L'Amour de Dieu

 (Première partie)


Verset du jour à méditer: 1 Jean 4 :12 « Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous »


Certains chrétiens prient pour résoudre leurs problèmes et d’autres sont préoccupés par la présence de Dieu avant tout. Sans la présence de Dieu, il est presque impossible de construire une vie stable de prière. Comme nous l’avons déjà vu dans l’enseignement « La délivrance de la peur », c’est la présence de Dieu qui chasse la peur.

 

Il peut arriver qu’au moment de commencer la prière, on sent une fatigue ou un malaise sans savoir pourquoi…certains s’endorment même au milieu de la prière . Tout cela est dû au manque de la présence de Dieu et la grande question est celle de savoir comment y accéder ?

Certains disent que pour entrer dans la présence de Dieu, ils doivent passer du temps dans la méditation de la parole, d’autres disent qu’ils doivent chanter des cantiques…tout cela peut marcher mais ce n’est pas toujours évident car j’en connais qui chantent et qui s’endorment à la deuxième cantique et d’autres lisent 4 chapitres sans aucune révélation de la part du Seigneur.

Si en nous il y’a la présence de Dieu, cela veut dire qu’Il demeure en nous. Le verset du jour (1 Jean 4 :12) commence en disant que personne n’a jamais vu Dieu, mais nous y trouvons la condition pour qu’Il demeure en nous. Il est dit que « si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous ».

Par là nous découvrons le moyen le moins spirituel pour que Dieu demeure en nous : L’amour du prochain. En d’autres mots, on peut résumer en disant que Dieu demeure là où se trouve l’amour. Comme un poisson ne peut pas demeurer dans une piscine sans eau, ainsi Dieu ne peut pas demeurer dans un cœur sans amour.

La question qui va suivre est celle de savoir de quel amour nous parle l’apôtre Jean ? A chaque fois qu’on pose un acte d’amour, on peut être sûr que Dieu demeure en nous car on vient d’apprendre qu’Il demeure là où se trouve l’amour. La révélation qui se trouve dans le verset du jour, c’est que Dieu n’exige pas que nous soyons trop spirituels pour demeurer en nous mais Il veut tout simplement trouver de l’amour. Le fait de dépanner un frère qui est dans le besoin ouvre une porte à la présence de Dieu car Il demeure là où se trouve l’amour.

Dans la méditation de demain, nous allons décrire l’amour dont nous parle la bible afin d’éviter toute sortes de confusion.

A demain matin…

 


(Deuxième partie)


Verset du jour à méditer: 1 Jean 3 :18 « Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité »


Hier on disait que Dieu n’exige pas que nous soyons trop spirituels pour demeurer en nous mais Il veut tout simplement trouver de l’amour. Le seul fait de faire du bien pour un frère qui est dans le besoin ouvre une porte à la présence de Dieu car Il demeure là où se trouve l’amour.

Ce matin, nous allons définir l’amour exigé par la parole de Dieu. La définition se trouve dans le verset du jour : Il nous interdit d’aimer en paroles et avec la langue mais en actions et avec vérité. 

Aujourd’hui l’Eglise de Christ est envahie par un esprit de manque d’amour. Elle est plutôt du genre « chacun pour soi et Dieu pour tous ». Paradoxalement, les assemblées sont remplies des centaines et des milliers de chrétiens de tous les rangs du pays. Pendant les cultes de dimanche, les églises sont jonchées de voitures de toutes les marques pendant qu’à l’intérieur de ces même assemblées, il y’a un nombre significatif de chrétiens affamés mais on ne les verra pas tout simplement parce qu’on est occupé à chercher la présence de Dieu dans la louange et l’adoration ou dans le « parler en langues »…

L’apôtre Jacques dit que si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour et qu’on lui souhaite la paix et toutes les bonnes choses sans lui donner ce qui est nécessaire au corps, cela ne sert à rien (Jac 2 :15-16).

Un chrétien m’a dit qu’on ne doit pas s’occuper des veuves car c’est l’œuvre de l’église et je lui ai dit qu’il est l’église ; Je lui ai dit que l’église ne veut pas dire les quatre murs mais que c’est le corps de Christ. Il est vrai que l’assemblée doit être organisée pour secourir les veuves dans l’église mais chaque chrétien a toujours le devoir de manifester l’amour de Dieu à son niveau.

Par « amour », beaucoup interprètent les sentiments émotionnels basés sur la relation, l’apparence et l’importance de la personne qu’on aime mais je crois que quand la bible nous parle de l’amour de Dieu, il n’y a rien de sentimental mais c’est plutôt l’amour semblable à celui de Dieu c-à-d celui d’aimer tout le monde, les bons et les mauvais.

Dans la méditation de demain, on verra comment est-il possible d’aimer nos ennemis et ceux qui nous persécutent, dans le but de mieux découvrir de quel amour la bible nous parle pour finalement ouvrir la porte à la présence de Dieu.

A demain matin…

 


(Troisième partie)


Verset du jour à méditer: Matthieu 5 :44 « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent »


Le verset du jour peut nous donner l’impression d’être dans un film de fiction, devant une situation loin de la réalité. J’ai souvent entendu des prédications sur ce passage mais je n’ai jamais été convaincu car naturellement je ne comprenais pas comment aimer un ennemi, et surtout prier pour celui qui me persécute…je me demandais pourquoi dois-je prier pour lui et finalement je me suis demandé de quel amour Jésus parlait ?

Il les équipait avec une série de conseils concernant le comportement et l’attitude qu’ils devaient avoir quand Il ne serait plus là. A la fin du verset, Il parle de ceux qui les persécuteraient, c-à-d ceux qui les maltraiteraient à cause du nom de Jésus ou parce qu’ils sont disciples de Jésus. Si tu es persécuté ou maltraité à cause du nom de Jésus, tu dois comprendre que derrière ton ennemi se cache le diable et tu devrais t’attaquer au diable et épargner l’âme de la personne pour qui Jésus est mort sur la croix.

Nous savons tous que Dieu n’aime pas le péché mais aime les pécheurs et au verset qui suit (Matt 5 :48), Il demande aux disciples de ressembler à leur Père c-à-d penser et voir les choses comme Dieu. Si Dieu aime les pécheurs, nous devons les aimer également ; Si Il veut que tout le monde soit sauvé (2 Pierre 3 :9), je ne dois souhaiter l’enfer à personne.

Ici on doit faire attention et ne pas croire que tout le désordre est permis au nom de l’amour de Dieu. Paul a été clair quand il écrivait à l’église de Corinthe car il avait appris qu’il y avait de l’impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas dans le monde et que l’un d’eux avait la femme de son père. Concernant ces hypocrites qui semaient le désordre dans l’église, regardez ce que Paul a recommandé : « Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir des relations avec quelqu'un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme » (1 Cor 5 :11).

Paul a sévèrement interdit tout contact avec un tel homme mais comme il savait que Jésus est mort pour lui, il a demandé à ce qu’il soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus (1 Cor 5 :5).

Vous voyez que malgré la colère et la déception de Paul, il s’inquiétait quand même pour l’esprit de cet homme car Jésus est mort pour lui.

Demain on verra si la vengeance a une place chez les chrétiens. Bonne journée

 


(Quatrième partie)


Verset du jour à méditer: Romains 12 :19 « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur »


Jésus enseignait souvent le pardon et par là nous comprenons qu’un enfant de Dieu ne doit pas se venger car il pardonne tout. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de vengeance. Avant tout, nous sommes enfants de Dieu et celui qui offense un enfant provoque Son père.

Le verset du jour est très clair à propos de la vengeance. Il est interdit aux chrétiens de se venger mais ils doivent laisser agir la colère. Dans la traduction anglaise (NIV), on précise bien que c’est la colère de Dieu car c’est écrit : « but leave room for God's wrath… ».

Quand quelqu’un te fait du mal injustement et que tu ne te venges pas malgré la  blessure, tu donnes de la place pour que la colère de Dieu agisse mais si tu essaies de te venger, tu bloques la colère de Dieu et tu te mets en dehors de sa parole. Au verset du jour, Il dit clairement : « A moi la vengeance, à moi la rétribution ».

Pour ceux qui l’ignoraient, il est donc clair que Dieu venge ses enfants à condition qu’ils laissent agir sa colère.

Mais si il arrive que ton ennemi (celui qui t’a déjà fait du mal) soit dans un besoin où tu as ce qu’il faut pour le sauver, la parole de Dieu nous demande de ne pas se laisser vaincre par le mal mais de surmonter le mal par le bien (Romains 12 :21).

J’ai appris qu’il y’a ceux qui ont mal interprété ce passage en faisant tout pour chercher partout où se trouvent leurs ennemis afin de leur faire du bien en croyant mettre en pratique la parole de Dieu comme l’histoire du bon samaritain (Luc 10 :33). Le bon samaritain n’est pas allé chercher le juif (son ennemi) mais il l’a trouvé sur son chemin. La bible ne nous demande pas de récompenser le mal par le bien mais de surmonter le mal par le bien.

Nous ne sommes donc pas permis de nous venger si du moins nous voulons laisser l’amour de Dieu se manifester à travers nous. Si je haie quelqu’un, je suis la première personne à en souffrir car la haine bloque les bénédictions de Dieu et chasse son amour. Souvenez-vous qu’Il demeure là où se trouve l’amour et non la haine.

Demain nous parlerons de l'amour négatif qui n’a aucune valeur aux yeux de Dieu

 


(Cinquième partie)

Verset du jour à méditer: 1 Corinthiens 13 :3 « Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien »


Le verset du jour fait parti des versets qui me faisaient peur et pendant longtemps j’avais du mal à comprendre comment quelqu’un peut distribuer tous ses biens pour la nourriture des pauvres ou livrer son corps pour être brûlé pour sauver son prochain mais sans amour ?

La seule explication à un cas pareil, c’est que Dieu s’intéresse plus à la motivation qu’au fait. Ce n’est pas ce que nous faisons qui impressionnent Dieu, mais c’est plutôt comment nous le faisons. Remarquez qu’au verset du jour on parle de quelqu’un qui distribue tous ses biens…c-à-d il reste les mains vides et donne tout ce qu’il possède aux pauvres. Aux yeux du monde, une telle personne mérite beaucoup d’admirations mais le verset du jour dit que cela ne sert de rien !

Ceci rejoint ma pensée dans l’enseignement « La dîme et les offrandes » où je disais que Dieu n’est pas intéressé par ce que nous donnons mais  par comment nous le donnons. La quantité impressionne toujours les hommes mais Dieu est intéressé par la qualité. Si tu paies régulièrement ta dîme, rappelles-toi que Dieu éprouve ton cœur pour voir avec quelle motivation tu le fais. Tu peux le faire pour être en harmonie avec ton pasteur ou pour garantir ton poste de travail ou tout simplement pour mettre en application la loi de Dieu afin d’éviter toute sorte de malédiction mais la volonté parfaite de Dieu est que tu le fasses par amour. La dîme et les offrandes doivent être payés par amour et non par intérêt ou spéculation.

Il est facile d’obéir quelqu’un qu’on aime et à qui on fait confiance. Très souvent avant de guérir les malades, la bible dit que Jésus manifestait un sentiment de compassion à la vue des malades et des handicapés. Tout enfant de Dieu est sensé avoir de la compassion pour les malheureux, les orphelins, les veuves…et si tu n’éprouves rien pour ce genre de personnes, je te conseillerais de prier afin que Dieu mette de la compassion dans ton cœur car sans compassion, Jésus ne peut pas demeurer dans ton cœur.

Même si tu prenais la décision de donner à Dieu en t’occupant de son œuvre et de ton prochain, il faudra que tu saches comment et où donner. Avant de semer, le fermier doit savoir détecter la terre qui convient à la semence pour ne pas la gaspiller. On en parlera longuement dans la méditation de demain matin…

 


(Sixième partie)


Verset du jour à méditer: Matthieu 10 :42 « Et quiconque donnera seulement un verre d'eau froide à l'un de ces petits parce qu'il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense »


Comme je le disais hier, avant de semer, le fermier doit localiser une terre convenable pour la semence sinon il risque de perdre son temps.

Par le verset du jour, Jésus dit que celui qui donnera seulement un verre d’eau froide à l’un des disciples ne perdra pas sa récompense. Ici je dois préciser que le mot « disciple » veut dire « chrétien né de nouveau » et qui suit Jésus. L’eau est le symbole de la vie et celui qui permet au disciple de vivre en pourvoyant à ses besoins ne perdra pas sa récompense. Pour mieux comprendre les actes ou sacrifices qui sont productifs ou improductifs, je vous invite à lire l’enseignement « Les œuvres mortes » qui se trouve dans les archives.

Revenons sur le verset du jour : Il est bien clair que la récompense est accordée si le verre d’eau froide est donné à l’un de ces petits parce qu’il est son disciple. Je crois que la situation est très claire : la récompense est donc liée à la motivation et non juste à l’action. Tu peux donner un verre d’eau à un disciple avec de fausses motivations dans le but de le manipuler ou profiter de quelque chose ou pour avoir une bonne réputation à l’église ou tout simplement avoir la paix avec ton pasteur...à ce moment, tu ne devrais pas t’attendre à une récompense de la part de Dieu car tu as déjà la récompense des hommes (Matthieu 6:2). Je dois aussi préciser que celui qui assiste un non croyant fait bien mais celui qui assiste un croyant et qui est un enfant de Dieu fait mieux.

Comme nous l’avons déjà dit dans l’enseignement « Les œuvres mortes », la bible nous demande de pratiquer le bien envers tous et surtout envers les frères en la foi (Galates 6 :10). On doit faire du bien aux païens mais on doit donner la priorité aux enfants de Dieu car en les assistant, on honore Leur Père. La bible dit que celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste (Matthieu 10 :41). Ca veut dire que si tu assistes matériellement ou financièrement un pasteur, un évangéliste ou un homme de Dieu quelconque…tu recevras la même récompense que lui car aux yeux de Dieu tu es son partenaire et ensemble vous faites avancer Son œuvre. Mais il faudra d’abord t’assurer que celui que tu soutiens est réellement un homme de Dieu car tous ceux qui portent le titre de Pasteur, Evangéliste, Apôtre…ne le sont pas forcement aux yeux de Dieu.

Je vous souhaite tous un bon week-end

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.