Le là de Dieu

Enseignement biblique : Le « là » de Dieu (Première partie)


Verset du jour: 1 Rois 17 :2-4 « Et la parole de l'Éternel fut adressée à Élie, en ces mots: Pars d'ici, dirige-toi vers l'orient, et cache-toi près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain. Tu boiras de l'eau du torrent, et j'ai ordonné aux corbeaux de te nourrir »


Dieu a un plan particulier pour toute personne créée à son image mais il y’a certaines conditions pour en bénéficier pleinement : Il faut être au bon endroit, au bon moment, faisant ce qu’il faut faire avec la personne qu’il faut et tout cela n’est possible que quand on s’abandonne entre ses mains dans la prière tout en s’appuyant sur le Saint-Esprit.

Durant toute la semaine, on parlera de l’importance d’être au lieu de Dieu et j’ai appelé cet enseignement « le là de Dieu » car dans la plupart des versets que nous lirons, le lieu de Dieu est décrit par « » dans la traduction de Louis Second.

Dans le verset du jour, l’Eternel donne l’ordre à Elie de quitter l’endroit où il se trouvait pour se diriger vers un lieu bien précis. Par ce passage, je vais attirer votre attention sur le fait que Dieu ait été très clair concernant le lieu physique pour éviter tout malentendu : Elie devait se diriger vers l’orient, près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain. Je pense qu’après une telle description, il n’y avait pas moyen de se tromper. Le seul problème est qu’à cet endroit, il y’avait de la famine car c’était un lieu désertique. Comme Dieu ne donne jamais un ordre sans prévoir un plan d’exécution, Il a rassuré Elie en lui disant qu’il boirait de l’eau du torrent et qu’Il a ordonné aux corbeaux de le nourrir . A partir de ce moment, Elie n’avait aucune raison de s’inquiéter aussi longtemps qu’il faisait réellement confiance en son Dieu et en sa puissance.

J’ai souligné le mot « » car c’est la condition incontournable pour la réalisation parfaite de la volonté de Dieu. Il fallait qu’Elie se dirige vers l’orient, près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain et non vers Bethlehem, non pas que Dieu ne pouvait pas se manifester à Bethlehem, mais tout simplement parce qu’Il avait décidé de se glorifier près du torrent de Kerith. En d’autres termes, Dieu voulait qu’Elie se dirige là où Il voulait qu’il soit. C’était donc le devoir d’Elie de se conformer au lieu exigé par Dieu s’il ne voulait pas mourir de soif et de faim car non seulement il n’y avait pas d’eau, mais on ne pouvait pas y cultiver car le lieu était désertique. La leçon spirituelle qu’on peut tirer jusqu’ici, c'est qu’il y’a un seul moyen pour bénéficier pleinement de l’assistance de Dieu : Il faut être où Il veut que nous soyons.


Nous continuons cette méditation demain dans la deuxième partie


Enseignement biblique : Le « là » de Dieu (Deuxième partie)


Verset du jour: 1 Rois 17 :6-7 « Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, et du pain et de la viande le soir, et il buvait de l'eau du torrent. Mais au bout d'un certain temps le torrent fut à sec, car il n'était point tombé de pluie dans le pays »


Hier on a terminé la méditation en disant que la leçon spirituelle qu’on peut tirer jusqu’ici, est qu’il y’a un seul moyen pour bénéficier pleinement de l’assistance de Dieu : Il faut être où Il veut que nous soyons.

Dans la méditation de ce matin, nous verrons l’importance des détails décrits par Dieu au moment où Il donnait l’ordre à Elie concernant le lieu où il devait aller.

Souvenez-vous que c’était une période de sécheresse où il n’y avait pas de pluie mais l’Eternel avait dit à Elie qu’Il avait ordonné aux corbeaux de le nourrir là. Les corbeaux lui apportaient le pain et la viande deux fois par jour : le matin et le soir. Normalement les corbeaux aiment tellement la viande qu’ils ne peuvent pas l’apporter à qui que ce soit mais comme ils étaient ordonnés par l’Eternel, ils n’avaient pas de choix. La révélation spirituelle qu’on peut en tirer est que Dieu peut nous secourir en passant par les voies que nous jugeons nous même impossible.

Les corbeaux avaient l’ordre de se diriger vers l’orient, près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain et s’il arrivait qu’ils s’y rendent et n’y trouvent pas Elie, ils n’allaient pas se donner la peine de le chercher car leur mission était claire. Les corbeaux représentent les anges qui ont reçu l’ordre de l’Eternel pour nous assister dans nos besoins. Ils ne viennent pas parce qu’ils nous aiment mais parce qu’ils ont reçu l’ordre de leur maître (Dieu). 

Dans le verset d’hier, on a vu que l’Eternel a ordonné à Elie de se cacher près du torrent de Kerith. Comme Dieu ne fait rien au hasard, nous remarquons dans le verset du jour qu’Elie buvait de l’eau du torrent qui est certainement le torrent de Kerith. Il arrive que Dieu veule que nous nous positionnions à un endroit précis parce que c’est l’endroit qu’Il a choisi pour nous ravitailler. Le torrent peut représenter un ami, un membre de famille, un lieu de travail ou toute source matérielle ou financière à travers laquelle Dieu peut pourvoir à nos besoins. Vous auriez remarqué qu’au verset du jour j’ai souligné la phrase : « Mais au bout d’un certain temps le torrent fut à sec ».

La bible ne nous dit pas combien de temps Elie a jouit de l’eau du torrent de Kerith en plein désert mais il est dit qu’au bout d’un certain temps il fut à sec, ce qui veut dire qu’Elie avait deux choix : mourir ou quitter le lieu…(A suivre dans la méditation de demain)


Enseignement biblique : Le « là » de Dieu (Troisième partie)


Verset du jour: 1 Rois 17 :7-9 « Mais au bout d'un certain temps le torrent fut à sec, car il n'était point tombé de pluie dans le pays. Alors la parole de l'Éternel lui fut adressée en ces mots: Lève-toi, va à Sarepta, qui appartient à Sidon, et demeure là. Voici, j'y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir »


Hier on a terminé la méditation en disant qu’au bout d’un certain temps, le torrent qui approvisionnait Elie fut à sec, ce qui veut dire qu’il devait mourir ou quitter le lieu.

Le verset du jour nous montre que c’est Dieu Lui-même qui a fermé le torrent malgré qu’Elie avait obéit à son ordre. Le torrent n’a pas été à sec à cause d’un péché d’Elie mais c’est parce que son temps était achevé et l’Eternel voulait qu’il change de direction. La leçon que nous devons en tirer, est que Dieu a un plan particulier à un lieu particulier et pendant un temps particulier. Un des principes qui m’ont aidé à avancer dans la foi est que si Dieu ferme la porte A, il a certainement prévu une porte B quelque part. Même si au début on ne voit pas la porte B, le fait est qu’elle est certainement là. Quand la porte A se ferme, au lieu de perdre la foi et paniquer, nous devrions prier et demander la direction du Saint-Esprit pour découvrir la porte B. Comme je le dis souvent dans mes enseignements, la peur est parfois indispensable mais l’important est de la dominer afin de permettre à Dieu de réaliser sa volonté.

La même voix qui avait ordonné à Elie d’aller vers l’Orient, revient en lui ordonnant de se lever et d’aller à Sarepta qui appartient à Sidon et y demeurer. Vous remarquez donc que le « là » de Dieu n’est plus l’Orient mais cette fois-ci il s’agit de Sarepta car Dieu dit : « …va à Sarepta…et demeure … ». Une fois de plus, Dieu ne donne jamais un ordre sans prévoir un plan d’exécution. Il a rassuré Elie en lui disant : « Voici, j'y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir ». La première fois Dieu avait préféré utiliser les corbeaux pour assister son serviteur mais cette fois-ci Il a utilisé une femme veuve. A l’époque d’Elie, l’homme était sensé s’occuper de toute la provision familiale et une femme veuve était très vulnérable et incapable de se satisfaire mais Dieu disait qu’elle était ordonnée de nourrir Elie pendant une période de sécheresse. Si vous lisez les versets qui suivent, vous remarquerez que la femme veuve ne connaissait pas Elie et n’avait pas l’intention de le nourrir puisqu’elle dit : « L'Éternel, ton Dieu, est vivant! je n'ai rien de cuit... Et voici, je ramasse deux morceaux de bois, nous mangerons, après quoi nous mourrons » (1 Rois 17 : 12). Mais comme elle était ordonnée par l’Eternel et que naturellement Dieu avait prévu tout le nécessaire, tout allait pour le mieux.

Demain on parlera des avantages d’être dans le « là » de Dieu


Enseignement Biblique : Le « là » de Dieu (Quatrième partie)


Verset du jour: 1 Rois 17 :16 « La farine qui était dans le pot ne manqua point, et l'huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l'Éternel avait prononcée par Élie»


Avant de commencer la pensée de ce matin, j’aimerais clôturer la méditation d’hier. Vous avez remarqué que je soulignais souvent le verbe « ordonner ». Certains chrétiens croient que si il arrive que les choses ne marchent pas, cela veut dire qu’on a péché quelque part ou qu’on a tout simplement raté la volonté de Dieu…ce qui peut être vrai parfois mais la vérité est que souvent on traverse des moments difficiles alors qu’on est dans la volonté de Dieu mais si on est dans le « là » de Dieu, Il pourvoit toujours un moyen de sortie et Il ordonne aux anges et aux hommes de nous secourir.

Concernant l’ordre des hommes, Dieu ne donne pas nécessairement un ordre direct à suivre à la lettre comme à l’armée, mais il nous donne la faveur de ceux qui sont choisis pour nous secourir. C’est donc l’un des signes qui confirment que nous sommes dans le « là » de Dieu : Pendant les moments difficiles, vous remarquerez qu’il y’a des personnes qui partagent votre fardeau, qui ont de la compassion pour vous et souvent Dieu vous assistent à travers eux comme Il a assisté Elie à travers la femme veuve.


Par le verset du jour (1Rois 17 :16) nous assistons à un miracle car malgré que la femme veuve avait dit qu’elle n’avait que la farine pour elle et son fils, après quoi ils mourraient, le passage nous dit que la farine qui était dans le pot ne manquait pas et l’huile qui était dans la cruche ne diminuait pas et tout se passait selon la parole que l’Eternel avait prononcée par Elie.

Etre dans le « là » de Dieu ne veut pas dire que tout sera facile mais ça veut dire qu’on est sûr de bénéficier l’assistance de Dieu qui veillera à ce que la farine ne manque pas dans le pot. Tout le monde peut dire que c’est fini pour toi à cause de ce qu’ils voient mais si tu es dans le « là » de Dieu, tout va bien. Les épreuves ou les moments difficiles que nous traversons ne sont pas nécessairement une punition de Dieu mais ils sont souvent une école de Dieu pour nous former spirituellement afin de réaliser sa volonté à travers nous. S’il y’a une nuit, il y’a sûrement un matin…ça peut traîner mais ça arrivera certainement. Si le diable se place sur ton chemin, cela veut dire que tu es dans la bonne direction qui est contraire à la sienne. Le danger, c'est de ne pas le croiser car si on ne le croise pas du tout, il y a beaucoup de chances qu’on se trouve dans la même direction que lui. L’essentiel est d’être dans les limites de Dieu.


On parlera des limites dans la méditation de demain.


Enseignement Biblique : Le « là » de Dieu (Cinquième partie)


Verset du jour: 2 Cor 10 :15-16 « Ce n'est pas hors de toute mesure, ce n'est pas des travaux d'autrui, que nous nous glorifions; mais c'est avec l'espérance, si votre foi augmente, de grandir encore d'avantage parmi vous, selon les limites qui nous sont assignées et d'annoncer l'Évangile au delà de chez vous, sans nous glorifier de ce qui a été fait dans les limites assignées à d'autres »


Hier on parlait de l’assistance du Seigneur à condition d’être dans le « là » de Dieu. Ce matin on parlera des limites en ce qui concerne l’œuvre de Dieu. J’ai entendu beaucoup de chrétiens dire qu’ils peuvent aller partout où ils veulent pour proclamer l’évangile avec l’assurance de l’assistance de Dieu en s’appuyant sur la recommandation de Jésus faite dans Actes 1 :8 où il dit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre ».


Par ce passage, on comprend qu’une fois qu’on reçoit la puissance du Saint-Esprit, on est libre d’aller prêcher partout dans le monde sans aucune limite mais le verset du jour (2Cor 10 :15-16) nous rappelle que le Saint-Esprit est sensé nous guider selon les limites assignées par Dieu. Paul dit dans le verset du jour qu’il a le devoir de respecter les limites qui lui sont assignées et surtout qu’il n’a pas le droit de se glorifier des travaux d’autrui c-à-d les travaux faits dans les limites assignées à d’autres. En résumé, Paul essaie de dire aux corinthiens que dans la proclamation de l’évangile, les serviteurs de Dieu doivent prier pour être entièrement guidés par le Saint-Esprit en respectant ses limites. Si on est dans les limites de Dieu, on est dans le « là » de Dieu. Il est très intéressant de lire le verset 18 (2 Cor 10 :18) où Paul dit : « Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c'est celui que le Seigneur recommande »

« Josué 1 :3 » est un autre passage biblique qui crée beaucoup de confusions chez les chrétiens en ce qui concerne les limites. Le verset dit : « Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne…». Souvent on prend plaisir à confesser que sur base de ce verset, nous possédons tout lieu où nous nous trouvons mais la bible est un livre d’où il faut lire les versets qui suivent pour avoir une meilleure explication. Au verset 4 (Josué 1 :4), Dieu précise très clairement ce qu’Il a voulu dire par « Tout lieu ». Le « tout lieu » ou le « là » de Dieu veut dire le désert et le Liban jusqu’au grand fleuve, le fleuve de l’Euphrate….jusqu'à la grande mer vers le soleil couchant. Vous voyez donc que nous avons tord de prendre en possession tout lieu où nous nous trouvons mais que nous devrions seulement posséder ce que l’Eternel nous donne. En plus du « là » physique, il faut également être dans le « là » spirituel.


On va en parler demain dans la sixième partie



Enseignement Biblique : Le « là » de Dieu (Sixième partie)


Verset : Exode 24 : 12-13 « L'Éternel dit à Moïse: Monte vers moi sur la montagne, et reste là; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction. Moïse se leva, avec Josué qui le servait, et Moïse monta sur la montagne de Dieu »


Depuis le début de la semaine, on ne parle que du « là » physique de Dieu et ce matin j’aimerais qu’on parle du « là » spirituel. Je ne vais donc pas donner l’explication spirituelle de la montagne de Dieu mais je vais parler de l’importance d’y être et d’y rester.

Essayons d’analyser le verset du jour : l’Eternel invite Moïse à monter vers Lui. Le seul endroit où Moïse pouvait rencontrer l’Eternel était la montagne et pas n’importe quelle montagne: la montagne de Dieu.


Je vais seulement vous rappeler qu’on sacrifiait les holocaustes à la montagne d’où la signification de la montagne de Dieu est la prière. Moïse n’avait pas seulement l’obligation de monter à la montagne de Dieu mais il devait y rester puisque l’Eternel lui a dit : reste là. Plus nous restons dans la présence de Dieu (dans la prière), plus Il intervient dans notre vie quotidienne. La prière attire l’attention de Dieu et c’est à travers la prière que les anges trouvent la force d’intervenir.

Ce qui est déplorable chez les enfants de Dieu, c’est que lorsqu’ils traversent une période très difficile où rien ne marche, ils sont découragés et n’ont plus envie de prier. Certains se contentent de dire qu’ils ont la foi mais la foi n’est jamais efficace sans la prière car tout ce que Dieu fait le fait à travers la prière. Dans la bible, vous trouverez que tous les hommes de Dieu passaient du temps dans la prière et s’il y’a des démons que les disciples n’arrivaient pas à chasser sans l’intervention de Jésus, c’est tout simplement parce que Jésus passait une grande partie de son temps dans la prière.  

Je termine donc cet enseignement en encourageant tous ceux qui liront cet enseignement à être dans le « là » physique et spirituel de Dieu. Pour y arriver, il faudra s’appuyer sur Galates 2 :20 qui dit « ce n’est plus moi qui vis mais c’est Christ qui vit en moi ».

Je vous souhaite à passer le week-end dans le « là » de Dieu et écrivez vos questions sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.