LA PAROLE DU JOUR

Le temps de Dieu (lundi)


Verset du jour à méditer: Habacuc 2 :2-3 « L'Éternel m'adressa la parole, et il dit: Écris la prophétie: Grave-la sur des tables, Afin qu'on la lise couramment. Car c'est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde, attends-la, Car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement »


Les chercheurs scientifiques sont préoccupés à chercher comment réduire le temps mais en vain. Une journée entière contient 24 heures et l’aiguille de la montre ne s’arrête jamais. Par conséquent, l’ultime solution est de chercher comment augmenter la vitesse des activités quotidiennes comme la vitesse du train, l’avion, la voiture, l’ordinateur...

La nature humaine a toujours besoin de voir un résultat instantané et tout évolue dans le sens de réduire le temps. Pourtant, le temps de Dieu n’a rien de commun au temps terrestre et ne peut être ni réduit, ni prolongé par un homme. Il n’y a que Dieu et Dieu seul qui a le code de modulation. Les anglais disent que « Time is money » ce qui veut dire que le temps c’est de l’argent, mais la différence entre les deux, c’est que l’argent perdu peut être récupéré tandis que le temps perdu est perdu pour toujours.

 Durant toute la semaine, nous allons parcourir la parole de Dieu afin de découvrir la pensée de Dieu sur le temps.

Comme nous l’avons vu dans « le plan parfait de Dieu », Dieu a fixé un temps parfait pour toute chose mais à cause de l’imperfection de la nature humaine, le temps de Dieu est modulé selon notre obéissance ou désobéissance.

Au verset du jour, nous voyons la description d’une prophétie divine : Il est dit qu’elle est une prophétie dont le temps est déjà fixé. Cela veut dire qu’au moment où Dieu dit une chose, Il a déjà fixé d’avance le temps de l’accomplissement mais ce qu’il faut considérer le plus, c’est que le temps de Dieu est toujours différent du temps de l’homme. Nous sommes toujours pressés de voir la réalisation des promesses d’où nous luttons charnellement pour y arriver mais tout ce que nous recevons avant le temps fixé par Dieu est toujours imparfait. C’est comme quelqu’un qui, à cause de la faim décide de manger une viande encore crue dans la casserole sans tenir compte des vers et des microbes qui sont un danger pour son corps. Mieux vaut attendre (malgré la faim) que la viande soit complètement cuite pour en bénéficier pleinement. Le problème est que si nous mangeons des viandes encore crues par impatience et que nous tombons malades, nous nous retournons vers le medecin ( Dieu ) pour être guéri. (A suivre demain…)


Le temps de Dieu (mardi)


Verset du jour à méditer: Ecclésiaste 3 :1 « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux »


Hier on disait que si à cause de la faim on décide de manger une viande encore crue dans la casserole sans tenir compte des vers et des microbes, on met en danger notre corps car on doit forcement tomber malade.

Le seul moyen de s’assurer que les vers et les microbes sur la viande sont complètement éliminés, c’est de la mettre sur le feu. Le feu réchauffera la casserole et doit atteindre une certaine température pour éliminer tous les microbes. Supposons que la viande doit passer 2 heures sur le feu pour être complètement cuite et détachée de tous les vers et microbes. Si par impatience tu décides de la manger après 10 minutes, tu peux être sûr d’avaler des microbes et des vers encore vivants à cause de l’eau qui n’a pas encore chauffé par manque de température suffisante.

J’aime comparer la prière au feu. Même si Dieu a révélé une promesse, le chrétien a le devoir de prier pour sa réalisation. Beaucoup de chrétiens commettent l’erreur de croire qu’il suffit d’attendre dans la foi, ce qui est une bonne chose mais ce n’est pas suffisant. Nous devons toujours nous rappeler que nous avons un ennemi qui n’est là que pour nous empêcher d’accéder aux promesses de Dieu. Nous devons donc lutter et le meilleur moyen de lutter, c’est lutter dans la prière. La prière est donc le feu qui détruit toutes les oppositions sur le chemin afin d’avoir accès au produit fini de Dieu. Il ne suffit donc pas d’attendre dans la foi, mais il faut attendre dans la foi et surtout dans la prière. Les anglais aiment dire « wait and see », ce qui veut dire « attends et tu verras » mais je crois que la phrase est incomplète car mieux vaut dire « pray, wait and see ». Ca veut dire « prie, attends et tu verras ».

Si tu es dans une situation très difficile, confesser la parole de Dieu par la foi est une bonne chose, attendre dans la foi est une bonne attitude mais rester sans prier est une grosse erreur. En passant, je vous demanderais de lire l’enseignement « la persévérance dans la prière » qui se trouve dans les archives.

Tu peux mettre la viande dans une casserole remplie d’eau sur un réchaud sans charbon mais elle ne sera jamais cuite même si elle y passe toute une année. La prière est indispensable pour acquérir le produit fini venant de la main puissante de Dieu. Si Dieu t’a promis un ministère, un bon travail, un homme, une femme…sache que si tu essaies de l’avoir avant le temps qu’Il a déjà fixé en utilisant des moyens malhonnêtes contraire à Sa parole, tu peux être sûr de faire face aux conséquences comme celui qui tombe malade après avoir avalé les microbes. A demain matin…


Le temps de Dieu (mercredi)


Verset du jour à méditer: 1 Samuel 16 :13 « Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'Esprit de l'Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s'en alla à Rama »


Comme je l’ai déjà dit, si Dieu révèle une promesse, Il n’attend pas à ce que tu lui suggères des stratégies mais Il veut qui tu lui obéisses en attendant l’accomplissement dans la prière.

Comme nous l’avons constaté dans l’enseignement « Le plan parfait de Dieu », nous sommes sur terre pour pratiquer les bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance (Ephésiens 2 :10). Si donc Dieu te promet une chose quelconque aujourd’hui, il faudra garder en tête que tout le plan d’exécution est déjà achevé au ciel et tu devrais prier pour sa réalisation sur terre comme c’est déjà fait au ciel. Je le dis car c’est ce que Jésus a enseigné dans la prière de « Notre Père » quand Il a dit : « que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Matthieu 6 :10).

Le verset du jour (1 Sam 16 :13) nous parle de la consécration du roi David comme roi d’Israël par le prophète Samuel. Alors que David n’était qu’un petit garçon qui passe son temps à garder les brebis de son père, Dieu a envoyé Samuel pour l’oindre comme roi d’Israël et au même moment, l’Esprit de l’Eternel a saisi David et la partie intéressante du verset est quand il dit : « à partir de ce jour et dans la suite ». L’onction royale était sur David quand il était encore un petit berger et après la consécration, Samuel a dû quitter David car son travail était achevé.

David est donc retourné dans la brousse pour continuer son travail quotidien de garder les brebis de son père et il a dû attendre des années avant d’être officiellement consacré comme roi d’Israël devant tout le peuple.

David aurait été dans la confusion si il avait essayé de remplacer le roi Saül par ses propres moyens. Pendant toutes les années que David était encore dans la brousse, tout Israël ne respectait que Saül comme roi et personne ne s’intéressait à David mais l’onction de Dieu était sur lui et le ciel le voyait comme roi d’Israël. Lui même se voyait comme le futur roi d’Israël car il avait entendu ce qu’avait dit Samuel le prophète de Dieu.

Dieu veut que nous attendions patiemment la réalisation de ses promesses en nous voyant comme Il veut que nous nous voyions c-à-d comme le ciel nous voit indépendamment de ce que disent ou pensent les hommes.

Passez la journée à y méditer et nous continuons demain matin


Le temps de Dieu (jeudi) 


Verset du jour à méditer: Deutéronome 8 :2 « Souviens-toi de tout le chemin que l'Éternel, ton Dieu, t'a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t'humilier et de t'éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu garderais ou non ses commandements »

 

Le peuple d’Israël a dû passer 40 ans dans le désert avant d’entrer dans la terre promise. Normalement, le trajet depuis l’Egypte vers Canaan devait prendre 11 jours mais Dieu voulait qu’ils y passent 40 ans. Ils étaient tous excités de quitter l’Egypte car personne (Même Moïse) n’avait l’idée de la durée du désert.

Les français disent : « On sait quand on commence une guerre mais on ignore quand on la terminera ». Très souvent (presque dans tous les cas), Dieu nous révèle sa vision, ses promesses mais le temps que ça va prendre reste son secret.

 Le verset du jour (Deutéronome 8 :2) est une parole « Rhema » que j’ai reçu du Seigneur en 1997 juste à la sortie d’une grande et douloureuse épreuve qui a duré 14 mois à Lubumbashi (Congo). Ceux qui me connaissent ont déjà entendu mon témoignage mais je dois dire que si au moment où je quittais Johannesburg pour Lubumbashi Dieu m’avait révélé que je vais dans une épreuve qui va durer 14 mois, je ne pense pas que j’y serais allé. De la même manière, le peuple d’Israël n’aurait jamais quitté l’Egypte si ils savaient que le trajet durerait 40 ans dans le désert.

 Comme nous le lisons dans le verset du jour, Dieu dit au peuple d’Israël que la raison pour laquelle Il les a gardé trop longtemps dans le désert, c’était pour les humilier et les éprouver pour savoir quelles étaient les dispositions de leurs cœurs et si ils garderaient ou non ses commandements. Les 40 ans représentent le temps fixé par Dieu pour chaque situation de ta vie concernant les promesses de Dieu. Les 40 ans peuvent représenter 6 mois pour toi ou 2 ans, 5 ans, 10 ans…

 Pour qu’une semence produise du fruit, il faut qu’elle soit dans la terre et qu’elle meurt. Le but principal des épreuves est de faire mourir la chair pour que l’Esprit fonctionne normalement au rythme parfait de Dieu. C’est au milieu des épreuves que Dieu mesure le degré de l’amour, l’obéissance et la confiance que nous avons pour Lui et c’est par le même moyen que Dieu forge notre patience.

Pour avoir la plus grande quantité du jus d’un fruit, il faut le presser au maximum et au moyen des épreuves, Dieu nous presse pour avoir le jus nécessaire pour la réalisation de sa volonté.

Passez une bonne journée et à demain matin


Le temps de Dieu (vendredi)


Verset du jour à méditer: Galates 6 :9 « Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas »


Ce matin, on parlera sur la loi universelle de semer et de moissonner. C’est une loi établie par Dieu et qui s’applique dans tous les domaines de la vie de tous les jours. La loi s’applique sur la nature, les hommes (croyants ou non croyants) et la science.

Tu ne peux pas espérer moissonner des pommes de terre si tu as semé des haricots. Dieu a créé la terre et sa nature ne fait qu’exécuter l’ordre établie par Lui…tu moissonnes uniquement ce que tu sèmes.

 Le verset du jour nous exhorte à ne pas nous lasser de faire le bien car nous moissonnerons au temps convenable si nous ne nous relâchons pas.

La seule raison qui pousse les chrétiens d’abandonner de faire le bien, c’est le fait qu’ils sèment par la foi en mettant la parole de Dieu en pratique mais sans voir le résultat. Je dois informer ceux qui sont dans une situation pareille que le résultat est là mais qu’ils ne le voient pas parce il n’est matérialisé qu’au temps convenable. Tout chrétien devrait garder dans l’esprit qu’à chaque acte positif, il y’a une moisson mais qui est matérialisée au temps de Dieu. Comme je l’ai dit hier, Dieu attend toujours pour nous éprouver et travailler notre patience.

 Ceux qui se relâchent et se lassent de faire le bien sont ceux qui sont pressés de voir un résultat instantané ou tout simplement sont animés par un esprit d’égoïsme et non d’amour envers Dieu ou envers le prochain.

J’en ai parlé dans l’enseignement « La dîme et les offrandes » qui se trouve dans les archives, où je parlais de ceux qui soutiennent l’œuvre de Dieu étant motivés par la loi ou par l’intérêt financier en faisant de l’œuvre de Dieu un investissement financier et non par l’amour de Dieu. Aucun investisseur ne continuerait d'investir dans une affaire qui ne porte pas de fruits après des mois d’investissement régulier. Il commence à penser à une nouvelle stratégie, à s’inquiéter pour son argent qui ne donne rien, d’où l’apôtre Paul dit qu’on moissonne au temps convenable.

Pour résumer la pensée du jour, les chrétiens devraient faire le bien par amour et non par intérêt. Si nous avons à donner, nous devons comprendre que nous n’avons rien que nous n’avons pas reçu (1 Cor 4 :7) et ce que Dieu nous donne, Il nous le donne pour sa gloire et pour en partager avec ceux qui sont dans le besoin plus que nous. 

Nous terminons cet enseignement demain matin. Bonne journée


Le temps de Dieu (samedi)


Verset du jour à méditer: Jacques 1 :4 « Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien »


Aujourd’hui nous terminons l’enseignement de la semaine « Le temps de Dieu » et j’aimerais qu’on fasse une petite récapitulation de ce qu’on a dit depuis le début de la semaine :

On a commencé en disant qu’à chaque promesse de Dieu, Il a déjà fixé un temps pour son accomplissement. L’important est de comprendre que le temps de Dieu est complètement différent du nôtre. La chair a toujours tendance à nous pousser à aller plus vite mais nous avons compris que si nous sommes pressés, nous nous mettons dans une mauvaise situation où nous devrons subir des conséquences.

 Nous avons également compris que l’essentiel n’est pas de croire et d’attendre, mais il faut attendre dans la prière qui est considérée comme le feu pour nous donner le produit fini de Dieu.

La parole de Dieu nous dit dans 2 Pierre 3 :8 « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour ». Si mille ans sont comme un jour, nous comprenons donc que le calendrier céleste n’a rien à voir avec le calendrier terrestre. Nous devons développer notre confiance envers le Seigneur sinon il nous sera difficile de nous conformer à son calendrier.

On ne peut pas développer les muscles du corps par la prière et le jeûne, on ne peut pas non plus les avoir en mangeant plusieurs fois par jour, mais le seul moyen de les développer, c’est de faire beaucoup d’exercices physiques et d’une façon régulière. De la même manière, on ne peut pas développer la patience sans traverser une période d’épreuves.

Ce sont les épreuves qui développent notre patience et la bible dit que la patience doit accomplir parfaitement son œuvre, afin que nous soyons parfaits et accomplis, sans faillir en rien. (Jacques 1 :4) Si nous ne sommes ni parfaits, ni accomplis et surtout si il nous arrive de faillir quelque part, cela veut dire que nous avons encore besoin de traverser des épreuves dans notre marche vers le ciel. Pour mieux comprendre le travail du Saint-Esprit au niveau de la patience, je vous invite à lire l’enseignement « Le chrétien et les épreuves » qui se trouve dans les archives.


Je vous souhaite tous un bon week-end

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.