L'Eternel est mon Espérance

(Première partie)


Verset du jour à méditer : Jérémie 17 :7-8 « Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit »


Toute la semaine, on méditera sur un seul sujet « L’Eternel est mon espérance ».

Aujourd’hui, on va essayer de sonder profondément le verset du jour car il s’y trouve une très grande révélation sur notre relation avec Dieu.

Se confier dans l’Eternel ouvre une porte aux bénédictions de Dieu qui nous sont destinées. Il ne suffit pas de se confier dans l’Eternel mais il faut également que l’Eternel soit notre espérance. Il se peut que quelqu’un se confie dans l’Eternel pendant la prière mais sur le terrain il place son espérance ailleurs.

Très souvent, l’Eternel agit à travers des circonstances et surtout à travers des personnes humaines. Ça peut être un ami, un membre de la famille ou même un inconnu et nous devons être reconnaissants envers la personne utilisée par Dieu mais en gardant dans l’esprit que l’Eternel est la source de tout. Dans nos prières, nous remercions Dieu en disant : « Merci Seigneur pour avoir utilisé tel ou telle… ». Ce n’est pas un péché de demander un service à quelqu’un car il se pourrait que Dieu ait préparé son cœur avant même qu’on lui en parle. L’important c’est de placer son espérance dans l’Eternel et non dans l’homme.

Le verset du jour continue en disant : « Il est comme un arbre planté près des eaux… ». Les eaux représentent « La parole de Dieu » ; Et un arbre planté près des eaux ne peut pas sécher. Si nous lisons et méditons régulièrement la parole de Dieu, il est impossible de sécher (spirituellement) car la parole est décrite par Jésus comme l’eau de la vie (Jean 4 :13-14).

Le verset continue en disant qu’il étend ses racines vers le courant et qu’il n’aperçoit pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert.

Les racines représentent la prière car c’est par la prière que nous puisons les bienfaits de la parole de Dieu. D’où écouter la parole de Dieu sans prier est sans importance. La prière pénètre dans la parole de Dieu qui est supposée être en nous et elle la permet d’être vivante et efficace.

Passez la journée à méditer sur le verset et nous continuerons la méditation demain.


(Deuxième partie)


Verset du jour à méditer : Jérémie 17 :7-8 « Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit »


Hier on méditait sur le même verset du jour (Jérémie 17 :7-8), on a compris qu’il ne suffit pas de se confier dans l’Eternel mais il faut également que l’Eternel soit notre espérance. On a également compris que l’ eau représente la parole tandis que les racines représentent la prière par laquelle nous puisons les bienfaits de la parole de Dieu.

Une des conditions pour avoir accès aux bénédictions de l’Eternel, c’est d’ être comme l’arbre planté près des eaux c-à-d méditer sur la parole de Dieu jour et nuit (Josué 1 :8).

Le verset continue en disant qu’il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert. La chaleur ou l’année de la sécheresse représente les épreuves auxquelles nous pouvons être exposés.

Souvent les épreuves ou les problèmes que nous rencontrons étouffent notre vie de prière et c’est ce que le passage compare à un feuillage. Le feuillage (vie de prière) est donc supposé rester vert malgré la chaleur (problèmes) mais malheureusement il change souvent de couleur et devient jaune car les racines (prière) n’arrivent pas à pénétrer pour puiser de l’eau (la parole de Dieu).

Il est très important de remarquer la fin du verset du jour : « Et il ne cesse de porter du fruit ». Si un arbre est planté près des eaux, et qu’il étend ses racines vers le courant ; il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert. Si donc toutes ces conditions sont réunies, alors dans l’année de la sécheresse il n’a point de crainte et il ne cesse de porter du fruit.

Toute parole de Dieu en nous doit porter du fruit si nous sommes comme l’arbre décrit dans le verset du jour.

Nous devons donc nous confier dans l’Eternel et que surtout l’Eternel soit notre espérance. En plus de cela, nous devons méditer sur la parole de Dieu jour et nuit afin de persévérer dans la prière pour continuer à porter du fruit.

Continuez à méditer sur le verset du jour et demain on verra les conséquences de ne pas se confier dans l’Eternel.


(Troisième partie)


Verset du jour à méditer : Jérémie 17 :5 « Ainsi parle l'Éternel: Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel! »


Les deux derniers jours, on a appris qu’on doit se confier dans l’Eternel et que l’Eternel doit être notre espérance pour pouvoir porter du fruit.

Aujourd’hui nous méditons sur le même chapitre mais au cinquième verset (Jer 17 :5).

Le verset 5 nous parle de la malédiction qui poursuit un homme qui se confie dans l’homme et qui prend la chair pour son appui.

Vous pouvez me dire que vous ne vous confiez jamais dans l’homme et que votre seul et unique appui est l’Eternel mais à chaque fois que vous comptez sur vous même, vous vous confier dans l’homme (vous). A chaque fois que je prends pour appui mon intelligence, ma force physique, ma connaissance, mes relations…à ce moment je compte sur l’homme (moi).

Dieu pourvoit toutes ces ressources comme un moyen de nous bénir et que la louange et la gloire Lui reviennent mais notre vue est tellement courte que nous nous limitons plus sur le moyen que sur la source. Notre Dieu est un Dieu jaloux

(Ex 20 :5), par conséquent, Il ne veut partager Sa gloire avec personne d’où à chaque fois qu’on prend la chair pour notre appui, on détourne nos cœurs de l’Eternel et cela devient une porte à la malédiction.

Examinons le verset : Psaumes 1 : 1 : « Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs »

Dans ce verset, il y’a trois étapes successives : D’abord on parle de l’homme qui ne doit pas marcher selon le conseil des méchants, ce qui veut dire qu’il faut éviter d’écouter les conseils qui sont contre la parole de Dieu d’où il faut la connaître. Deuxièmement il ne faut pas s’arrêter sur la voie des pêcheurs, ce qui veut dire que le danger n’est pas de passer sur la voie des pêcheurs mais de s’y arrêter. Une fois qu’on s’arrête, on finit par s’asseoir d’où le verset termine en disant qu’il ne faut pas s’asseoir en compagnie des moqueurs. En résumé, on ne peut pas s’asseoir avec les méchants sans s’arrêter sur leur voie, et on ne peut pas s’arrêter sans écouter leur conseil d’où nous devons marcher en nous appuyant uniquement sur la parole de Dieu.

Demain on verra le danger de se confier dans l’argent.


(Quatrième partie)


Verset du jour à méditer : Matthieu 6 :21 « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur »


Hier on a conclu que l’homme ne doit pas se confier dans l’homme et qu’il ne doit pas prendre la chair pour son appui. Quand on se confie dans la chair en comptant sur nos propres ressources (la force, l’intelligence, la richesse…), ça veut dire qu’on se confie dans l’homme (nous même).

Aujourd’hui on verra l’inconvénient de se confier dans l’argent car la bible dit que l’amour de l’argent est une racine de tous les maux (1 Tim 6 :10) Si l’argent est considéré comme la racine de tous les maux, cela veut dire qu’une fois qu’on se confie dans l’argent, on est automatiquement exposé et associé à tous les maux qui sont sur cette terre.

Le verset du jour (Mat 6 :21) nous dit que notre cœur se trouve au même endroit que notre trésor. Par le mot « trésor », Jésus voulait parler des choses que nous estimons être les plus importantes et précieuses pour nous.

En parlant du plus grand commandement, Jésus a dit qu’il faut aimer le Seigneur, de tout notre cœur, toute notre âme et de toute notre pensée (Mat 22 :37) Il est donc souvent très facile de remplacer l’amour réservé au Seigneur par l’amour de l’argent et comme notre Dieu est un Dieu jaloux (Ex 20 :5), un tel comportement n’apporte rien d’autre que la malédiction.

Prenons pour exemple le jeune homme riche (Mat 19 :16-22) :

On voit bien que le jeune riche craignait Dieu car la bible nous dit qu’il observait tous les commandements et Jésus ne lui a pas dit le contraire. Seulement, Jésus lui a demandé de vendre tout ce qu’il possédait et de les distribuer aux pauvres afin de Le suivre d’où il a préféré abandonner sa foi car la bible dit : « Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens » (Mat 19 :22) Le jeune homme aimait beaucoup le Seigneur mais son seul problème est qu’il aimait plus l’argent que Dieu. Dieu n’est pas impressionné par nos sacrifices en essayant d’observer la loi, mais Il est plutôt touché par notre confiance en faisant de Lui notre entière espérance.

Je vous souhaite une bonne méditation sur le verset du jour et demain on verra comment il est réconfortant de mettre sa confiance totale dans l’Eternel.


(Cinquième partie)


Verset du jour à méditer : Deutéronome 31 :8 « L'Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point; ne crains point, et ne t'effraie point »


Hier on a compris que se confier dans l’argent est une source de malédiction et que nous devons uniquement nous confier dans l’Eternel car l’amour de l’argent est la racine de tous les maux.

Le verset du jour (Deut 31 :8) est l’un de mes versets préférés car à chaque fois que je traverse une épreuve effrayante, je m’édifie avec cette merveilleuse promesse.

Ce qui est le plus important, c’est de comprendre à quel point l’Eternel est puissant…personnellement je crois que l’Eternel est non seulement puissant, mais Il est la Puissance éternelle et rien n’est impossible à Lui.

A partir du moment où nous sommes convaincus que l’Eternel est la puissance éternelle et que rien ne Lui est impossible, il devient facile de vivre et mettre en pratique le verset du jour (Deut 31 :8).

Essayons de méditer en peu sur le verset du jour car je reste toujours convaincu que c’est l’un des versets les plus réconfortants de la bible : ça commence en disant que l’Eternel marchera Lui-même devant nous et qu’Il sera Lui-même avec nous.

Il ne nous délaissera point, Il ne nous abandonnera point et nous ne devons pas nous effrayer ou craindre quoi que ce soit. Si l’Eternel marche Lui-même devant nous, cela veut dire que partout où nous passons ou marchons, Il y’est passé avant nous pour préparer le chemin mais à condition que nous Lui fassions entièrement confiance en restant dans la prière.

Toujours dans le verset du jour, il est écrit « …il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point; ne crains point, et ne t'effraie point… » Si nous croyons que la parole de Dieu est la vérité, nous sommes sensés croire sans aucun doute qu’Il est impossible qu’Il nous abandonne tout simplement car Il ne peut pas mentir. A chaque fois que nous doutons de la protection de l’Eternel ou que nous pensons qu’Il nous a abandonné, c’est comme si nous Lui disions : Seigneur tu as menti dans le verset de Deutéronome 31 :8. Il ne peut pas nous délaisser, Il ne peut pas nous abandonner donc nous n’avons aucune raison de nous effrayer.

Continuez la méditation et demain on verra comment nous devons distinguer Dieu de Ses serviteurs.


(Sixième partie)

Verset du jour à méditer : 1 Corinthiens 3 :3 « En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme? »

Dans la méditation d’hier, on a compris que l’Eternel ne peut jamais nous abandonner et qu’Il marche Lui-même avec nous d’où on n’a aucune raison de craindre quoi que ce soit parce qu’Il n’est pas un homme pour mentir.

Le verset du jour nous dit qu’on ne doit pas être charnels et surtout on ne doit pas marcher selon l’homme.

L’Apôtre Paul s’adressait à l’église de Corinthe car il y’avait une division où certains se réclamaient de Paul et d’autres d’Apollos. Paul les a réprimandé au verset 5 en leur disant : « Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun » (1 Cor 3 :5). Paul essayait de leur faire comprendre que c’est le Seigneur qui agissait à travers Appolos et lui-même. Nous sommes impressionnés par les dons spirituels que Dieu donne à ses serviteurs et nous donnons plus la gloire aux hommes qu’à Dieu lui-même.

Dieu donne des dons à chacun selon l’œuvre qui lui est assigné et toute la gloire doit lui revenir.

Parmi les dons de Dieu, le don de prophétie est celui qui peut édifier ou détourner la foi des enfants de Dieu. Ça édifie si on a le discernement et la connaissance de la parole en examinant tout pour sélectionner ce qui vient de Dieu (1 Thess 5 :20-21) et ça détourne la foi si on passe notre temps à poursuivre les prophètes avec l’espoir que Dieu parlera à travers eux et enfin de compte on se retrouve dans une dépendance (de l’homme) spirituelle qui est contraire à la parole de Dieu car l’homme est imparfait et très limité. La bible dit dans 1 Cor 13 :9 : « Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie ». L’idéal est de chercher plus l’Eternel car Il dit lui-même que ceux qui le cherchent le trouvent (Prov 8 :17) et Il sait par quelle voie nous faire parvenir son message et le meilleur moyen d’être à son écoute, c’est de passer plus de temps dans la prière et la méditation de la parole.

C’est ici que s’achève notre enseignement « L’Eternel est mon espérance » et la leçon fondamentale est que nous devons nous confier et attendre tout de l’Eternel et de l’Eternel SEUL.

Passez un bon week end

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.