La patience de Dieu

La patience de Dieu (Première partie)


Verset du jour : 2 Pierre 3 :8 « Mais il est une chose, bien aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour »


S’il y’a une chose difficile  à  gérer dans la vie chrétienne, c’est la notion du temps. Pendant ma vie chrétienne, j’ai pu faire face à beaucoup de défis d’une manière ou d’une autre mais il m’a fallu des années pour comprendre  à  quel point le temps de Dieu est de loin différent du nôtre. Si on ne comprend pas l’explication donnée au verset du jour, il nous sera très difficile de persévérer dans la prière dans l’attente de la réalisation des promesses de Dieu et notre vie spirituelle ne sera jamais stable.

Le verset du jour nous dit qu’un jour pour Dieu est comme mille ans pour nous. Le verset ne dit pas qu'un jour est égal à mille ans mais il est « comme »…ce qui veut dire que c’est juste une comparaison pour nous aider  à  mieux comprendre. Si je t’appelle pour te dire que je te rendrai visite très prochainement, tu t’attendras à ce que je passe dans les prochains jours n’est-ce-pas ? C’est exactement le cas quand Dieu nous donne des promesses. Par là, nous comprenons pourquoi Jésus a dit qu’il revient bientôt et que deux mille ans sont déjà passés…selon le verset du jour, les deux mille ans sont comme deux jours devant Dieu. Si tu peux facilement patienter pendant deux jours avant que je réalise ma promesse de te rendre visite, tu peux donc comprendre que Dieu peut facilement patienter deux mille ans avant de réaliser sa promesse concernant le retour de Jésus. 

L’apôtre Pierre a insisté dans le verset du jour en disant que c’est quelque chose à ne pas ignorer car il estimait que c’est fondamental. Tu peux me demander pourquoi faut-il que Dieu attende ? Pourquoi doit-il patienter ? Pour faire quoi ? La réponse  à  toutes ces questions se trouve dans le verset qui suit : 2 Pierre 3 : 9 « …Il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent  à  la repentance »

Sur base de mille ans qui valent un jour, je me suis amusé à faire le calcul pour voir combien vaut une heure devant Dieu…cela peut vous étonner mais une heure devant Dieu est comme quarante deux ans (pour nous) tandis que dix minutes devant Dieu sont comme sept ans (pour nous) ! Ce qui me fait croire que quand le peuple d’Israël a traîné dans le désert pendant quarante ans, c’était comme une heure aux yeux de Dieu, ce qui explique sa grande patience malgré leur mauvais comportement.


Demain on verra ce qui fait tourner l’aiguille de la montre de Dieu.



Enseignement biblique : La patience de Dieu (Deuxième partie)


Verset du jour : Luc 18 :7 « Et Dieu ne fera-t-il pas justice  à  ses élus, qui crient  à  lui jour et nuit, et tardera-t-il  à  leur égard ? »


Nous connaissons tous la parabole du juge inique (Luc 18 :1-8) et pendant longtemps je me suis demandé pourquoi cette comparaison avec la persévérance dans la prière ? J’ai toujours eu l’impression que l’exemple était mal choisi car la veuve représente le chrétien qui prie et le juge inique illustre notre Dieu. Ce qui crée la confusion dans tout cela, c’est le fait que Dieu est représenté par un juge inique, qui n’a d’égard pour personne et pire encore, il fait justice à la veuve  à  contre cœur à cause de son importunité.

C’est plus tard que j’ai compris que Jésus voulait nous montrer que si les méchants peuvent réagir quand on persévère, à combien plus forte raison notre Dieu qui est juste réagirait si nous persévérons dans la prière jour et nuit ! Dans la même pensée, Jésus a dit que si un père (méchant) peut donner de bonnes choses à ses enfants, à combien plus forte raison notre Père céleste le ferait pour les siens ? (Luc 11 :13)

La différence entre Dieu et le juge inique est que le juge n’aimait pas être dérangé et ne supportait pas quand la veuve frappait à la porte tandis que Dieu prend plaisir aux prières continuelles. Le juge donne à contre cœur tandis que Dieu donne avec amour et joie. La demande au juge était limitée dans le temps tandis que la demande à Dieu dans la prière n’a pas de limites car Il nous écoute à tout moment.

Beaucoup de chrétiens interprètent mal la parabole du juge inique en croyant qu’une prière continuelle peut pousser Dieu à réaliser leurs désirs mais l’apôtre Jean nous avertit que Dieu écoute et exauce des prières qui sont conformes à sa volonté (1 Jean 5 :14-15). Quand nous nous humilions dans la prière pour demander une chose quelconque, la réponse de Dieu peut être affirmative sur-le-champ mais le grand problème reste le même : le temps de la réalisation. Comme nous l’avons dit hier, le temps de Dieu et totalement différent du nôtre d’où au lieu de le forcer à se conformer  à  notre temps, on ferait mieux de nous conformer au sien et c’est la prière continuelle qui fait tourner l’aiguille de sa montre. Des anciennes montres sans piles ont besoin d’être tournées chaque matin pour pouvoir fonctionner pendant la journée et de la même façon, la réalisation des promesses de Dieu exige une prière continuelle basée sur la foi en Jésus-Christ.


Demain on parlera de la discipline dans la prière qui est la clé de la réussite.



Enseignement biblique : La patience de Dieu (Troisième partie)


Verset du jour : Matthieu 26 :40 « Il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi ! »

Le verset du jour nous parle de Jésus qui était dans la prière avec Jacques, Jean et Pierre. Au bout d’une heure de prière, il s’est rendu compte qu’il était le seul à prier car tous les trois disciples étaient endormis. Il les a alors réveillé et leur a fait la remarque : « Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi !  »


Juste après ma conversion, je n’arrivais pas à comprendre comment quelqu’un peut prier pendant une heure ! J’avais du mal à prier pendant plus de cinq minutes et prier une heure était comme une fiction pour moi. Ce qui a compliqué les choses, c’est quand j’ai entendu de la bouche de celui que je pensais être le plus spirituel, nous dire que si nous prions pendant moins d’une heure, Dieu n’est pas satisfait, ce qui voulait dire que pour qu’une prière soit efficace il fallait qu’elle dure une heure ou plus mais pas moins. Cela m’a déstabilisé et plus tard, quelqu’un m’a prêté un livre d’un homme de Dieu dans le quel il insistait sur l’importance de prier pendant une heure. Il a donné une formule très simple, je l’ai mis en pratique et finalement ça a marché mais le problème est que je n’arrivais pas à le faire d’une façon continuelle. Je pouvais le faire pendant deux semaines successives qui étaient suivies d’un temps mort d’une semaine pour reprendre encore et lâcher après quelques semaines et ainsi de suite jusqu'à ce que ça commence  à  me frustrer.

Plus tard dans cet enseignement on comprendra que ce n’est pas la durée de la prière qui la rend efficace. Je sais que certains d’entre vous ont le même problème et que votre vie de prière n’arrive pas à se stabiliser, ce qui développe en vous un sentiment de culpabilité qui finit par vous fragiliser et vous devenez une proie facile pour le diable.

Dans cette méditation, je vais vous partager ma propre expérience en vous donnant une nette démonstration révélée par le Saint-Esprit et si ça a marché pour moi, ça marchera également pour vous. L’homme de Dieu dont je vous ai parlé en haut, compare la prière  à  un « jogging » (sport) tout comme Paul compare le chrétien  à  un athlète qui doit courir selon les règles pour remporter le prix (1 Cor 9 :24)


Demain, je vous partagerai mon expérience en vous parlant comment on peut contourner les ruses et pièges du diable et de la chair pour développer une vie de prière stable et tenace.


Bonne journée



Enseignement Biblique : La patience de Dieu (Quatrième partie)

 

Verset du jour : Romains 12 :1 « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu,  à  offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable »

Certaines croyances chrétiennes disent que dans le nouveau testament on ne doit plus parler de sacrifice car nous sommes dans le repos de Dieu et dans sa grâce. Je crois que le verset du jour est écrit dans le nouveau testament et le corps qui doit être offert comme sacrifice n’est pas le corps spirituel mais physique. Je crois aussi que vous avez remarqué qu’il ne s’agit pas que de donner nos corps comme un sacrifice mais comme un sacrifice vivant.

Dans l’ancien testament, les sacrifices (animaux) devaient être de bonne qualité et surtout vivants. Les sacrificateurs ne pouvaient pas accepter les animaux morts et comme l’ancien testament est l’ombre de ce que nous vivons actuellement, tout ce que nous offrons à Dieu doit être vivant. Dieu ne veut pas qu’on lui donne une chose futile ou sans importance. Il veut qu’on lui donne tout ce qui nous est cher. Certains disent qu’ils prient uniquement quand ils en ont envie en prétextant que s’ils forcent ils finiront par prier dans la chair…je suis également tombé dans ce piège du diable pendant très longtemps avant que le Saint-Esprit me donne la révélation du sacrifice vivant.

On ne doit pas prier parce qu’on en a envie mais on prie car c’est le seul moyen de nous approcher de Dieu qu’on en ait envie ou pas. Prier n’est pas un choix mais c’est une obligation ou voir même un ordre (Rom 12 :12). Nous ne devons pas ignorer le fait que notre chair a des désirs contraires à ceux de l’esprit (Gal 5 :17) ce qui veut dire que le diable l’utilise pour stopper complètement la prière. La parole de Dieu nous encourage  à ne pas laisser  à  Satan l’avantage sur nous car nous n’ignorons pas ses desseins (2 Cor 2 :11). Certains le laissent par ignorance tandis que d’autres le laissent par négligence mais dans tous les cas Satan prendra toujours le dessus si on ne fait rien pour l’en empêcher.

Revenant sur le mot « Sacrifice », on comprend bien qu’il s’agit de quelque chose qui doit mourir et souvent il faut beaucoup d’efforts et de discipline pour y arriver.

Il est très difficile de persévérer dans la prière si on n’a pas la révélation sur la patience de Dieu.

Demain on verra pourquoi Jésus a parlé de passer une heure avec lui. Bonne méditation




Enseignement Biblique : La patience de Dieu (Cinquième partie)


Verset du jour : Matthieu 26 :40 « Il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi ! »


Le temps que tu consacres à quelqu’un détermine son importance pour toi. Si je viens te rendre visite et que tu me laisses seul dans le salon pour continuer à lire ton journal sans me donner aucune attention, il est clair que je vais naturellement quitter ta maison. Nos réactions reflètent souvent la nature de Dieu. Comme on aime passer du temps avec celui qu’on aime, Dieu a tellement envie de passer du temps avec nous et il n’y a que la prière qui peut nous approcher de Lui. 

Une journée contient 24 heures et il est important de remarquer que Dieu veille sur nous pendant tous les 24 heures. Si nous pouvions voir tout ce que Dieu fait pour nous dans le monde spirituel, on serait plus reconnaissants. Parfois on trouve que c’est tout à fait normal que nous soyons en bonne santé, que nous entrions dans une voiture pour en sortir sans accident et nous oublions que le diable rode autour de nous en cherchant qui dévorer (1 Pierre 5 :8). Tout ceci pour dire que la main de Dieu est en permanence sur nous malgré les attaques incessantes du diable. Chaque jour les hommes passent en moyenne 7 heures dans le sommeil (le sommeil est un don de Dieu car certains n’en ont pas), 8 heures au travail ou dans les affaires, 2-4 heures devant la télévision, 2-3 heures avec des amis ou la famille, 1 heure dans le shopping…et finalement sur les 24 heures qu’on bénéficie gracieusement de Dieu, on a du mal à consacrer ne fut ce qu’une heure pour lui. 

Passer du temps avec Dieu veut dire débrancher tous les connecteurs de la vie de tous les jours en disant : « Seigneur, je te consacre ce moment comme un sacrifice vivant pour t’honorer et je veux que tu en jouisses ». Pendant ce moment, on doit être à l’abri de tout ce qui peut nous distraire (Matt 6 :6) et comme je l’ai dit hier, on doit même sacrifier un moment qui nous est cher et nous ne devons pas attendre l’envie de prier car si la chair ne veut pas qu’on prie, ça veut dire qu’elle est vivante et c’est une bonne opportunité de sacrifier quelque chose de vivant pour lui être agréable.


Une prière constante exige une vie de discipline et beaucoup de détermination en gardant dans l’esprit que plus nous passons du temps dans la prière, plus nous plaisons au Seigneur et nous gagnons certainement quelque chose qu’on s’en rende compte ou pas. Une journée sans prière est tout simplement une journée perdue or il faut que chaque jour compte.


A suivre dans la méditation de demain

 


Enseignement Biblique : La patience de Dieu (Sixième partie)


Verset du jour : Matthieu 6 :34 « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »


Hier j’ai dit qu’une journée sans prière est une journée perdue alors que chaque jour doit compter.

Comme nous le dit le verset du jour, Jésus nous a averti qu’il y’a toujours une peine liée à chaque jour et par conséquent, le mieux est de se concentrer sur aujourd’hui et ne pas s’inquiéter du lendemain. Les peines liées à chaque jour sont généralement les obstacles diaboliques pour nous éloigner du Seigneur et nous décourager dans notre marche chrétienne par des épreuves et des persécutions. Quand nous entrons dans la prière le matin, Dieu intervient et dégage notre route spirituelle. Cela ne veut pas dire qu’on ne va pas rencontrer d’épreuves mais on peut être sûr de bénéficier de son assistance.

Pour terminer l’enseignement, j’aimerais qu’on revienne sur le thème de la semaine « La patience de Dieu ». Si mille ans pour nous sont comme un jour pour Dieu, il est donc clair que la patience de Dieu est sans limite. Quand nous demandons quelque chose, la bible dit que la chose est accordée même si on ne la possède pas, ce qui veut dire qu’il est seulement question de temps, le temps de se développer jusqu'à la concrétisation. Certains arbres portent du fruit après quelques semaines tandis que pour d’autres il faut attendre des années avant de pouvoir récolter quelque chose. L’œuf d’une poule a besoin de 21 jours avant de produire un poussin, ce qui n’est pas le cas pour un éléphant qui doit attendre quelques années. Ceci pour dire que Dieu fixe un temps pour réaliser ses promesses et le seul fait que la réalisation dure ne veut pas dire que Dieu n’a pas entendu la prière. Généralement la durée de la réalisation est liée au perfectionnement selon le plan parfait de Dieu.


La ruse du diable c’est d’injecter dans tes pensées des doutes à chaque fois que la promesse traîne car il sait très bien que les doutes étouffent la réalisation de la promesse.


Pour toute question ou contribution, écrivez-moi sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Je vous souhaite un bon week-end et que Dieu vous bénisse.


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.