La supplication

La supplication (Première partie)

 

En écrivant aux éphésiens, l’apôtre Paul insiste en leur rappelant de persévérer dans la prière mais j’aimerais qu’on étudie sur le passage d’Ephésiens 6 :18 « Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints ». On voit bien qu’il existe plusieurs sortes de prières et il clarifie en montrant qu’il y’a donc une nette différence entre la prière et la supplication. Je me suis rendu compte qu’aujourd’hui on ne parle plus de supplication alors que le mot revient très souvent dans les lettres de Paul et surtout dans les psaumes. Si Paul insiste beaucoup sur la supplication, pourquoi on n’en parle plus aujourd’hui ? Par principe, si je vois une pensée qui revient souvent dans la bible, je comprends que j’en ai besoin dans la vie de tous les jours.

 

Examinons maintenant le passage de la lettre que Paul écrit aux philippiens: « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces » (Philippines 4 :6)

Le verset commence en disant qu’on ne devrait pas nous inquiéter ! Cela semble difficile car il y’a toujours des moments inquiétants dans la vie mais s’il arrive qu’on est dans l’inquiétude, le verset que nous venons de lire contient une solution : Faire connaître à Dieu nos besoins. Je sais que certaines prédications disent qu’on ne devrait pas informer Dieu puisqu’Il connait tout mais Paul savait que Dieu est omniscient mais il nous encourage à l’informer de nos problèmes même s’Il est au courant de tout car Dieu aime écouter ses enfants quand ils se confient à Lui. Donc, si tu as un problème, n’hésite pas d’aller devant Dieu pour te confier à Lui en décrivant ton problème car Il a la solution du problème avant même qu’il apparaisse.

 

Donc selon le verset (Phil 4 :6), la solution face à l’inquiétude est de faire connaître nos besoins à Dieu mais comment ? La réponse se trouve dans le même verset : Par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Encore une fois, il parle des prières ET des supplications c-à-d deux choses différentes. Beaucoup de chrétiens prient mais ne savent pas la vraie signification de la supplication. Dans le verset, le mot « supplication » vient du mot grec « deesis » qui signifie « pétition ».

Dans la deuxième partie on verra l’importance de la supplication et comment s’y prendre

 

Chris Ndikumana

 

La supplication (Deuxième partie)


Dans la première partie, j’ai montré par des exemples que dans la plupart des lettres Paul insiste sur la prière et la supplication. Comme je l’ai dit, le mot « supplication » vient du mot grec « deesis » qui signifie « pétition ». La pétition est un mot souvent utilisé dans des tribunaux. Quand on est devant le juge, on a besoin d’un avocat qui connait bien la loi même si on sait qu’on a raison car le juge est intéressé par la loi et les principes.


Voici un exemple : Michel rentre le soir et trouve un certain Paul dans sa maison. Michel lui demande de sortir mais Paul refuse. Michel appelle la police et le lendemain ils sont tous les deux devant le juge. Le juge les écoute et demande à Paul pourquoi il ne veut pas sortir de la maison et voici la réponse de Paul : « J’aime beaucoup cette maison et c’est pourquoi je ne peux pas la quitter ». Cette réponse n’intéresse pas le juge car il veut entendre une explication basée sur un article de la loi. Si Michel montre au juge le titre de propriété de la maison, Paul n’a d’autres choix que de quitter la maison sinon le juge enverra la police pour le faire sortir.


Notre Dieu est un Dieu de principes et de promesses. Pendant la prière de supplication, Il veut entendre des paroles qui sont fondées sur ses principes et ses promesses car la bible dit que l’Eternel veille sur sa parole pour l’exécuter (Jérémie 1 :12). Souvenez-vous que dans la première partie on a lu que Paul demandait aux philippiens de ne pas s’inquiéter mais de faire connaître leurs besoins à Dieu par des prières et des supplications. Même si Dieu connait tout, l’apôtre Paul leur a demandé de l’informer (Phil 4 :6). Quand tu es dans la supplication, Dieu veut t’entendre l’informer ses promesses selon sa parole. Je sais que certains disent qu’on ne devrait pas rappeler Dieu les versets bibliques comme s’il les ignorait mais je crois que nous devrions imiter la vie des disciples de Jésus dans la bible :


Voyons ce qui s’est passé dans cette situation : Un jour Ponce Pilate et Hérode se sont ligués pour persécuter les disciples de Jésus en leur empêchant de mentionner le nom de Jésus. Au lieu de s’inquiéter, ils ont informé Dieu de la situation à travers une prière de supplication et voici une partie de leur prière : « c'est toi qui as dit par le Saint Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples?

Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Oint. En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d'Israël » Actes 4 :25-27


On voit bien que dans cette prière de supplication, les disciples ont cité un passage biblique dans le livre des Psaumes qui justifie leur délivrance. Ils ont répété exactement ce que David a dit dans les écritures (Psaumes 2 :1-4) car dans ce passage des psaumes, si les rois de la terre se soulèvent et se liguent contre le peuple de Dieu et son oint (Jésus), le peuple de Dieu a droit à la délivrance de l’Eternel. Dans cette supplication, ils informaient Dieu pour demander le secours auquel ils avaient droit selon sa promesse.


A suivre dans la troisième partie…


Chris Ndikumana


La supplication (Troisième partie)


Pour une meilleure compréhension de cet enseignement, je demande à ceux qui n’ont pas lu les deux premières parties de les lire avant de lire celle-ci.


On a compris que dans la prière de supplication, on ne vient pas exprimer nos émotions car ce que Dieu veut entendre c’est une prière basée sur ses principes et ses promesses. Les larmes ne sont pas très utiles mais rappeler les promesses de Dieu peut débloquer la situation. Si on s’appuie sur une Parole prononcée par l’Eternel, un mouvement angélique est déclenché. As-tu des promesses pour ta vie personnelle ? Es-tu au courant de ce que Dieu t’a promis dans sa parole ? Le problème est que la plupart des chrétiens ignorent leurs droits dans le Seigneur et si quelqu’un ignore son droit, il ne peut pas le réclamer.


Le diable profite de cette ignorance pour nous voler ce qui nous appartient.


Dans la deuxième partie, j’ai terminé en montrant que dans la supplication, on doit savoir mentionner des passages bibliques qui appuient notre situation. Dans Actes 4 :25-27 on a remarqué que les disciples étaient dans une situation de persécution dangereuse où ils risquaient la mort parce qu’Hérode et Ponce Pilate se sont ligués pour s’opposer au nom de Jésus. Dans leur supplication, ils ont commencé en disant « c'est toi qui as dit par le Saint Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David… ». Ils ont mentionné un passage du livre des psaumes (Psaumes 2 :1-4) qui était une promesse que si les rois de la terre se liguent contre le peuple de Dieu et son oint, Dieu devrait intervenir pour les défendre. C’est pour cela que j’encourage les chrétiens à lire et étudier la bible pour s’informer des promesses et des principes de Dieu.


Au 28eme verset (Actes 4 :28), ils sont même allés plus loin en précisant dans leur prière que Pilate et Hérode avaient l’intention de bloquer le plan que Dieu avait préparé d’avance (avant la fondation de la terre). Dans la supplication, il faut toujours s’appuyer sur le plan et la volonté de Dieu car c’est cela qui donne du poids à la prière.


Il est intéressant de voir comment ils ont terminé leur prière : « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus » (Actes 4 :29-30). Après avoir précisé dans la supplication tes droits, il faut savoir demander avec précision ce qui est conforme au plan de Dieu.


Tellement la prière était puissante qu’au 31ème verset il est écrit que le lieu où ils étaient assemblés trembla à cause de la présence de Dieu et ils furent tous remplis du Saint-Esprit.


Dans la quatrième partie, on va étudier un autre cas d’un homme de Dieu dans la bible qui a su comment orienter sa supplication à tel point que Dieu ait même changé d’avis.


Chris Ndikumana

La supplication (Quatrième partie)

Aujourd’hui je vais parler de la prière d’Ezéchias qui a su comment orienter sa supplication jusqu’à ce que Dieu change d’avis.

 

Ezéchias était gravement malade et le prophète Esaïe est venu lui donner un message de la part de l’Eternel. Le message était de lui annoncer que la maladie ne venait pas du diable mais qu’il devait préparer son testament car son heure de mourir était arrivé (2 Rois 20 :1).

Ezéchias a fondu en larmes et a prié une prière de supplication contre sa mort. Ici il est intéressant de voir comment il a orienté sa prière de supplication pour convaincre Dieu :


Comme je l’ai dit avant, quand on approche Dieu dans la prière de supplication, il faut présenter des arguments liés à sa parole, ses promesses et ses principes. Ezéchias connaissait la parole de Dieu et ses principes et en priant il a dit : « O Éternel! Souviens-toi que j'ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux! Et Ézéchias répandit d'abondantes larmes » (2 Rois 20 :3).

 

Le prophète Esaïe avait accomplis sa mission et est sorti de la maison mais pendant qu’Ezéchias adressait à Dieu sa prière de supplication, Dieu n’a pas résisté et s’est encore une fois adressé à Esaïe qui était encore dans la cour du milieu et lui a dit : « Retourne, et dis à Ézéchias, chef de mon peuple: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu de David, ton père: J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Voici, je te guérirai; le troisième jour, tu monteras à la maison de l'Éternel. J'ajouterai à tes jours quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assyrie; je protégerai cette ville, à cause de moi, et à cause de David, mon serviteur » (2 Rois 20 :5-6)


Pourquoi est-ce que Dieu a changé d’avis ? Ce ne sont pas les larmes d’Ezéchias qui l’ont influencé mais ce sont les paroles qu’il a prononcé pendant sa prière de supplication. Il a dit « Souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! ». Pourquoi a-t-il demandé à Dieu de s’en souvenir ? Parce qu’il voulait attirer son attention pour lui montrer que sa prière était basée sur deux passages de la Parole de Dieu : Proverbes 10 :27 et Psaumes 26 :1.

 

Dans Proverbes 10 :27 il est écrit : « La crainte de l'Éternel augmente les jours, mais les années des méchants sont abrégées ». Comme Ezéchias craignait Dieu, il demandait à ce que ses jours augmentent et c’était légitime. Quand il dit qu’il a marché avec intégrité, il s’appuyait sur Psaumes 26 :1 qui dit « Rends-moi justice, Éternel! Car je marche dans l'intégrité, je me confie en l'Éternel, je ne chancelle pas ».


C’est pourquoi j’encourage les chrétiens à lire profondément la bible afin de connaitre les promesses réservées aux enfants de Dieu. Dans chaque situation difficile, il faut savoir la position divine et orienter la prière conforment à sa parole et ses promesses.


Un petit conseil : Si Dieu prend une position, il est important de lui faire confiance même si on ne comprend pas pourquoi. Pendant les quinze ans que Dieu a ajoutés à Ezéchias, il a engendré un fils (Manassé) qui l’a succédé à douze ans et Israël en a souffert pendant plus de cinq décennies (2 Rois 21) et c’est ce que Dieu voulait éviter. Apprenons donc à nous soumettre entièrement à la parfaite volonté de Dieu

 

Que Dieu vous bénisse

 

Chris Ndikumana

 

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.