Qui est Jésus ?

Qui est Jésus ? (Première partie)


Aujourd’hui je commence un enseignement sur un sujet qui est très souvent négligé dans l’Eglise de Jésus-Christ. Dans certaines églises de mon pays, on parle souvent de ce que nous sommes en Jésus mais on entend rarement ce que Jésus est. La plupart des chrétiens peuvent passer toute l’année à parler de leur identité et je me suis rendu compte que beaucoup d’entre eux ne parlent presque pas de l’identité de Jésus.

 

Cet enseignement va nous montrer que c’est plutôt l’identité de Jésus qui fait de nous ce que nous sommes et sans Lui on ne peut rien faire. C’est Jésus Lui-même qui le dit dans Jean 15 :5 où il dit : « SANS MOI VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE ». Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce message est très profond car si tu peux chasser les démons, prier pour les malades, aider les pauvres, exceller dans ton travail, prêcher l’évangile…c’est UNIQUEMENT parce que tu es en Jésus. Voyons ce que Jésus dit dans Jean 15 :5 : « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire ». Le message de Jésus est très clair car s’Il est le cep et que nous sommes les sarments (branches), il est évident que le sarment n’a pas de vie aussi longtemps qu’il n’est pas attaché au cep. En fait, c’est le cep qui est la source de la vie et de la force du sarment. La branche (l’enfant de Dieu) trouve sa vie et sa force du cep (Jésus).

 

Aujourd’hui les chrétiens sont plus intéressés à l’identité de la branche et non celle du cep mais sans le cep la branche sèche et est jetée dehors (Jean 15 :6) mais si la branche reste attachée sur le cep, elle a la vie et porte des fruits. Jésus dit dans Jean 15 :8 « Si vous portez beaucoup de fruits, c'est ainsi que MON PERE sera glorifié, et que vous serez mes disciples ». Autrement dit, la branche (le chrétien) porte des fruits grâce au cep (Jésus) et c’est Dieu le Père qui glorifié. Selon le même verset, si le Père est glorifié, la branche (le chrétien) est dans une position idéale pour être appelé « Disciple de Jésus ».

Si vous lisez le chapitre 15 de Jean, c’est l’identité de Jésus qui compte avant tout car notre identité dépend totalement de Lui.

 

Un jour Jésus avait soif et a demandé à boire à une femme samaritaine mais la femme l’a sous-estimé en refusant de lui donner à boire parce qu’elle ignorait complètement l’identité de Jésus. Voici ce que Jésus lui a dit : « Si tu connaissais le don de Dieu et QUI EST CELUI qui te dit: Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive » (Jean 4 :10)

 

Dans la deuxième partie on verra que le diable n’a pas peur de ta propre identité mais c’est l’identité de Jésus en toi qui le fait trembler. Si tu es la branche attachée au cep (Jésus), donc tu as la nature du cep qui fait fuir et trembler l’ennemi. Que le Seigneur nous aide pour que nous puissions savoir l’identité de Jésus et dire comme Paul : « que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur » (2 Cor 10 :17)

 

A suivre dans la deuxième partie


Chris Ndikumana


Qui est Jésus ? (Deuxième partie)


Dans la première partie, j’ai terminé en disant que si quelqu’un veut se glorifier, qu’il se glorifie dans le Seigneur (2 Cor 10 :17). Autrement dit, c’est l’identité du Seigneur en nous qui nous permet de faire tout ce que nous pouvons faire.


Satan connait très bien l’identité de Jésus et il ne peut même pas se tenir debout devant lui. Un jour, un démon puissant se trouvait dans un homme et la bible dit qu’ayant vu Jésus de loin, il se prosterna devant lui et s’écria d’une voix forte en disant : « Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut? Je t'en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas » (Marc 5 :6-7)

 

Si tu as accepté Jésus comme ton Seigneur et Sauveur, tu portes en toi la gloire et la puissance de Jésus. Si le diable te voit de loin, il a peur et se prosterne devant la puissance de Jésus en toi mais le problème est que nous ignorons la force qui agit en nous. Si nous sommes conscients de l’identité de Jésus et que Jésus est en nous, rien ne devrait nous inquiéter car Jésus nous a donné l’autorité de vaincre le diable et ses œuvres mais à une condition : Que ça soit fait EN SON NOM et non en notre nom.


Pourquoi son nom ? Parce que c’est son identité qui fait trembler le diable. Quand nous invoquons le nom de Jésus, nous proclamons la victoire de Jésus sur la croix et le diable ne le supporte pas. Tous les miracles opérés par les disciples étaient faits au nom de Jésus et non à leurs noms. C’est grâce à l’identité de Jésus et non à leur identité que les miracles s’opéraient. Je dois beaucoup insister là-dessus car on entend aujourd’hui des célèbres prédicateurs qui disent que si nous sommes enfants de Dieu on n’a plus besoin de mentionner le nom de Jésus pour voir un miracle ou pour chasser des démons. C’est comme s’ils disaient que ce qui compte est notre identité et non l’identité de Jésus.


Ils le disent en s’appuyant sur certains versets biblique comme 1 Jean 4 :17 qui dit que tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde. Si quelqu’un peut prétendre chasser les démons et opérer les miracles sans le nom de Jésus, il n’a pas encore compris l’identité de Jésus et si réellement les miracles se produisent malgré tout, il a une autre puissance mais pas celle de Jésus. N’oubliez pas que Jésus a dit que plusieurs opèreront des miracles et des prodiges sans lui (Matthieu 24 :24).

Je ne sais pas dans quel pays vous êtes mais aujourd’hui certains vont encore plus loin en affirmant qu’ils sont des dieux toujours avec des versets bibliques à l’appui (les détails dans la prochaine partie) mais le problème est que beaucoup ne sont pas conscients du piège de Satan dans tout cela.

 

Dans la troisième partie, je vais vous montrer pourquoi le diable veut que les chrétiens se prennent pour des dieux et ignorent complètement l’identité de Jésus. Il veut qu’on s’approprie les dons de Dieu et à force de se glorifier de notre identité, on finit par oublier ou ignorer le rôle de l’identité de Jésus dans notre vie. On verra également comment l’identité de Jésus peut se manifester dans notre vie ?

 

A suivre dans la troisième partie

 

Chris Ndikumana


Qui est Jésus ? (Troisième partie)


Avant de continuer cet enseignement, je veux que vous compreniez mon objectif : Je veux que les chrétiens soient conscients de l’autorité et le pouvoir qui se trouvent en eux depuis le jour où ils ont accepté Jésus comme leur Seigneur et Sauveur.


Certains vivent une vie de défaite parce qu’ils ignorent ce qu’ils ont hérité en Jésus. D’autres n’évoluent pas parce qu’ils sont bloqué par le manque d’humilité en croyant tout faire par eux même. Quelqu’un m’a dit que les dons de Dieu sont irrévocables (ce qui est vrai selon la bible) et que si Dieu nous a donné un don, on peut l’utiliser comme on veut sans tenir compte de Lui mais je vais vous prouver que ce n’est pas ce que Jésus nous a enseigné :


Selon la parabole des talents (Matthieu 25 :14-30), Jésus montre que même si Dieu nous donne un don, Il nous demandera le rapport qui montre comment nous l’avons utilisé et si on l’a bien utilisé, on reçoit encore plus. Autrement dit, les dons que nous avons doivent être utilisés comme Dieu le veut et non selon notre volonté car nous les avons reçu pour son intérêt et l’intérêt de son peuple.

 

Dans la deuxième partie j’ai parlé des nouveaux enseignements qui disent que nous sommes des dieux et par conséquent nous avons la même identité que Jésus-Christ. D’où vient cet enseignement qui dit que nous sommes des dieux ? La première référence se trouve dans Jean 10 :34 où Jésus a dit : « N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux? ». Jésus se referait au Psaume 82 :1-6 où Dieu donne des instructions aux juges en les appelant des dieux car ils prenaient des décisions à la place de Dieu et avaient le pouvoir de la mort et la vie sur le peuple de Dieu. Mais au verset 7 (Psaumes 82 :7) Il leur dit « Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque ».


La bible dit que nous sommes les ambassadeurs de Christ sur la terre (2 Corinthiens 5 :20). Un ambassadeur a le pouvoir et l’autorité de celui qu’il représente. L’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi a la couverture et le pouvoir du président américain. Il ne dit pas ce qu’il pense où ce qu’il trouve raisonnable mais il dit tout ce que le président américain veut qu’il dise.

Autrement dit, son identité dépend TOTALEMENT de l’identité du président américain. Celui qui s’attaque à l’ambassadeur américain s’attaque au président américain mais l’ambassadeur doit être conscient que son autorité ne vient pas de lui mais vient du président qu’il représente. De la même façon, le chrétien doit être conscient que son autorité ne vient pas de lui mais vient de Jésus. C’est donc l’identité de Jésus qui valorise le chrétien et toute la gloire doit revenir à Jésus.

 

Dans la quatrième partie, j’enseignerai sur la meilleure façon de permettre à Jésus de manifester sa puissance.

 

Chris Ndikumana


Qui est Jésus ? (4e partie)


Pour mieux comprendre la meilleure façon de permettre à Jésus de se manifester dans notre vie, lisons dans Galates 2 :20 « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi »


Dans ce verset Paul parle de la crucifixion de deux personnes : Lui et Christ. Il dit que quand Christ a été crucifié, lui aussi (Paul) a été crucifié avec lui sur la croix. Son message est très clair car il nous montre qu’il a perdu sa propre identité sur la croix car il continue en disant que ce n’est plus lui qui vit mais c’est plutôt Christ qui vit en lui.


Que veut-il dire par là ? Si quelqu’un est crucifié, il est mort et ne vit plus. Mais dans le même verset il dit : « ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ». Cela veut dire que l’identité de Jésus est manifestée en Paul et il ne vit plus pour lui mais pour Jésus. Il cherche uniquement les intérêts de Jésus. En écrivant à Philémon, Paul se présente comme « PRISONNIER de Jésus-Christ ». (Philémon 1 :1). Le mot « Prisonnier » est traduit du Grec « Desmios » qui veut dire « Captif ».

 

Une fois sauvé, on est conscient de notre crucifixion avec Christ et les désirs de notre chair doivent être crucifiés sur la croix. Plus nous cherchons à satisfaire les désirs de notre chair, plus nous sommes vivants. Si tu veux que Jésus se manifeste puissamment dans ta vie, tu dois être crucifié c-à-d renoncer aux désirs de la chair.

Notre identité doit normalement refléter l’identité de Jésus. Ceux qui nous voient devraient voir en nous la gloire de Christ et si nous sommes réellement crucifiés avec Christ sur la croix, les démons trembleront devant notre présence car ils ne verront plus notre identité mais ils verront l’identité de Christ en nous.

 

L’ennemi veut nous encourager à protéger notre identité et sans nous en rendre compte on finit par oublier que notre identité dépend de celle de Jésus. Que le Seigneur nous aide à avoir la même révélation que Jean-Baptiste quand il a dit : « Il faut qu'il croisse, et que je diminue» (Jean 3 :30).

Si tu veux que Jésus croisse en toi, tu dois diminuer. Plus tu diminues, plus grand sera sa présence et sa manifestation dans ta vie. Il y’a des choses que Jésus n’arrive pas à faire dans notre vie parce qu’on est rempli de nous-même. On ne peut pas verser de l’eau dans un verre rempli mais il faut que le verre soit vidé pour qu’il y’ait de l’espace. Beaucoup de chrétiens sont remplis et Jésus n’a pas de place en eux.

 

Dans la cinquième partie, je parlerai ouvertement de la véritable identité de Jésus. Jésus n’est pas seulement le Fils de Dieu mais il est également Dieu.

 

A suivre dans la cinquième partie

 

Chris Ndikumana


Qui est Jésus ? (Cinquième partie)


Aujourd’hui je termine cet enseignement en parlant de l’identité de Jésus comme Dieu. J’ai entendu beaucoup de discussions à propos de la divinité de Jésus, et je suis étonné quand j’entends ceux qui se comparent à Jésus jusqu’à dire qu’ils sont égaux parce qu’ils sont cohéritiers.

 

Si vous lisez le premier chapitre de Jean, vous comprendrez que Dieu est la Parole et que la Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous et sa gloire était comme la gloire du Fils venu du Père (Jean 1 :14). Il est donc clair que c’est Dieu (La Parole) qui s’est faite chair (Jésus). Je sais que c’est un sujet toujours difficile à comprendre pour certains mais je vais me référer à quelques versets bibliques :


Plus de six siècles avant la naissance de Jésus, Esaïe avait prédit sa venue sur la terre et c’est intéressant de voir comment il l’a décrit : « un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, DIEU puissant, PERE ETERNEL, Prince de la paix » (Esaïe 9 :5). Ceci est donc la véritable identité de Jésus et ça devrait effacer tout les doutes pour tous ceux qui ne croyaient pas en sa divinité et Paul le décrit comme l’image du Dieu invisible (Colossiens 1 :15) pour finalement conclure en disant : « Tout a été créé PAR LUI et pour lui » (Colossiens 1 :16).


Si la bible dit que tout a été créé par Jésus, on comprend alors pourquoi les démons tremblaient devant lui car ils savaient qu’ils étaient devant leur. C’est pourquoi rien ne pouvait le résister : les tempêtes cessaient, les arbres séchaient sur son ordre, les morts ressuscitaient et Il nous a promis que si nous croyons en Lui, on peut faire les mêmes choses et même de plus grandes mais cela doit être fait EN SON NOM ce qui veut dire que c’est Lui qui le fera à travers nous.

 

C’est ici que prend fin cet enseignement tout en espérant que vous avez compris que notre identité dépend de celui de Jésus et que Jésus n’est pas seulement notre maître mais il est Dieu car Paul écrit en disant : « en Lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité » (Colossiens 2 :9).


Je ne peux pas terminer sans préciser que nous avons l’autorité de Jésus mais nous n’avons pas tous les droits de Jésus.

Il peut être adoré par les anges et les hommes mais nous n’avons pas le droit d’être adoré.

Il est le créateur de toutes choses mais nous sommes la création.

Il est Dieu et nous ne le sommes pas

 

Que celui qui a les oreilles entendent ce que dit l’Esprit de Dieu

 

Que Dieu vous bénisse


Chris Ndikumana


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.