Au-delà des circonstances négatives

Au-delà des circonstances négatives (Première partie)

 

Si vous êtes chrétiens et que vous croyez que Jésus-Christ est votre Seigneur et Sauveur, cela veut dire que vous avez la foi. Jésus parlait souvent de ceux qui ont une grande foi, ce qui veut dire qu’il y’a des enfants de Dieu qui ont une petite foi.

Les saintes écritures nous montrent que la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ (Romains 10 :17). Autrement dit, plus on écoute ou on lit la Parole de Dieu, plus la foi grandit.

 

Aujourd’hui je vais parler d’une foi différente de la foi ordinaire. C’est la foi dont on a besoin pendant les moments de désespoir quand la situation prouve qu’il n’y a aucune voie de sortie.


C’est la foi que j’appelle « La foi de l’aigle ». Pourquoi l’aigle ? Parce que la bible présente l’aigle comme le symbole de la force qui se renouvelle et qui ne se lasse pas (Es 40 :30-31). Les romains l’utilisaient comme emblème pour leurs armées. L’aigle est fortement utilisé comme symbole pour des insignes de l’armée de l’air et c’est surtout l’insigne de poitrine des commandos parachutistes de l’air.

L’aigle est considéré comme le roi des oiseaux et son comportement est juste le contraire de celui des poules surtout quand il s’agit de faire face à une tempête ou à une pluie.


Quand il y’a une tempête ou quand il pleut, les poules se trouvant dans le poulailler se sentent en danger de mort et courent dans tous les sens sous la pression de la peur.

Pourtant, l’aigle n’a pas de problèmes même quand il y’a de la tempête ou quand il pleut car il est capable de s’élever AU-DESSUS DES NUAGES et de fixer le soleil. Cela veut dire que même s’il pleut ou qu’il y’a une tempête, l’aigle n’a pas à s’inquiéter car il est capable de voler au-dessus des nuages qui contiennent la pluie.


Les nuages sont le symbole des problèmes que nous traversons ou la situation qui annonce la catastrophe. Ceux qui ont la foi de l’aigle ne se laissent pas intimider par les circonstances car leur foi monte AU-DESSUS DES CIRCONSTANCES c-à-d celui qui a la foi de l’aigle ne compte plus sur sa propre force ou la force de quiconque mais il place sa foi en l’Eternel qui est au-dessus de tout.


 

S’il y’a une situation devant toi qui semble impossible et terrifiante et que dans ton cœur tu trouves que malgré toutes tes relations, toute ta richesse et toute ton intelligence tu ne peux pas t’en sortir, tu as besoin de la foi de l’aigle afin de voir ce que Dieu peut faire au-delà des circonstances négatives qui sont devant toi. Comment pouvons-nous surmonter les circonstances négatives ? La réponse se trouve dans la deuxième partie de cet enseignement.


Au-delà des circonstances négatives (Deuxième partie)


Dieu répond à toutes les prières mais il y’a une prière qu’Il ne peut jamais exaucer : Dieu ne peut pas te donner le pouvoir de contrôler les circonstances de ta vie. Il veut être le seul à les contrôler car selon le la bible, Il est le maître des circonstances (Daniel 2 :21).

 

Quelle est la meilleure attitude quand nous faisons face à des circonstances négatives ? Il y’a cinq groupes majeurs concernant la réaction des chrétiens face à un danger quelconque :

 

  1. Ceux qui luttent avec toutes leurs forces pour trouver la solution
  2. Ceux qui fuient les problèmes à cause de la peur qui envahit leurs cœurs
  3. Ceux qui ne luttent pas mais se lamentent constamment
  4. Ceux qui se sentent en insécurité et courent derrières les prophètes
  5. Ceux qui placent leur confiance dans l’Eternel et volent au-dessus des problèmes

 

Je vais parler de chaque groupe en particulier :

 

1.Ceux qui luttent avec toutes leurs forces pour trouver la solution

 

C’est bien de lutter et de travailler dur car la bible est contre la paresse mais il y’a des situations où on peut lutter et d’autres où notre force ou notre position sociale et professionnelle ne peut rien apporter comme solution.

Il y’a ceux qui luttent et finalement débloquent la situation et d’autres se rendent compte de leur incapacité de trouver la solution après beaucoup d’efforts en vain. Ce qui m’intéresse n’est pas d’essayer de trouver la solution mais c’est ta réaction après avoir remarqué que tu n’y peux rien malgré ta bonne foi. A ce stade, soit on décide de fuir, soit on décide de voler au-dessus des nuages (les problèmes) en cessant de placer notre confiance dans ce que nous voyons mais en comptant entièrement sur l’Eternel qui est au-dessus de tous les problèmes. Cela demande une foi extraordinaire comme celle qu’avait Moïse quand il était face à la mer rouge et que le Pharaon était derrière lui pour le capturer. La foi de l’aigle nous élève dans le monde invisible et nous permet de pénétrer le royaume de Dieu. Elle attire la puissance divine dans notre vie.

 

2. Ceux qui fuient les problèmes à cause de la peur qui envahit leurs cœurs

 

La peur est le cheval de bataille du diable. Une fois que la peur envahit ton cœur, il est souvent difficile à Dieu d’intervenir dans ton problème…

 

Au-delà des circonstances négatives (Troisième partie)

 

Comme je l’ai dit au début de cet enseignement, le choix de l’aigle comme illustration est très significatif car il est bibliquement utilisé pour manifester la puissance divine qui agit à travers les croyants qui placent leur confiance dans l’Eternel. Il est écrit dans Esaïe 40 :31 : « ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point ».

 

La foi de l’aigle est la foi qui consiste à placer toute la confiance dans l’Eternel en s’appuyant et en comptant totalement sur Lui. La foi de l’aigle est nécessaire quand nous sommes face à une situation dangereuse ou impossible. Les problèmes que nous traversons sont comme les nuages au-dessus de la terre d’où on a besoin de la foi de l’aigle afin de pouvoir voler au-dessus des nuages (les problèmes) car si nous plaçons notre entière confiance dans l’Eternel, on ouvre la porte à Dieu pour intervenir dans notre situation.

 

Dans la deuxième partie, j’ai parlé de la meilleure attitude à prendre quand nous faisons face à des circonstances négatives. Il y’a cinq groupes majeurs concernant la réaction des chrétiens face à un danger quelconque et j’ai parlé du premier groupe de ceux qui luttent avec toutes leurs forces pour trouver la solution mais aujourd’hui je vais parler du deuxième groupe.

 

2. Ceux qui fuient les problèmes à cause de la peur qui envahit leurs cœurs

 

La peur est le cheval de bataille du diable. Une fois que la peur envahit ton cœur, il est souvent difficile à Dieu d’intervenir dans ton problème car la peur est l’ennemi de la foi. La peur et la foi sont comme la lumière et l’obscurité car l’un chasse l’autre. Aussi longtemps que la peur envahit ton cœur, la foi n’a plus de place. Si tu veux que ta foi croisse dans ton cœur, il faut trouver comment chasser la peur. La bible dit dans Hébreux 11 :6 qu’il est impossible d’être agréable à Dieu si on n’a pas la foi. Dieu veut faire de grandes choses dans ta vie mais Il le fera par le moyen de ta foi dans la prière au nom de Jésus. Or si tu laisses la peur pénétrer ton cœur et te dicter ce qu’il faut faire, la foi n’a plus de place.

 

La peur est un sentiment naturel et ce n’est pas un péché mais il faut être capable de dire NON à la peur et la meilleure façon de chasser la peur est d’ouvrir la porte à la foi dans le Seigneur. Si tu prives n’importe quel être vivant de manger, tu peux être sûr qu’il finira par mourir. De la même façon, si tu décides de nourrir la peur en pensant aux conséquences et en méditant jour et nuit au désastre qui pourrait arriver, la peur ne fera que grandir en toi et non seulement elle grandira mais elle se reproduira en donnant naissance à des décisions qui te pousseront à fuir le problème.

 

Par contre, si tu décides de ne pas nourrir la peur en développant la foi dans le Seigneur, la peur finira par mourir et le champ sera libre pour la foi qui permettra à Dieu d’intervenir.

 

 

Au-delà des circonstances négatives (Quatrième partie)


Comme je l’ai déjà dit, il y’a cinq groupes concernant la réaction des chrétiens face à une situation difficile et à la fin de cet enseignement chacun de nous pourra se localiser dans l’un des cinq groupes. Aujourd’hui je vais parler du troisième groupe :

 

3. Ceux qui ne luttent pas mais se lamentent constamment

 

Dans la deuxième partie, on a vu que les chrétiens se trouvant dans le premier groupe réagissent en fournissant beaucoup d’efforts pour résoudre le problème mais parfois tous les efforts humains sont inutiles. Ceux du troisième groupe ne luttent pas et ne prient pas mais préfèrent se lamenter constamment. Ils sont chrétiens, ils sont croyants et même pratiquant mais si tu passes 15 minutes avec eux, tu devrais entendre des paroles négatives remplies de désespoirs.

Je veux que les chrétiens comprennent que les paroles qui sortent de nos bouches montrent le niveau de notre foi. Quelqu’un qui a une petite foi se sent en insécurité et les paroles négatives et pessimistes sont le fruit de ce qui se passe dans son cœur. Beaucoup de chrétiens ignorent ou oublient que les paroles que nous prononçons constamment influencent notre avenir. Dans un pays qui a une importante communauté chrétienne, il devrait y avoir beaucoup de paroles positives et constructives venant de la bouche des croyants car Dieu agit toujours quand son peuple manifeste sa foi et sa détermination tandis que tout ce que le diable cherche est de détruire une nation à travers un peuple découragé et désespéré qui ne fait que maudire leur pays.

 

Comment peux-tu maudire ton avenir ? Si tu passes la journée à penser et à confesser (parler aux autres) comment tu n’as pas de chances, comment les choses ne marchent pas pour toi, comment Dieu t’a oublié, comment les autres sont bénis et que tu as l’impression d’avoir accompagné les autres….toutes ces pensées et toutes ces paroles négatives sont entrain de maudire ton avenir car en déclarant constamment ce qui ne va pas, c’est comme si tu disais que Dieu n’est pas capable de te sauver et par conséquent le diable est très content parce que tu lui donne de la force.

 

Que faut-il donc dire face à un sérieux problème devant nous ? Faut-il mentir en déclarant le contraire ? Loin de là ! On ne doit pas mentir mais on doit proclamer la puissance de Dieu qui peut renverser la situation en ta faveur.

  

Au-delà des circonstances négatives (Cinquième partie)


Si tu lis cet enseignement pour la première fois, il serait mieux pour toi de lire toutes les quatre premières parties pour une meilleure compréhension.

 

Dans la quatrième partie, j’ai parlé du troisième groupe de chrétiens concernant leur réaction face aux problèmes. Dans le troisième groupe se trouvent ceux qui ne luttent pas mais se lamentent constamment.

Aujourd’hui je vais m’appuyer sur un exemple biblique pour montrer comment la foi de l’aigle peut nous aider à voir au-delà du problème.

Avant d’entrer dans la terre promise, Moïse a envoyé douze espions pour voir l’état du pays et à leur retour, tout le peuple d’Israël attendait un rapport.

Il y’avait deux rapports différents :

 

Le premier rapport venait de dix espions et voici ce qu’ils ont dit à tout le peuple : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c'est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits. MAIS le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes; nous y avons vu des enfants d'Anak » (Nombres 13 :27-28)

Vous remarquez qu’au début ils ont donné un rapport positif et encourageant jusqu’au moment où le « MAIS » a apparu. C’est ce « MAIS » qui casse la foi de plusieurs chrétiens.

Avant le « Mais », les dix espions ont dit qu’il s’agit d’un pays où coulent le lait et le miel et ils avaient la preuve dans leurs mains pour le prouver. Après le « Mais », ils ont parlé de la puissance du peuple de ce pays, leur sécurité et surtout l’impossibilité de les vaincre.

Au lieu de nous donner la foi de l’aigle, le « MAIS » nous donne la foi de la poule. La poule est toujours victime de ce qui se passe autour d’elle et sa réaction naturelle est de fuir. Mais l’aigle est capable de monter au-dessus des problèmes et voir plus loin.

 

Les dix espions avaient la foi de la poule, ce qui veut dire qu’ils marchaient selon la vue en comptant sur leur propre force tandis que deux autres des dix (Caleb et Josué) marchaient par la foi en comptant sur la puissance de l’Eternel et sa Parole. Quand Caleb a entendu le rapport pessimiste des dix espions, il était totalement opposé et voici son rapport : « Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit: Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs! » (Nombres 13 :30).

 

J’imagine que les dix autres espions ont pris Caleb pour un inconscient ou un naïf ou pourquoi pas un malade mental ! Si tu as la foi de l’aigle, tu seras toujours pris pour un inconscient ou un naïf par ceux qui ont la foi de la poule. Celui qui a la foi de l’aigle est capable de percer le monde visible pour voir ce qui se passe dans le monde invisible.

 

 

Au-delà des circonstances négatives (Sixième partie)


Aujourd’hui je vais parler du quatrième groupe concernant la réaction des chrétiens face aux problèmes.

 

4. Ceux qui se sentent en insécurité et courent derrières les prophètes

 

Les chrétiens du quatrième groupe se sentent en danger quand les choses ne marchent pas et comme leur foi n’est pas assez forte pour attendre la réponse venant du Seigneur, ils courent souvent derrière les prophètes et très souvent ils s’attachent aux faux prophètes. Il y’a plus de dix ans que j’avais la foi de la poule et quand je traversais les moments difficiles dans ma vie, j’étais toujours derrières les soi-disant prophètes. Il suffisait qu’un prophète arrive venant du Rwanda ou du Congo que j’en étais informé et j’étais parmi les premiers sur la liste d’attente. Je me souviens qu’on faisait la queue comme si on attendait un docteur pour une consultation médicale.

Ceux qui agissent de la sorte ne sont pas différents de ceux qui consultent les sorciers car on y va dans l’intention de connaître l’avenir. J’ai appris qu’il y’a des chrétiens qui ne peuvent pas voyager sans l’accord d’un prophète. Si un prophète accepte de guider ta vie de façon à ce que tu ne fasses rien sans lui, c’est un faux prophète qui veut contrôler ta vie en remplaçant le Saint-Esprit. Cela se passait dans l’ancien testament car seul le prophète de Dieu pouvait communiquer avec Dieu. Mais aujourd’hui dans le nouveau testament, nous avons le Saint-Esprit et le prophète ne vient que confirmer ce que Dieu a déjà dit ou il peut nous informer des choses à venir mais c’est à nous de prendre la décision.

 

Il y’a deux sortes de prophètes : Il y’a les prophètes qui annoncent les projets de Dieu et les prophètes qui annoncent les projets de Satan. Les vrais prophètes annoncent les projets de Dieu, encouragent et édifient son peuple tandis que les faux prophètes annoncent les projets de Satan, sèment la peur et le désespoir.

 

Si un soi-disant prophète annonce une guerre terrible qui va emporter des millions de vies et qu’il affirme que c’est le plan de Dieu et pire encore il dit qu’il est inutile de prier parce que c’est la volonté de Dieu que cela arrive, il est animé d’un esprit de semer la peur et surtout de détruire la foi des chrétiens. Les faux prophètes te diront que seul les jutes survivront des tempêtes et de la guerre et que les pécheurs et les méchants mourront mais la Parole dit que Dieu ne veut pas la mort d’un seul pécheur (2 Pierre 3 :9).

 

Ceux qui ont la foi de l’aigle ne se laissent pas intimider par les fausses prophéties de malheur mais ils montent plus haut par le moyen de la prière afin de permettre l’accomplissement des projets de Dieu ici sur terre.

 

 

Au-delà des circonstances négatives (Septième partie)

 

Aujourd’hui je termine l’enseignement concernant la réaction des chrétiens face aux problèmes. On a déjà parlé de quatre groupes mais aujourd’hui je vais terminer en parlant du cinquième groupe.

 

5. Ceux qui placent leur confiance dans l’Eternel et volent au-dessus des problèmes

Comme je l’ai déjà dit au début de cet enseignement, les chrétiens qui ont la foi de l’aigle n’ont pas à s’inquiéter de la pression des problèmes ou des dangers qu’ils traversent car leur foi a les ailes de l’aigle qui les permet de voler au-dessus des problèmes. Cela ne veut pas dire qu’ils ne souffrent pas mais ils ont la capacité de voir la solution à travers les problèmes en plaçant leur totale confiance dans le Seigneur. Comme l’aigle peut voler au-dessus des nuages, les chrétiens du cinquième groupe peuvent continuer à prier et à louer le Seigneur malgré les épreuves.

 

Les chrétiens qui ont la foi de l’aigle ont la ferme conviction que Dieu peut tracer un chemin là où il n’y a pas de chemin. Quand tout le monde voit le feu et la catastrophe, le chrétien qui a la foi de l’aigle persiste dans la conviction que Dieu n’a pas de limites. C’est la foi de l’aigle qui nous aide à dominer la peur. Quand Goliath se présentait devant le peuple d’Israël, tout le monde fuyait et se cachait sauf David qui était un petit garçon mais avait la foi de l’aigle (1 Samuel 17). David ne comprenait pas comment un philistin pouvait oser insulter le Dieu tout puissant !

 

Si tu as la foi de l’aigle, les gens diront qui tu es fou ou inconscient parce que la foi de l’aigle va au-delà de la réalité des choses. Celui qui a la foi de l’aigle voit l’opportunité de la gloire de Dieu à travers les oppositions ou les problèmes tandis que les autres voient la catastrophe.

 

Je ne sais pas ce que tu es entrain de traverser maintenant mais le but de cet enseignement est de semer en toi la foi de l’aigle pour que tu parviennes à voler au-dessus de tes problèmes afin de voir la solution invisible de Dieu avant qu’elle devienne visible. C’est ta foi totale dans le Seigneur qui attire sa puissance à travers tes prières.

 

En terminant je veux préciser que l’important n’est pas de prier mais la qualité de la prière est d’une grande importance. Il faut que la prière soit basée sur la foi et la confiance dans l’Eternel et non sur la peur. Quand un problème ou un danger surgit, beaucoup de chrétiens courent dans la prière en tremblant mais la prière efficace est celle qui n’a aucun tremblement car si tu es convaincu que Dieu PEUT t’en sortir, pourquoi trembler ? Je suis d’accord que la peur est naturel car même Josaphat et David tremblait au début d’une catastrophe mais ils parvenaient toujours à dominer la peur en s’inspirant de la Parole de Dieu et de sa grandeur.

 

Que Dieu nous aide tous à avoir les ailes de l’aigle

 

Que Dieu vous bénisse

 

Si vous voulez recevoir mes enseignements quotidiens sur Whatsapp, écrivez-moi en me donnant votre numéro de téléphone plus le code de votre pays.

 

Chris Ndikumana


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.