pas impressionné quand il t’utilise, mais il l’est quand tu lui obéis en faisant tout avec foi et amour.

Comme je l’ai dit hier, Dieu utilise également Satan pour accomplir plusieurs de ses plans parfaits, il l’a utilisé pour crucifier Jésus afin de sauver le monde entier et personne ne pourrait compter le nombre de chrétiens qui ont été convertis à travers des attaques diaboliques à savoir les maladies, l’emprisonnement, les accidents, les échecs, les déceptions… Cela ne veut pas dire que Dieu a planifié ces mauvaises choses mais il transforme les plans diaboliques en plans divins. Mais ce qui nous intéresse dans cet enseignement, c’est le fait que Dieu ait utilisé le diable pour atteindre son but. Nous ne devons donc pas nous réjouir d’être utilisés par Dieu car comme nous l’avons lu hier, Dieu peut même utiliser les pierres ( Luc 19 :40) Il ne suffit pas d’être utilisé par Dieu pour être son ami, mais il faut lui obéir en toutes choses en marchant selon sa parole. Le verset du jour (Matt 7 :22) relate le scénario du jugement dernier quand plusieurs seront terriblement déçus de se rendre compte que toutes les œuvres qu’ils auraient faites pour le seigneur n’étaient que des œuvres sans récompense. Le verset commence en disant : « Plusieurs me diront en ce jour-là » Le mot « Plusieurs » prouve que les concernés sont la majorité de ceux que nous connaissons comme « serviteurs de Dieu » qui prophétisent au nom de Jésus, qui chassent des démons au nom de Jésus et pire encore qui font beaucoup des miracles au nom de Jésus c-à-d qui guérissent les malades et peut-être même ressuscitent les morts.

Il est donc évident que tous ceux là ne sont pas des amis de Dieu puisque le verset suivant nous montre la réaction de Jésus au jour du jugement : « Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi… » (Matt 7 :23)

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve que c’est vraiment effrayant de se rendre compte qu’après avoir fait tout ce que j’ai énuméré en haut, le Seigneur me dise « Je ne t’ai jamais connu » alors que le résultat de mon travail est plus qu’évident.

Je crois qu’il est grand temps pour nous d’apprendre à donner plus d’importance à ce que Dieu pense de nous et non ce qu’il peut faire à travers nous.

Demain on parlera de la catégorie des personnes qui sont près de l’Eternel.


(Sixième partie)


Verset du jour à méditer: Psaumes 34 :19(18) « L'éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement »


Comme je l’ai dit au début, Dieu aime tout le monde mais a une affection particulière pour certains selon leur obéissance. Le verset du jour nous montre la catégorie des personnes qui sont près de l’Eternel : il s’agit de ceux qui ont le cœur brisé. Si l’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, par-là je présume qu’il est loin de ceux qui ont un cœur dur.

Quelqu’un qui a un cœur brisé aux yeux de Dieu est celui qui est toujours prêt à se repentir sincèrement du cœur. C’est également celui qui est prêt à écouter la voix de Dieu pour faire tout ce qu’il lui demande. Celui qui a un cœur brisé vient devant Dieu en disant « Seigneur aide-moi car je suis incapable de m’en sortir sans toi » Très souvent nous nous sentons capables et forts et quand même nous prions, nous nous retrouvons devant une situation de simple formalité, une façon de faire ce qu’il faut faire mais dans notre fort intérieur on se sent fort et capable. Si on veut que Dieu soit aux commandes pour nous en sortir, on doit lui faire entièrement confiance et le laisser intervenir à sa façon. La fin du verset du jour nous dit que l’Eternel sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. Un esprit abattu ouvre la porte au Saint-Esprit et lui permet d’opérer librement. Parfois Dieu permet certaines circonstances désagréables dans le seul but de se rapprocher de nous. Personne ne peut nier que c’est pendant les moments difficiles que beaucoup cherchent Dieu et cela est prouvé partout dans le monde. Je ne saurais pas vous donner le pourcentage exact mais je ne doute pas que plus de 80% des chrétiens nés de nouveau sont venus vers Jésus pour trouver une solution spécifique dans leur vie. Quand j’ai donné ma vie à Jésus, je ne cherchais pas la vie éternelle mais j’étais désespéré dans la recherche de ce que je croyais être essentiel pour moi et je suis venu vers Dieu en me disant : « Et si j’essayais avec Dieu ? » Dans la plupart des cas, les hommes se rappellent de Dieu quand tout a échoué.

Quelqu’un qui a un cœur dur aux yeux de Dieu est celui qui résiste à sa parole et a du mal à se repentir. C’est celui qui est toujours entrain de se justifier que ça soit devant Dieu ou devant les hommes. Il est sous le contrôle d’un esprit d’orgueil et a du mal à accepter une défaite. Même si l’évidence prouve son erreur, il fait tout pour se défendre préférant être en désaccord avec sa propre conscience ainsi qu’à la voix du Saint-Esprit.

Un ami de Dieu est celui qui a un cœur brisé ne vivant que pour plaire au Seigneur

Passez un bon week-end

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.