Le Figuier Stérile

Le figuier stérile

(Première partie)


Verset du jour à méditer : Luc 13 :6-7 « Il dit aussi cette parabole: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n'en trouva point. Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement?»


Méditons d’abord sur le verset du jour (Luc 13 :6-7) en essayant d’interpréter la signification de chaque détail de la parabole.

Le propriétaire de la vigne représente Dieu le père, la vigne représente la terre (ou le monde), le vigneron représente Jésus tandis que le figuier représente l’enfant de Dieu.

Le propriétaire de la vigne (Dieu) avait planté un figuier et venait pour y chercher du fruit. Il n’en trouva pas et a dit au vigneron (Jésus) que ça fait 3ans qu’il vient chercher du fruit au figuier (Le chrétien) et n’en trouve pas. Après 3 ans de patience, il décide finalement de le couper en posant la question suivante : « Pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? »… C’est au niveau de cette question qu’est basé tout l’enseignement de la semaine.

Analysons d’abord le verset suivant : « Le matin, en retournant à la ville, il eut faim. Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi! Et à l'instant le figuier sécha » (Matt 21 :18-19). On voit bien  que Jésus a eu faim, puis s’est approché du figuier mais n’a trouvé que des feuilles et il l’a maudit. Les feuilles vertes d’un arbre sont un signe que l’arbre profite de la richesse de la terre et cette richesse vient de Dieu lui-même. Si Dieu nous donne la vie, ce n’est pas pour notre propre plaisir, mais c’est plutôt pour satisfaire sa faim (Sa volonté).

Si malgré toutes les richesses (la force, l’énergie, la santé, les dons…) que Dieu a mis en nous on reste improductif, Il pose la même question : « Pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? »

Ce qu’il faut retenir de la parabole, ce que Dieu nous a créé pour un but bien précis (le fruit) et si nous n’avons que des feuilles en consommant seulement la terre, cela voudrait dire qu’on occupe la terre inutilement.

Continuer la méditation et demain nous passons à la deuxième partie de la parabole.


(Deuxième partie)


Verset du jour à méditer :Luc 13 :8-9 « Le vigneron lui répondit: Seigneur, laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j'y mettrai du fumier. Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas »


Dans la méditation d’hier, on a appris que Dieu (le propriétaire de la vigne) veut toujours du fruit dans sa vigne mais quand il n’en trouve pas et qu’il ne trouve que des feuilles, il pose toujours la même question : « Pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? ». Dieu pourvoit à l’homme tout ce dont il a besoin pour vivre afin qu’il accomplisse Sa volonté.

Par le verset du jour (Luc 13 :8-9) nous comprenons que le propriétaire de la vigne était en colère contre le figuier et il a fallu l’intervention du vigneron (Jésus) pour qu’il puisse survivre.

Le vigneron (Jésus) a intercédé en faveur du figuier (l’enfant de Dieu) en demandant au propriétaire (Dieu) de lui donner une deuxième chance. Le vigneron (Jésus) a intervenue auprès du propriétaire (Dieu) en demandant si le figuier (l’enfant de Dieu) peut avoir encore une année car il était prêt à creuser tout autour et y mettre du fumier tout en espérant qu’à l’avenir il donnerait du fruit sinon il serait coupé.

Le fumier permet au sol de produire les richesses qu’il ne peut pas produire naturellement toujours dans le but de nourrir le figuier afin de produire du fruit. Dans cette parabole, le fumier représente le Saint-Esprit car c’est Lui qui nous donne la capacité de faire ce que nous ne pouvons pas faire nous même est sans Lui nous ne pouvons pas accomplir la volonté de Dieu.

Remarquez qu’à la fin du verset du jour (Luc 13 :8-9), le vigneron a dit : « …Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas… ». Il a dit « peut-être » parce que malgré la présence du fumier (Le Saint-Esprit par la Parole de Dieu), le figuier (l’enfant de Dieu) peut ne pas produire du fruit et s’il ne produit pas du fruit, il est bon pour être coupé.

L’enseignement que nous devons tirer de cette parabole est qu’un enfant de Dieu ne doit pas ce contenter d’être sauvé mais que Dieu attend qu’il produise du fruit.

Pendant nos méditations quotidiennes, nous devons toujours nous poser la question suivante : « suis-je le figuier stérile ou fertile ? ». Si il y’a un doute à cette question, c’est le moment de nous humilier devant Dieu pour découvrir ce qu’Il veut que nous fassions.

Passer la journée à méditer sur le verset du jour et demain nous verrons ce que Dieu veut que nous fassions des différents dons qu’Il nous donne.


(Troisième partie) 


Verset du jour à méditer : Matthieu 25 :29 « Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a »


Dans la parole d’hier, on a vu que le vigneron (Jésus) a intervenu en faveur du figuier (l’enfant de Dieu) en demandant au propriétaire de la vigne (Dieu) de lui accorder encore une année (Période de grâce) pour y mettre du fumier (Saint-Esprit) afin de lui permettre de produire du fruit mais si malgré tous ces efforts le figuier ne produit pas du fruit, il est bon pour être coupé.

Ce matin on examinera la parabole des talents (Matt 25 :14-30) pour mieux comprendre l’importance de produire du fruit.

La parabole parle d’un homme qui partant pour un voyage, appela ses serviteurs et donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité.

A son retour, il trouva que celui qui avait reçu cinq talents les fit valoir et en apportant cinq autres, celui qui avait reçu deux talents les fit valoir en apportant deux autres mais celui qui avait reçu un talent n’a fait que lui remettre son talent sans rien produire.

Au verset 27, le maître était très en colère et déçu, il lui a dit : « il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt » (Matt 25 :27)

Toute richesse que Dieu a mis en nous (don spirituel, talent, intelligence, connaissance, capacité physique, relations, position professionnelle…) doit produire un intérêt pour Dieu.

Si une banque me prête un million de francs pendant une période de 6 mois, elle s’attend à ce que je lui remette le million plus un intérêt. Si après 6 mois je remets à la banque le million qu’elle m’a prêté, je deviens automatiquement débiteur et elle a le droit de me poursuivre jusqu’à ce que je paie l’intérêt.

Concluons donc avec le verset du jour afin de passer la journée à y méditer : «  Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a » (Matthieu 25 :29)

Chacun de nous a reçu un don ou un talent de la part du Seigneur. Nous devons donc prier pour que Dieu nous révèle comment fructifier ce qu’Il a mis en nous pour être un figuier fertile et non stérile.

A suivre demain matin…


 (Quatrième partie) 


Verset du jour à méditer :1 Pierre 4 :10 « Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu »


Hier on a appris que pour être un figuier fertile, nous devons produire du fruit. On a également appris que Dieu a mis en nous un don, un talent, une richesse…et Il attend à ce que nous les Lui rendions avec un intérêt.

A partir d’une seule graine, un arbre porte beaucoup de fruits parce le sol a la capacité de multiplier la semence selon sa nature. De la même façon, Dieu veut que ses enfants portent abondamment beaucoup de fruits à partir de la semence qu’Il a placé naturellement en eux.

Ce qui est triste, ce que beaucoup de chrétiens ne se rendent pas compte de la richesse que Dieu a mis en eux. Vous vous souvenez de la parabole des talents (Matt 25 14-30) où on a lu que le maître a donné a l’un de ses serviteur un talent, l’autre deux talents et l’autre cinq. Cela veut dire que même si on aurait reçu le même don, la grandeur ou la capacité du don diffère selon le plan que Dieu a pour nous.

Si vous ignorez le don que Dieu a placé en vous, pendant votre méditation, demandez-lui dans votre cœur en lui posant la question suivante : « quel don as-tu mis en moi ? », et commencez à prier pour cela jusqu’à ce que Dieu vous le révèle clairement afin d’éviter des tâtonnements car si Dieu a mis un don dans une personne, Il a pourvu tout ce qu’il faut pour son fonctionnent et le meilleur moyen de l’utiliser pour sa gloire, c’est de s’humilier dans sa présence en passant plus de temps dans sa parole et dans la prière.

Revenons au verset du jour à méditer : « Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu » (1 Pierre 4 :10) Le verset nous encourage à mettre au service des autres le don que nous avons reçu car si Dieu nous donne un don, ce n’est pas pour notre propre intérêt, mais c'est plutôt pour l’intérêt des autres membres du corps de Christ.

Si vous avez un don de chanter, ce n’est pas pour chanter dans votre chambre ou sous la douche, mais c’est pour édifier l’Eglise de Christ et permettre au peuple de Dieu d’adorer et louer le Seigneur.


(Cinquième partie)


Verset du jour à méditer :1 Pierre 4 :10 « Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu »


Ce matin, nous continuons la méditation d’hier, on a terminé en disant que si vous avez un don de chanter, ce n’est pas pour chanter dans votre chambre ou sous la douche, mais c’est pour édifier l’Eglise de Christ et permettre au peuple de Dieu d’adorer et louer le Seigneur. C’est en mettant en pratique le don que vous avez que Dieu augmentera sa capacité en vous donnant plus d’onction si vous passez du temps dans sa parole et dans la prière.

Si vous avez un don de guérison, ce n’est pas pour guérir vos propres maladies mais c’est pour glorifier le Seigneur en priant pour la guérison de ceux qui sont malades.

Nous sommes comme un arbre et Dieu veut que nous portions des fruits pour l’intérêt de son peuple.

Le verset du jour (1 Pierre 4 :10) nous dit que nous sommes de bons dispensateurs de diverses grâces de Dieu, ce qui veut dire que nous sommes sensés donner de diverses grâces de Dieu.

Concernant les dons et grâces de Dieu, nous devons être des dispensateurs et non des conservateurs. Les dons et talents qu’on reçoit de Dieu fonctionnent comme les muscles du corps humain. Si quelqu’un passe des mois sur un lit à l’hôpital sans se lever, le jour où il se lèvera, il lui faudra quelqu’un pour le soutenir et il lui sera très difficile de marcher. Il lui faudra quelque jours pour permettre aux muscles de se réadapter. Il en est de même pour les dons et les diverses grâces de Dieu, le seul moyen de les faire valoir pour la gloire de Dieu, c’est de les mettre au service des autres et si nous les mettons au service des autres cela veut dire que nous les mettons au service de Dieu car nous accomplissons sa volonté.

Quand Paul exhortait les Philippiens concernant leur libéralité, il leur a dit : « Ce n'est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte » (Phil 4 :17).

Demain nous terminerons l’enseignement (Le figuier stérile) en découvrant comment on peut mettre au service de Dieu les diverses grâces qu’Il nous a données.

Je vous souhaite une bonne méditation


(Sixième partie)


Verset du jour à méditer : Matthieu 25 :40 « Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites »


Dans la méditation d’hier, on a appris que les dons que Dieu nous donne ne sont pas pour notre propre intérêt mais pour l’intérêt du corps de Christ d’où nous devons être de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu en mettant au service des autres les dons que nous avons reçu.

Ce matin, nous verrons comment mettre au service de Dieu les dons que nous avons reçu de Lui.

La bible dit que tout ce que nous avons, nous l’avons reçu de Dieu (1 Cor 4 :7). Tout ce que nous possédons est considéré comme la semence du figuier. Mais si nous ne faisons rien pour Dieu avec ce qu’Il nous a donné, c-à-d sans produire du fruit, nous devenons le figuier stérile alors que Dieu veut que nous soyons le figuier fertile.

Par le verset du jour (Matt 25 :40), nous voyons que Jésus nous montre le meilleur moyen d’être fertile.

Il dit qu’à chaque fois que nous visitons les malades, donnons à manger aux affamés, vêtissions ceux qui sont nus…c’est à Jésus Lui-même que nous le faisons.

Si quelqu’un veut faire quelque chose à Jésus pour lui plaire, le secret se trouve dans Matthieu 25 :35-46.

Voyons comment l’Apôtre Jacques décrit la religion pure : « La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde » (Jacques 1 :27).

Visiter ou soutenir les orphelins et les veuves est un acte que Dieu approuve et si quelqu’un cherche à faire quelque chose pour plaire à Jésus, il suffit de regarder autour de lui car il y’a certainement des orphelins et des veuves qui sont victimes des circonstances dont ils ne sont pas responsables ou il y’a sûrement une personne qui est socialement incapable d’avancer seule.

Depuis que j’ai eu la révélation de ce passage (Jacques 1 :27), j’ai compris que je ne peux pas prétendre être un enfant de Dieu sans faire quelque chose pour les veuves et les orphelins car à chaque fois que je pose un acte en leur faveur, c’est comme si je le faisais pour Jésus et ça me donne une paix intérieure.

C’est ici que s’achève l’enseignement « Le figuier stérile » et à toi de te poser la grande question : « Suis-je un figuier stérile ou fertile ? »

Bon week end à tous

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.