La racine spirituelle première partie

 

Verset du jour à méditer: Job 14 :7-9 « Un arbre a de l'espérance: Quand on le coupe, il repousse, Il produit encore des rejetons; Quand sa racine a vieilli dans la terre, Quand son tronc meurt dans la poussière, Il reverdit à l'approche de l'eau, Il pousse des branches comme une jeune plante »


L’enseignement de cette semaine est un enseignement qui révèle une force incroyable qui se produit dans le monde invisible (spirituel). Le verset du jour est un passage qui m’encourage beaucoup quand les choses ne marchent pas et j’espère qu’il va vous encourager après qu’on ait découvert ensemble la richesse qui s’y cache.

Il nous parle d’un arbre qui est coupé mais qui a de l’espérance. Imaginez un tronc d’arbre dans le sol, sans branches, sans feuilles et sans fruits. Quand on le regarde, on peut penser à l’arracher pour le jeter ou le brûler tout simplement parce qu’il semble être inutile. Pourtant, le verset du jour nous informe que ce tronc d’arbre qui semble improductif peut pousser des branches comme une jeune plante mais il y’a des conditions pour que cela se produise : Avant tout il faut que sa racine vieillisse dans la terre ; En d’autres mots, il faut que sa racine reste ou demeure dans la terre. C’est de cette racine que nous allons parler pendant toute la semaine car je la compare à la racine spirituelle qui est la prière. Dans le même verset, il est également dit qu’il reverdit à l’approche de l’eau et pousse des branches comme une jeune plante.

 

C’est la racine qui redonne la vie à l’arbre qui semblait être bon à jeter car elle puise l’eau dans la terre. L’eau veut dire la parole de Dieu mais elle est inutile aussi longtemps qu’il n’y a pas de racine (La prière). Ce que je dis peut sembler flou au début mais la révélation qui s’y trouve est d’une grande importance car un arbre sans vie est un arbre mort et n’est bon qu’à être jeté au feu. Le rôle de la racine est de pénétrer dans le sol, de chercher la force dans l’eau et dans la terre pour finalement nourrir l’arbre. Il ne faut jamais sous-estimer un arbre parce qu’il est coupé car aussi longtemps que sa racine est encore branchée sur lui et qu’elle se trouve dans le sol, il y’a de l’espoir car il peut encore pousser des branches comme une jeune plante.

De la même manière, il ne faut jamais sous-estimer quelqu’un qui apparemment n’a rien avec une vie misérable où tout semble ne pas marcher et que toutes les portes sont apparemment fermées…car aussi longtemps qu’il passe du temps dans la prière d’une façon continuelle, quelque chose de grand est entrain d’être préparée en lui et le temps prouvera qu’en lui il y’avait une racine qui a produit de la vie là où il semblait n’y avoir aucun espoir. 

A suivre demain matin…

 

La racine spirituelle deuxième partie

 

Verset du jour à méditer: 1 Thessaloniciens 5 :17 « Priez sans cesse »

Hier je disais qu’il ne faut jamais sous-estimer quelqu’un qui apparemment n’a rien avec une vie misérable et tout semble ne pas marcher…car aussi longtemps qu’il passe du temps dans la prière d’une façon continuelle, quelque chose de grand est entrain d’être préparé en lui et le temps prouvera qu’en lui il y’avait une racine qui a produit de la vie là où tout semblait ne pas marcher.

S’il y’a des personnes que je respecte beaucoup, ce sont ceux qui passent du temps dans la prière car j’ai compris que toute la puissance de l’Eternel se manifeste à travers la prière. Je peux comparer la prière au fait de charger un téléphone mobile. Si je charge mon téléphone, à un certain moment il me signale que la batterie est pleine (full), ce qui permettra à mon téléphone de fonctionner pendant un ou deux jours sans problème mais après je dois refaire la même chose (le charger) si du moins je veux continuer à l'utiliser normalement.

Je compare souvent l’esprit humain au chargeur de téléphone et la prise électrique à l’Esprit de Dieu. Quand nous entrons dans la prière, notre esprit entre en connexion avec l’Esprit de Dieu qui transmet une force spirituelle nécessaire pour pouvoir avancer et surtout vaincre dans le monde spirituel.

Lire profondément la bible et la comprendre ne nous évite pas de tomber dans la tentation ou de nous écarter de la volonté parfaite de Dieu ; Le seul moyen d’éviter de tomber dans la tentation charnelle et diabolique, c’est de veiller et de prier. C’est du moins ce que Jésus a dit aux disciples dans Matthieu 26 :41. Il a dit que l’esprit est bien disposé mais que la chair est faible. Le verset du jour nous demande de « prier sans cesse » et par-là nous comprenons que nous devons également veiller. Le veilleur est sensé veiller tous les jours sans exception car il ne sait pas quand viendra le voleur. De la même façon, nous ne savons pas quand l’ennemi (le diable) nous visitera car dans Ephésiens 6 :13, les écritures disent qu’il nous visite au mauvais jour et que nous devons être capables de résister. Cela nous montre que le diable prend son temps pour nous attaquer au moment favorable comme ça a été le cas pour la tentation de Jésus. Nous lisons dans Luc 4 :13 : « Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable ».

Quand nous menons une vie de prière en priant une prière continuelle, le moment favorable du diable ne nous fait pas peur car nous sommes suffisamment équipés.

Vous lirez la suite demain dans la 3e partie


 

La racine spirituelle troisième partie


Verset du jour à méditer: Matthieu 6 :6 « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra »


Comme la racine d’un arbre se trouve dans le lieu secret (dans la terre) et que personne ne la voit, la prière doit également être faite dans le lieu secret selon le verset du jour.

Tout le monde peut voir le tronc, les branches, les feuilles, les fruits…mais on ne peut pas voir les racines. Si on coupe les racines d’un arbre, après deux ou trois jours tout le feuillage change de couleur pour finalement sécher car l’arbre n’a plus de vie. Un chrétien qui ne prie pas est un chrétien sans vie…il peut se consoler par le fait qu’il lit la bible et a une grande foi mais sans la prière il est spirituellement mort car sa batterie (son esprit) est à plat. Comme les racines donnent la vie à l’arbre, ainsi la prière réanime l’esprit humain et permet au Saint-Esprit de réaliser sa volonté.

Le verset du jour (Matthieu 6 :6) dit que quand nous prions nous devons entrer dans la chambre. La chambre représente l’intimité ou la vie privée. Pour les couples mariés, la chambre est l’endroit où ils se disent les choses les plus intimes et les plus sérieuses les concernant. C’est dans la chambre qu’ils se disent et fassent ce qu’ils ne peuvent pas se dire ou faire en public. La prière est le lieu d’intimité avec Dieu et c’est par la voie de la prière qu’Il nous assiste dans nos besoins (Heb 4 :16).

En lisant la méditation sur le verset du jour, j’ai réalisé qu’il y’a une précision à ne pas négliger: Le passage dit qu’il ne suffit pas d’entrer dans la chambre, mais il faut fermer la porte. Fermer la porte veut dire se séparer de tout ce qui peut nous distraire afin de placer toute notre attention dans le Seigneur. Le passage nous dit que notre Père qui voit dans le secret nous le rendra c-à-d qu’à chaque fois que nous entrons en contact avec Lui par la prière, ses oreilles sont attentives à nos prières et Il finit toujours par nous exaucer (selon sa volonté)

Même si ta situation semble pitoyable et que les circonstances sont contre toi, aussi longtemps que tu es connecté au ciel par la prière, tout va bien car Dieu est à l’œuvre. Le fait que ta prière se fasse dans le secret et que Dieu se trouve aussi dans le secret veut dire que même sa réaction à ta prière se fera d’abord dans le secret et les autres la verront plus tard. C’est un peu comme la conception d’un bébé dans le corps d’une femme qui est inconnue de tout le monde mais qui plus tard sera visible. Le fœtus ne peut pas croître dans le sein d’une femme s’il n’est pas nourri.

On continue cette pensée dans la méditation de demain. Bonne journée


La racine spirituelle quatrième partie


Verset du jour à méditer: 1 Jean 5 :15 « Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée »

 

Hier j’ai terminé en disant que le fœtus ne peut pas croître dans le sein d’une femme s’il n’est pas nourri. Le verset du jour nous dit que si nous savons que Dieu nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. Autrement dit, nous possédons la chose demandée avant de la voir avec nos yeux physiques.

La condition pour posséder la chose demandée, c’est d’être écouté par Dieu et pour qu’Il nous écoute, nous devons prier conformément à sa volonté comme c’est écrit dans 1 Jean 5 :14 « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute ».

Quand nous entrons dans la prière avec foi pour demander une chose quelconque conformément à la volonté de Dieu, il y’a automatiquement la conception de la chose demandée exactement comme la conception de l’embryon dans le sein d’une femme. Mais comme la femme doit attendre 9 mois avant de pouvoir toucher à son bébé, ainsi la chose demandée a besoin du temps avant de se réaliser.

Pour la femme enceinte, le temps entre la conception et la réalisation (la naissance) est de 9 mois. Pour ta prière, le temps entre la conception et la réalisation (de la chose demandée) peut être de 2 jours, 2 semaines, 2 mois, 2 ans…

Chez la femme, le bébé est nourri à travers le cordon ombilical tandis que la chose demandée est nourrie à travers une prière continuelle. Une prière continuelle influence et oriente notre vie conformément au plan parfait de Dieu. Il arrive qu’on se décourage avant l’accomplissement mais nous devons comprendre que la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas (Heb 11 :1).

Pendant la période de la conception, le bébé est fragile et la mère doit prendre des précautions pour éviter une fausse couche. De la même façon, pendant que nous prions et attendons la réalisation de la chose demandée, nous devons prendre des précautions en évitant des confessions négatives et en gardant une attitude positive dans la foi et la confiance dans la parole de Dieu.

Dans la méditation de demain, nous verrons comment persévérer dans la prière malgré les oppositions. Bonne méditation


 La racine spirituelle cinquième partie


Verset du jour à méditer: Exode 17 :12 « Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil »


Il y’a toujours des oppositions quand il s’agit de l’accomplissement de l’œuvre de Dieu car la mission du diable n’est rien d’autres que dérober, égorger et détruire selon Jean 10 :10.

Le verset du jour nous parle du combat entre Josué et Amalek et si vous lisez tout le chapitre, vous comprendrez que lorsque Moïse élevait ses mains, Israël était le plus fort ; et lorsqu’il baissait ses mains, Amalek était le plus fort (Ex 17 :11).

Nous lisons dans le verset du jour qu’à un certain moment les mains de Moïse étaient fatiguées et Aaron et Hur les soutenaient, l’un d’un côté, l’autre de l’autre. Ils ont fait cela parce qu’ils avaient compris que pour que Josué gagne la bataille, il fallait absolument que les mains de Moïse restent élevées. Après l’initiative d’Aaron et Hur, le verset du jour dit que ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. Le verset suivant (Ex 17 :13) dit : « Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l'épée »

Quelle leçon pouvons-nous tirer de ces passages ? Tout serviteur de Dieu a besoin du soutien du reste du corps de Christ pour vaincre les différents combats contre le diable et il ne pourra pas y arriver seul. Les ministères qui réussissent à pénétrer dans le monde spirituel sont ceux qui sont appuyés par des intercesseurs qui prient constamment pour eux.

Si vous voyez un évangéliste qui organise de grandes croisades et que la main de Dieu se manifeste par des guérisons et des miracles avec un grand nombre de pécheurs qui se convertissent, sachez qu’il y’a quelque part un groupe d’intercesseurs qui le soutiennent secrètement. On a tous tendance à louer le prédicateur mais sans le soutien des intercesseurs il ne pourrait pas s’en sortir. Les intercesseurs ne sont jamais glorifiés car personne ne les voit et ne les connaît mais le ciel les connaît et c’est à travers des intenses prières et supplications que le tout puissant opère des miracles pour se glorifier. Les intercesseurs ne sont pas vus des hommes tout comme la racine d’un arbre mais pour qu’un arbre pousse et produise du fruit, on doit arroser les racines et non le tronc ou les branches car toute sa vie repose dans la racine. Si tu veux percer et aller loin dans ta vie chrétienne, il faudra apprendre à arroser ta racine c-à-d ta vie de prière.


Demain on parlera de la récompense des intercesseurs

 

La racine spirituelle sixième partie

 
Verset à méditer: 1 Samuel 30 :24 « Et qui vous écouterait dans cette affaire? La part doit être la même pour celui qui est descendu sur le champ de bataille et pour celui qui est resté près des bagages: ensemble ils partageront »


Le verset du jour nous parle de la guerre menée par David contre les Amalécites. Après avoir gagné la bataille et récupéré leurs femmes et leurs enfants, certains des hommes autour de David voulaient s’accaparer du butin de la guerre en privant ceux qui étaient restés près ses bagages. Selon, eux, seuls les combattants avaient droit au butin de la guerre car ce sont eux qui se sont battus. David s’est catégoriquement opposé à cette proposition et a ordonné que ceux qui étaient descendus sur le champ de bataille devaient partager le butin avec ceux qui étaient restés près des bagages.

 

Dans les bagages se trouvaient la provision pour les combattants (la nourriture, l’eau…) et surtout les munitions pour la guerre. Les combattants avaient besoin d’un camp pour les approvisionner, sinon ils ne pouvaient pas vaincre l’ennemi.


Prenons un exemple concret pour une meilleure explication : Pendant une croisade d’évangélisation, celui qui descend sur-le-champ de bataille, c’est le prédicateur et peut-être les chantres. Mais celui qui garde les bagages, c’est l’intercesseur qui est dans le lieu secret.

C’est à travers l’intercesseur que Dieu pourvoit au prédicateur la force spirituelle nécessaire pour vaincre le diable. C’est pour cette raison que l’apôtre Paul, malgré son onction et toute sa connaissance à propos du Seigneur, suppliait l’église d’Ephèse d’intercéder pour lui afin que quand il ouvre sa bouche, il parvienne à faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Evangile et surtout qu’il en parle avec assurance comme il doit en parler (Eph 6 :19-20).

Il savait très bien que sans les prières des saints, il n’y arriverait pas.


Par le verset du jour, nous comprenons donc que l’évangéliste partage la récompense liée à la croisade avec ceux qui ont intercédé pour lui c-à-d ceux qui ont gardé les bagages spirituels. Les hommes louent l’évangéliste seulement mais Dieu sait que l’évangéliste seul ne peut rien faire. Il en est de même pour tous les autres ministères. Un musicien qui chante pour Dieu sans intercession est en danger car il manque de bagages. Nous avons donc l’obligation d’intercéder en faveur de nos pasteurs et nos dirigeants spirituels car sans nos prières, l’œuvre de Dieu ne peut pas avancer. Même ceux qui soutiennent matériellement et financièrement les serviteurs de Dieu partageront la récompense avec eux puisque Jean écrit : « Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d'être ouvriers avec eux pour la vérité  » (Jean 3 :8)


Je vous souhaite tous un bon week-end


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.