La direction de Dieu

(Première partie)


Verset du jour à méditer: Job 33 :14 « Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde »


Comme on l’a déjà appris dans l’enseignement « Le plan parfait de Dieu », Dieu a un plan particulier pour notre vie et dans les moindres détails. Il est pratiquement impossible d’être dans le plan parfait de Dieu sans considérer Sa direction.

On rencontre une grande confusion au milieu des chrétiens quand il s’agit de discerner la direction de Dieu. Durant toute la semaine, on va essayer de sonder les écritures pour comprendre d’où vient la confusion.

La bible nous dit que les enfants de Dieu sont conduits par le Saint-Esprit (Romains 8 :14) et nous avons besoin de cette direction dans tous les domaines de la vie à savoir nos projets, nos décisions, notre engagement dans l’œuvre de Dieu, le choix du partenaire dans les affaires, dans le mariage…

Dieu parle à quiconque veut l’écouter. On peut entendre la voix de Dieu mais si on ne l’écoute pas, cela ne nous servira à rien. Parfois il m’arrive d’être devant la télévision pendant un certain temps alors que mon esprit est ailleurs. Je suis toujours embarrassé quand quelqu’un entre et me demande de quoi on parle et que je ne sais pas quoi lui répondre. Il s’étonne de ce que je ne sais pas de quoi on parle alors que mes yeux sont fixés devant la télévision. Beaucoup de chrétiens entendent la voix de Dieu mais ne l’écoutent pas car il y'a une grande difference entre entendre et écouter. Il y’a d’autres qui ne l’entendent même pas tout simplement parce qu’ils sont très éloignés de Sa présence.

Avant d’entrer dans les détails, je dois dire que le meilleur moyen d’entendre et d’écouter la voix de Dieu c’est de passer du temps dans Sa présence. C’est à travers une prière continuelle et la méditation sur Sa parole qu’on parvient à discerner Sa voix. Demain, nous commencerons à parcourir les différents moyens à travers lesquels Dieu parle à ses enfants. Quand il s’agit de capter la voix de Dieu, nous nous attendons toujours à des révélations spirituelles mais comme je l’ai dit plus haut, Dieu s’occupe de notre vie même dans les moindres détails. Concernant les projets, Dieu peut nous parler par les circonstances qu’Il va finalement confirmer sur le terrain ou Il peut nous inspirer en insérant une idée dans nos pensées. Il faudra donc savoir faire la différence entre « God idea » (l’idée de Dieu) et « Good idea » (Une bonne idée). La différence entre les deux est qu’une « God idea » est toujours une « Good idea » mais une « Good idea » n’est pas nécessairement une « God idea ». On en parlera dans la méditation de demain…


(Deuxième partie)


Verset du jour : Job 33 :15 « Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche »


Hier j’ai terminé la méditation en disant qu’il faut savoir faire la différence entre « God idea » (l’idée de Dieu) et « Good idea » (Une bonne idée). La différence entre les deux, c’est qu’une « God idea » est toujours une « Good idea » mais une « Good idea » n’est pas nécessairement une « God idea ». Une des erreurs les plus fréquentes chez les chrétiens, c’est qu’on juge l’idée par rapport au péché. On se dit qu’une idée qui n’est pas contre les saintes écritures contribue forcement à la réalisation de la volonté de Dieu.

Par exemple je peux avoir l’idée de créer une société avec la motivation de gagner beaucoup d’argent dans le but de soutenir l’œuvre de Dieu en répandant la parole de Dieu dans tout le pays. A priori, tout le monde me dira qu’il s’agit d’une « Good idea » mais il peut arriver que l’idée ne concorde pas au plan parfait de Dieu puisque la bible dit que nous sommes créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions (Ephésiens 2 :10). Dieu ne doit pas se conformer à nos projets mais nos projets doivent se conformer à Son plan parfait. Ne nous contentons pas des « Good ideas » mais cherchons plutôt à discerner les « God ideas ».

Un autre moyen à travers lequel Dieu parle à Son peuple, c’est la voie des songes. Personne ne dira qu’il n’a jamais eu un rêve dans sa vie mais très peu arrivent à interpréter leurs songes. L’interprétation des songes peut être délicate d’autant plus que les songes peuvent naître de la multitude des occupations quotidiennes comme c’est écrit dans Ecclésiastes 5 :2 (Louis Segond) ou Ecl 5:3 (Dans certaines versions). Mais si on prie pour nos songes en demandant la sagesse de pouvoir les interpréter, ils pourront nous orienter dans beaucoup de choses. Très souvent (en ce qui me concerne personnellement) les songes me servent d’avertissement à une bonne ou mauvaise chose avant son arrivée et pour confirmer une bonne ou mauvaise voie. Plus Dieu parle par les songes, plus on fini par s’habituer à Son langage, ce qui fera disparaître toutes sortes de doute. Alors que Paul et son équipe étaient en Asie, il eut une vision pendant la nuit dans la quelle un macédonien lui demandait d’aller les secourir. Quand il l’a partagé avec les autres, ils ont tous compris que Dieu essayait de les informer qu’ils devraient aller prêcher l’évangile en Macédoine. C’est ainsi qu’est née l’église des Philippiens car Philippes était une ville de la Macédoine (Actes 16 :9-12).

Demain on verra la condition pour mieux capter la voix du Saint-Esprit


(Troisième partie)


Verset du jour à méditer:Actes 13 :2 « Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés »


Dans la méditation de ce matin, nous parlerons de la condition pour mieux capter la voix du Saint-Esprit.

Pour ce qui concerne la liaison entre le Saint-Esprit et le chrétien quand il s’agit de capter Sa voix, j’aime faire la comparaison avec une station radio.

A la station radio il y’a une antenne qu’on appelle « Emetteur » qui permet d’envoyer la voix par le moyen des ondes tandis qu’à la maison j’ai un poste de radio qu’on peut aussi appeler « Récepteur ». Pour que mon récepteur puisse capter la voix émise à partir de l’émetteur, il faut qu’il soit positionné sur une fréquence spécifique. Disons par exemple que la BBC passe sur 90.20 MHZ. Si j’ajuste la modulation à 90.00 MHZ, je peux entendre difficilement les informations de la BBC mais il y’aura une interférence de deux ou trois chaînes de telle sorte que je n’arriverai pas à entendre ce qui est dit sur BBC. Il faudra alors que j’ajuste la modulation sur 90.20 MHZ pour pouvoir capter la BBC sans aucun parasite.

Pour mieux capter la voix du Saint-Esprit, il y’a une position exigée sans laquelle, on sera toujours dans la confusion et des doutes à cause de l’interférence des autres voix.

Le verset du jour (Actes 13 :2) nous parle des disciples entrain de jeûner et servir le Seigneur dans leurs ministères et d’un coup le Saint-Esprit ordonne de mettre à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle Il les a appelé. Pour que le Saint-Esprit éclaircisse la situation, il a fallu qu’ils jeûnent et servent le Seigneur.

Jeûner n’est pas une condition pour que Dieu parle mais si on n’arrive pas à mieux capter Sa voix, on a besoin de se positionner de façon à être entièrement dans Sa présence en évitant toutes sortes de distraction. Contrairement à ce que beaucoup pensent, jeûner ne veut pas dire « se priver de manger » mais c’est le fait de se priver de tout ce qui peut faire plaisir ou distraire la chair dans le seul but de s’approcher de Son trône pour mieux capter Sa voix.

Le même verset du jour dit que le Saint-Esprit leur a parlé pendant qu’ils servaient le Seigneur. Certains chrétiens sont oisifs et improductifs dans le corps Christ et prétendent attendre l’orientation du Saint-Esprit mais comme nous le voyons dans le verset du jour, le Saint-Esprit nous oriente pendant que nous servons le Seigneur. 

Demain on parlera du choix du conjoint pour le mariage…


(Quatrième partie)


Verset du jour à méditer:Proverbes 18 :22 « Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C'est une grâce qu'il obtient de l'Éternel »


Aujourd’hui nous parlerons d’un sujet très sensible pour les chrétiens célibataires mais je crois que même ceux qui sont mariés en ont besoin si ils ont des enfants qu’ils devront élever selon les principes bibliques.

Beaucoup de jeunes chrétiens sont dans la confusion quand il s’agit du choix du conjoint. J’en connais qui préfèrent ne pas en parler et qui en ont fait un sujet tabou. La peur vient du fait que le mariage est un engagement sacré et une fois qu’on a fait une erreur dans le choix du conjoint, on est lié à vie car la bible ne permet pas le divorce sauf pour le cas d’infidélité. On s’imagine donc comment passer le reste de sa vie avec une personne insupportable une fois qu’on s’est rendu compte d’avoir fait une erreur et qu’il est déjà trop tard.

On va donc essayer d’avoir en peu de lumière sur le sujet en creusant dans la parole de Dieu. Le verset du jour (Proverbes 18 :22) commence en disant que celui qui trouve une femme trouve le bonheur. Vous et moi, nous savons qu’il y’a ceux qui ont trouvé des femmes mais au lieu d’avoir le bonheur, ils ont ouvert la porte au malheur. J’ai vu des hommes qui sont malheureux quand c’est le moment de rentrer à la maison et d’autres créent des occasions pour s’éloigner de leur maison le plus longtemps possible. Vice versa, il y’a des femmes chrétiennes qui ont une vie malheureuse à cause des maris qu’elles ont épousés et quand on les écoute, elles disent : « je l’ai su après le mariage et c’était déjà trop tard ».

Le même verset dit que c’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel, ce qui veut dire que c’est l’Eternel qui donne la femme. Alors on se pose la grande question de savoir comment l’Eternel peut donner une femme qui crée le désordre et rend malheureux son mari alors que le verset du jour nous dit que celui qui la trouve, trouve le bonheur ? Je crois que la réponse à cette question est très simple : Il ne suffit pas de trouver une femme, mais il faut trouver la femme. Si nous nous referons à l’enseignement « Le plan parfait de Dieu » , nous conclurons que dans Son plan parfait pour nous, Dieu a préparé l’homme ou la femme avec qui partager le reste de la vie. Toujours dans l’enseignement « Le plan parfait de Dieu », on a dit que si nous ratons le plan parfait de Dieu, nous nous retrouvons dans le plan B de Dieu. Il est donc clair que le verset du jour tient compte du plan parfait de Dieu et non du plan B de Dieu. On continue cette pensée demain matin…


(Cinquième partie)

 

Verset du jour à méditer:Proverbes 19 :14 « On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l'Éternel »


Ce matin nous continuons la pensée d’hier quand on disait qu’il ne suffit pas de trouver une femme mais qu’il faut trouver « la femme » qui est sensé être dans le plan parfait de Dieu.

On va essayer de comprendre la description d’une femme et d’un homme conformément aux saintes écritures :

Avant d’avancer, j’aimerais que vous remarquiez que la bible dit que c’est l’homme qui trouve une femme et non le contraire. Les filles devraient savoir comment prier pour la découverte de leur futur mari car c’est lui qui est sensé trouver une femme et non le contraire. La fille devrait donc prier en demandant à ce que le Seigneur montre l’homme pour qui elle est préparée tandis que l’homme devrait prier pour la découverte de la femme préparée pour lui.

Le verset du jour (Prov 19 :14) nous dit qu’on peut hériter de ses pères des richesses mais une femme intelligente est un don de l’Eternel. La version anglaise (NIV) parle d’une femme prudente. Comme on l’a déjà vu hier, il ne suffit pas d’être une femme pour être un don de l’Eternel mais le verset nous parle d’une femme intelligente ou prudente. Il est extrêmement dangereux de s’attacher à une femme rien que pour sa beauté physique car la bible dit que la grâce est trompeuse et la beauté est vaine mais que c’est la femme qui craint l’Eternel qui sera louée (Prov 31 :30). Une femme qui est décrite comme un don de l’Eternel est celle qui est sensé le craindre. Si tu es une fille et que tu veux être un don de l’Eternel pour ton futur mari, il faudra prier pour avoir la crainte de l’Eternel ainsi que l’intelligence.

On peut cependant se demander pourquoi toutes les descriptions bibliques par rapport au choix du conjoint ne parlent que de la femme ? Eh bien c’est parce que dans la logique biblique, c’est l’homme qui cherche et trouve la femme ; C’est l’homme qui va vers la femme d’où il est sensé avoir la connaissance nécessaire pour ne pas faire un mauvais choix. Toujours dans la logique biblique, la femme est sensée se préparer (Apoc 21 :2) afin de pouvoir être utilisée comme un don de l’Eternel.

Concernant le choix d’un homme par une fille, la bible décrit l’homme comme quelqu’un de responsable, capable d’aimer sa femme et de se livrer pour elle (Eph 5 :25), ayant la connaissance de la parole (1 Cor 14 :35).

Demain on parlera de la condition fondamentale pour un mariage chrétien et la direction du Saint-Esprit par le moyen des prophéties.


(Sixième partie)


Verset du jour à méditer:1 Thessaloniciens 5 :20-21 « Ne méprisez pas les prophéties Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon »

 

Avant de parler des prophéties, terminons d’abord avec le choix de conjoint. Il n’y a pas une formule particulière mais l’important, c’est d’être guidé par le Saint-Esprit.

Compte tenu du fait que l’homme et la femme deviennent une seule chair (Gen 2 :24), il faut absolument que leur union soit fondée sur le Seigneur. Il faut qu’ils aient la même foi sinon une porte sera automatiquement ouverte au diable. Quand les filles chrétiennes (nées de nouveau) tombent amoureuses d’un païen, il arrive qu’elles l’épousent malgré tout avec l’idée de prier pour lui et que le Saint-Esprit le convertirait mais ce qu’elles oublient, c’est que si on ne construit pas avec Christ, on ouvre grandement la porte au diable. Dieu peut faire grâce à une femme convertie avec un mari païen mais pour construire une relation solide, il faut se référer aux conditions de la parole de Dieu qui dit dans 2 Corinthiens 6 :14 « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? »

Concernant les prophéties, le verset du jour nous dit qu’on ne devrait pas mépriser les prophéties mais on doit examinez toutes choses et retenir ce qui est bon. Par là je comprends qu’il y’a de bonnes prophéties tout comme il y’a de mauvaises. Les mauvaises prophéties sont celles qui ne viennent pas de Dieu d’où on parle de fausses prophéties. Les fausses prophéties viennent souvent de la chair et non de l’Esprit de Dieu. D’autres viennent du diable et malheureusement il y’a beaucoup de fausses prophéties à tel point qu’on risque de se perdre si on ne prie pas pour le discernement.

La différence entre les prophéties de l’ancien testament et celles du nouveau testament, c’est que dans l’ancien testament il n’y avait que les prophètes qui avaient le Saint-Esprit et les autres ne faisaient qu’écouter comme des aveugles. Mais dans le nouveau testament, nous sommes sensés posséder tous le Saint-Esprit d’où nous devons examiner et n’accepter que si le Saint-Esprit en nous confirme ce que nous avons entendu. Il est aussi très difficile d’examiner les prophéties si on ne connaît pas la parole de Dieu. Il faudra aussi vous méfier des prophètes qui ne prophétisent que sur la prospérité matérielle et qui ne prédisent que de bonnes choses sans aucun avertissement ou correction.

Je vous souhaite un bon et profitable week-end.  

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.