La peur de la loi de la dime

La peur de la loi de la dîme (Première partie)


Aujourd’hui je commence un nouvel enseignement qui va prendre dix jours (dix parties) dans le but de comprendre ce que la bible dit de l’argent. Pourquoi l’argent ? Parce que depuis quelques décennies, beaucoup de doctrines basées sur la prospérité financière sont nées en occident et continuent à naître à tel enseigne que même l’Afrique n’est plus épargnée.


Dans les églises, l’évangile a changé au point que créer une église semble être un bon business pour gagner sa vie et c’est pour cette raison que nous assistons à des luttes (surtout en Afrique) des pasteurs qui veulent occuper la place d’honneur et presque partout où il y’a des luttes entre pasteurs ou dirigeants d’une église, l’argent est toujours la source des conflits. Tout va bien au début du ministère ou d’une église mais quand l’église grandit et qu’il y’a un montant consistant qui rentre dans la caisse ou que de nouveaux financement apparaissent, c’est souvent le commencement de la guerre.


C’est donc pour cette raison que nous allons creuser dans la bible pour découvrir la pensée de Dieu à propos de l’argent. Il y’a cinquante ans, il était inconcevable qu’un chrétien soit forcé de payer de l’argent pour écouter la Parole de Dieu ou pour pouvoir entrer dans son église afin de louer et d’adorer le Seigneur.


Ton église est ta famille spirituelle et les chrétiens de ton église sont tes frères et tes sœurs dans le Seigneur. Ton église est ton lieu de communion avec les autres, un lieu où tu peux te décharger en partageant tes fardeaux avec les autres et quand c’est le moment de louer le Seigneur, la bible dit que nous devons nous entretenir par des cantiques spirituelles chantant et célébrant les louanges du Seigneur (Eph 5 :18) et nous devons soutenir les plus faibles financièrement (Actes 2 :45).

Mais qu’est-ce qui se passe aujourd’hui ? Des croisades de louanges sont organisées dans les églises et même les membres de l’église doivent payer pour entrer. Ma question est simple : « Dois-je payer pour louer et adorer Dieu ? Ou bien je paie pour voir un spectacle ? ». Si on m’oblige de payer pour voir un spectacle, je peux comprendre mais s’il faut entrer pour louer et adorer le Seigneur, je suis dans la confusion parce que les chantres sont sur le podium pour nous guider (grâce à leur don) dans la louange et s’il faut contribuer financièrement, ça doit être un acte volontaire et non une condition pour entrer.


Je ne voulais pas écrire sur un sujet aussi délicat mais une voix très forte m’a dit : PARLE ET NE TE TAIE PAS !!!!

 


J’ai une série de questions dans ma tête : Est-il normal qu’un chrétien soit forcé de payer pour entrer dans sa propre congrégation pour louer le Seigneur ? Et s’il n’a pas les moyens ? Est-il normal qu’un chrétien paye pour écouter un nouvel enseignement ou séminaire biblique ? Est-il normal qu’il y’ait quelqu’un à l’entrée de l’église pour vendre et vérifier les tickets d’entrée dans la maison de Dieu ? Est-il normal que les dirigeants des églises s’enrichissent avec l’argent des chrétiens pauvres ?


Si un prédicateur millionnaire vient enseigner la Parole au Malawi qui est le pays le plus pauvre du monde, est-il normal que le prédicateur millionnaire oblige les malawites à payer le kérosène de son jet privé et tous les frais d’un hôtel à cinq étoiles dans le seul but d’écouter ses enseignements ? Est-il normal de convaincre les chrétiens qu’ils sont maudits parce qu’ils n’ont pas pu payer régulièrement leurs dîmes ? Qu’est-ce que la bible dit de la dîme et surtout qu’est-ce que la bible dit de l’argent ? La réponse se trouve dans les neuf parties qui vont suivre.


La peur de la loi de la dîme (Deuxième partie)


Verset du jour: Matthieu 6 :24 « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon »


Mammon est connu comme étant le dieu ou l’esprit des finances et comme le monde entier est dirigé par le pouvoir de l’argent, Jésus dit qu’on ne peut pas servir Dieu et Mammon. Il dit qu’on peut choisir de servir l’un des deux mais on ne peut pas les servir tous les deux. La bible ne dit pas que l’argent est la racine de tous les maux, mais c’est l’amour de l’argent qui en est une (1 Tim 6 :10).

Si vous lisez souvent la bible, vous pouvez vous rendre compte que Jésus a parlé de l’argent plus que tous les apôtres y compris même Paul. Il parlait de l’argent dans beaucoup de paraboles et non seulement il en parlait, mais il en possédait également. Il vivait de l’argent, il achetait à manger pour ses disciples avec de l’argent qu’il gardait dans un coffre qui était gardé par Judas Iscariote. Il avait assez d’argent pour vivre et pour aider les pauvres. Jésus payait même les impôts exigés par le gouvernement (Matt 17 :27). Tous ces passages confirment que Jésus avait de l’argent et n’était pas pauvre comme certains le disent.


 

Je sais que certains parmi vous sont étonnés d’apprendre que Jésus avait de l’argent partout où il allait pendant son ministère mais cela doit être prouvé par la Parole : Lisons dans Jean 13 :29 « car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus voulait lui dire: Achète ce dont nous avons besoin pour la fête, ou qu'il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres »


Le verset de Jean 13 :29 nous révèle que Jésus avait quelqu’un (Judas) qui gardait son argent et il ne s’en servait pas seulement pour vivre puisque nous découvrons dans le verset du jour que parfois il organisait des fêtes. La pensée de ses disciples est venue de ce qu’ils avaient l’habitude de voir. Jésus n’était pas pauvre car un pauvre ne peut pas organiser des fêtes. Le même verset révèle qu’il avait l’habitude de soutenir les pauvres.


La grande question est celle de savoir d’où venait cet argent ? La réponse se trouve dans Luc 8 :3 « Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens ». A l’époque, l’intendant du roi était quelqu’un de très riche et Jeanne était la femme de Chuza l’intendant du roi Hérode. Le verset dit qu’elle assistait Jésus de ses biens et non seulement elle mais beaucoup d’autres faisaient de même. D’un côté, Dieu avait mis sur la route de Jésus des hommes et des femmes riches et influents dans le but de soutenir son ministère et d’un autre côté, Il avait mis des pauvres autour de lui pour qu’Il les assiste dans leurs besoins à partir de l’argent collecté de ces riches.


La peur de la loi de la dîme (Troisième partie)

Verset du jour: Matthieu 19 :23 « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux »


La parole d’aujourd’hui s’adresse particulièrement aux riches ou à ceux qui aspirent à la richesse. Contrairement à certains anciens enseignements, Jésus n’a jamais dit que la pauvreté est la condition pour entrer au ciel. Il n’a pas non plus dit que les riches ne peuvent pas entrer dans le royaume des cieux mais il a tout simplement dit (selon le verset du jour) que les riches entreront difficilement dans le royaume des cieux.


Comme je l’ai déjà dit, la bible ne dit pas que l’argent est la racine de tous les maux, mais c’est l’amour de l’argent qui en est une (1 Tim 6 :10). Dans la première partie, Jésus a dit qu’on ne peut pas servir deux maîtres c-à-d Dieu et Mammon. Autrement dit, on ne peut pas servir Dieu et l’argent en même temps. Selon la pensée de Jésus, celui qui aime l’argent ne peut pas aimer totalement Dieu.

Si tu sens l’amour de l’argent en toi, je te conseille de prier pour la délivrance car tu es dans une très mauvaise position par rapport au Seigneur. Tu peux me dire que tout le monde aime l’argent mais ma réponse est « non » parce que tout le monde n’aime pas l’argent mais tout le monde a besoin de l’argent. Il y’a une grande différence entre aimer l’argent et avoir besoin de l’argent. Celui qui aime l’argent ne sera jamais satisfait car il en est totalement dépendant. En fait, il devient esclave de l’argent et ne peut jamais plaire le Seigneur.

Le verset du jour vient de la rencontre de Jésus avec le jeune homme riche qui apparemment menait une vie d’intégrité et suivait tous les commandements mais Jésus a touché la partie la plus sensible des riches en lui disant : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi » (Matt 19 :21). Le jeune était très déçu d’entendre de telles paroles et le verset suivant dit : « Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens » (Matt 19 :22).


Ici je dois préciser que Jésus n’est pas contre les riches mais il est contre la cupidité. Si tu es riche, ne penses pas que Jésus te demande de vendre tout ce que tu as pour les distribuer aux pauvres et le suivre, mais il ne veut pas voir de la cupidité en toi. Zachée était riche et il s’était enrichi en volant l’argent du peuple mais après sa conversion, Jésus ne lui a pas demandé de vendre tous ces biens car il avait fait preuve de générosité quand il a dit : « Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple » (Luc 19 :8). Celui qui aime l’argent ne pouvait pas prendre une telle décision. Jésus lui a finalement dit : « Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison ».


 

La peur de la loi de la dîme (Quatrième partie)


Verset du jour: Philippiens 4 :19 « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ »


La plupart des chrétiens connaissent le verset du jour par cœur car il est très encourageant et donne l’espoir à tous ceux qui sont dans le besoin matériel. Il nous parle de Dieu qui est prêt à pourvoir à tous nos besoins selon sa richesse. Nous le prenons tous comme une promesse et le confessons sans cesse avec foi mais le problème est que parfois nos besoins ne sont pas pourvus malgré cette bonne promesse.


J’ai peur de vous décevoir car cette promesse concernait uniquement l’église de Philippe (ou ceux qui sont comme eux) à cause de leur générosité pour l’œuvre de Dieu. En écrivant cette lettre aux Philippiens, Paul les loue en les comparant aux autres églises qui n’ont rien fait pour lui quand il était chez eux et que seuls les Philippiens l’assistaient même quand il était dans d’autres villes comme Thessalonique. On peut se demander pourquoi les Thessaloniciens ne l’assistaient pas financièrement alors qu’il travaillait chez eux et qu’il devait attendre les dons venant des Philippiens ?


Cela fait un bout de temps que j’ai appris que chaque promesse biblique est suivie d’une condition…il y’a toujours un « si ». Voyons un peu ce que les Philippiens ont fait pour mériter une telle promesse : Paul écrit que depuis qu’il a commencé son ministère de prêcher l’évangile et partant de la Macédoine, aucune église n’entra en compte avec lui pour ce qu’elle donnait et recevait (Phil 4 :15). On voit bien que les églises recevaient de l’argent mais ignoraient l’apôtre Paul malgré qu’il servait le Seigneur chez eux et son soutien devait venir des Philippiens puisqu’il dit: « vous fûtes les seuls à le faire, car vous m'envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins » (Phil 4 :16).

Au verset 17 il dit : «Ce n'est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte». C’est justement ce compte dont je vais parler. Chaque enfant de Dieu possède un compte au ciel et la richesse dont Paul parle dans le verset du jour se referait au compte de chacun. Certains comptes sont créditeurs tandis que d’autres sont malheureusement débiteurs.


 

Comme je l’ai dit au début de cet enseignement, beaucoup de chrétiens sont dans la culpabilité parce qu’ils n’arrivent pas à donner mensuellement leurs dîmes et quand ils viennent dimanche à l’église, le prédicateur leur informe qu’aux yeux de Dieu ils sont des voleurs et qu’ils vont vivre une vie de malédiction. J’ai parlé à beaucoup de chrétiens qui risquent de perdre la foi et qui sont désespérés parce qu’ils n’arrivent pas à rembourser tous les mois qu’ils n’ont pas honoré le paiement de leurs dîmes. C’est pour cela que dans les six parties qui vont suivre, je vais entrer dans les détails pour que le peuple de Dieu comprenne ce que Dieu pense de la dîme dans le nouveau testament.


La peur de la loi de la dîme (Cinquième partie)


Verset du jour : Malachie 3 :8 « Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes »


L’enseignement sur la dîme et les offrandes sème la confusion dans l’Eglise de Christ. Nous allons avancer étape par étape afin de bien discerner la pensée du Saint-Esprit.


Dans les enseignements que j’ai déjà entendus dans plus de 98% d’églises, la dîme est exactement pratiquée comme dans l’ancien testament. Dans l’ancien testament, la dîme n’était pas un choix mais un devoir ou plus encore une loi. Si quelqu’un ne donnait pas la dîme (10% de ses revenues), il se chargeait d’un péché devant Dieu et devait faire face aux conséquences liées à sa désobéissance. Par conséquence, je veux parler de la malédiction comme c’est bien dit dans le verset qui suit : Malachie 3 :9 « Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière! »


Quelques années après ma conversion, je sentais au fond de moi que quelque chose n’allait pas en ce qui concerne l’enseignement sur la dîme car le prédicateur pouvait passer plus d’une heure à condamner tous ceux qui ne donnaient pas la dîme en leur chargeant d’un péché grave à tel point que certains n’arrivaient même plus à prier à cause de la culpabilité. Ces enseignements donnaient une image d’un Dieu en colère avec une verge dans la main pour punir tous ceux qui le volent en ne donnant pas la dîme. Résultat : On donnait la dîme par pression et non par amour et très peu pouvaient la donner régulièrement.

On le faisait par la terreur et non par la foi et si par malheur quelqu’un dépassait un mois sans payer sa dîme, il se perdait dans la culpabilité devant Dieu et devant son Pasteur car beaucoup de Pasteurs suivent de près le paiement des dîmes. Ils connaissent ceux qui paient régulièrement et ceux qui ne le font pas comme il se doit car dans certaines églises il y’a un livre réservé au paiement de la dîme où on inscrit le nom et le montant payé. Dans d’autres églises on écrit simplement son nom sur une enveloppe et on précise que l’argent versé est réservé à la dîme.

 

J’ai donc passé du temps à y méditer et je me suis posé la question de savoir pourquoi dans le nouveau testament on ne recommande pas de donner la dîme ? Depuis l’évangile de Matthieu jusqu’au livre de l’Apocalypse, vous ne trouverez nul part où Jésus et les disciples enseignaient qu’il faut donner la dîme (sauf le cas de Melchisédek dans Hébreux 7 mais il ne s’agissait pas de la loi de Moïse et ce n’était pas un ordre). Pourtant les disciples enseignaient comment donner l’argent pour l’œuvre de Dieu mais ils n’ont JAMAIS parlé de dîme (1/10 des revenues). Si le non-paiement de la dîme était un péché aussi grave comme le prétendent la plupart des prédicateurs, pourquoi ni Jésus, ni Paul, ni les apôtres n’ont jamais parlé ou averti le peuple de Dieu sur le sujet ?


Notre méditation commence par la révélation de Jésus quand il dit qu’il n'est pas venu abolir la loi mais qu’il est venu pour l'accomplir (Matthieu 5 :17). Si on ne comprend pas cette phrase, on ne pourra pas comprendre cet enseignement car aujourd’hui on n’a pas besoin d’être circoncis pour s’allier à Dieu et tous les chrétiens sont d’accord que manger la viande de porc n’est plus un péché alors que la loi de Moïse dans l’ancien testament l’interdisait ! Beaucoup de chrétiens travaillent le jour du Sabbat (samedi) sans se culpabiliser et apparemment la nouvelle alliance (le nouveau testament) est très différente de l’ancienne alliance mais pourtant Jésus a dit qu’il n’est pas venu abolir la loi ?

La peur de la loi de la dime (Sixième partie)


Verset du jour: Galates 3 :10 «Tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique»


Dans le verset du jour, Paul s’adressait aux galates qui étaient enflés d’orgueil en se ventant d’observer la loi. Il leur rappelle une loi de l’ancien testament qui dit « Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique » (Deutéronome 27 :26)


Quand on parle de la loi de Moïse, beaucoup pensent qu’il s’agit des dix commandements mais la loi de Moïse était composée de 613 commandements dont le paiement de la dîme. La même loi disait que si quelqu’un ne met pas en pratique TOUS les 613 commandements, il était sous la malédiction. Même si quelqu’un parvenait à observer 612 commandements et échouait sur une seule loi, il devenait coupable de toutes et tombait sous la malédiction ! En peu de mots, PERSONNE (même Moïse) n’est parvenu à observer la loi comme il fallait, ce qui veut dire que tout le monde était coupable et c’est la raison pour laquelle Jésus est venu sur la terre pour sauver l’humanité.


Revenons à la dîme : La dîme est l’un des 613 commandements. Si quelqu’un donne fidèlement la dîme en se liant sous la loi mais continue à travailler les samedis (le jour du Sabbat) ou continue de manger les jambons ou toute viande venant du porc, il est automatiquement sous la malédiction car il s’est attaché à la loi (la dîme) comme je l’ai souligné dans le verset du jour qui dit clairement que tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction.


La bible dit clairement dans Colossiens 2 : 16-17 « Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats: c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ »


Toute la loi était l’ombre des choses à venir mais le corps est en Christ. Ça veut dire que toute la loi parlait de Jésus-Christ. Quand on voit l’ombre de quelqu’un, on ne peut pas discerner son vrai visage mais quand on découvre son corps, tout devient clair. C’est exactement le cas de la loi : Elle était l’ombre de ce que nous devons vivre dans le nouveau testament. C’est pour cela que Jésus a dit qu’il n’est pas venu abolir la loi mais qu’il est venu l’accomplir (Matthieu 5 :17).

Il fallait qu’Il vienne pour que nous soyons délivrés de la malédiction de la loi afin de vivre par la foi en Lui. Aujourd’hui beaucoup continuent à s’attacher à la loi et par conséquent, ils vivent sous la malédiction malgré le sang de Jésus.

Dans le même chapitre, Paul écrit aux galates en disant : « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi» (Galates 3 :24). Paul décrit la loi comme un pédagogue qui devait nous conduire à Christ afin d’être justifiés par la loi mais dans le verset qui suit, il montre clairement que grâce à la foi en Jésus, on n’a plus besoin d’être sous le pédagogue (la loi)…il dit : « La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue » (Galates 3 :25)


La peur de la loi de la dime (Septième partie)


Verset du jour: 2 Corinthiens 9 :7 « Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie »


Comme je l’ai déjà dit, Jésus et les disciples n’ont JAMAIS enseignés sur la dîme mais ils ont tous parlé de l’argent. Dans tout le nouveau testament on parle de semer (donner) afin de récolter mais Paul a été plus explicite dans le verset (2 Cor 9 :7) car il dit que chacun doit donner comme il l’a résolu en son cœur ce qui veut dire qu’on doit donner comme on l’a décidé, ce qui n’était pas le cas dans l’ancien testament. Dans le nouveau testament, Dieu s’intéresse au cœur et non aux actes.


Dans le verset, on y voit deux conditions pour donner : La joie et la liberté de donner.


Aujourd’hui beaucoup de chrétiens donnent sous la pression des pasteurs et avec tristesse mais je vous rappelle qu’on vient de lire que Dieu aime celui qui donne avec joie, ce qui veut dire que Dieu n’aime pas celui qui donne avec tristesse. Si tu donnes l’argent à l’église malgré toi, par peur du pasteur ou de quoi que ce soit, la mauvaise nouvelle pour toi est que Dieu n’aime pas ton sacrifice car Il veut SEULEMENT ce qui vient d’un cœur joyeux ! Cela pouvait marcher dans l’ancien testament mais aujourd’hui (dans le nouveau testament), Dieu s’intéresse au cœur et non à ce que tu donnes.


Aujourd’hui on entend beaucoup de prédicateurs qui accusent les chrétiens qui ne donnent pas leurs dîmes fidèlement d’être des voleurs de Dieu et sans s’en rendre compte, ils les poussent dans la malédiction d’une des 613 lois de Moïse. Beaucoup de chrétiens vivent constamment dans la culpabilité d’être des voleurs. J’ai vu ceux qui essaient pendant un ou deux mois mais très peu parviennent à le faire toute l’année. Résultat ? On donne par contrainte et non volontairement et on donne par peur et non par la foi et amour. En fin de compte, Dieu ne trouve pas la joie dans ce que nous donnons parce qu’on est rempli de culpabilité et on a souvent peur de la malédiction qui pourrait frapper nos affaires, notre travail ou même nos enfants.


Je me suis toujours demandé pourquoi les pasteurs s’acharnent sur la loi de la dîme alors qu’il y’a d’autres centaines de loi dans la bible ; Souvenez-vous que la loi de Moïse est composée de 613 commandements et que pour être privé de la malédiction il faut mettre en pratique tous les 613 SANS EXCEPTION !


Jésus a dit qu’on connaîtra la vérité et la vérité nous rendra libre (Jean 8 :32). La vérité que je vous partage peut vous rendre libre de la malédiction et de la peur. Beaucoup de gens qui ont suivi ces enseignements sont aujourd’hui complètement libres car ils donnent à Dieu avec joie et selon la direction du Saint-Esprit.


Dans le nouveau testament, la loi n’est plus charnelle mais spirituelle. On n’est pas obligé de donner 10% mais le verset du jour nous a dit que nous donnons selon le pourcentage de notre cœur pourvu qu’on le fasse volontairement et avec joie. Ceux qui ont compris la grandeur de Dieu donnent plus de 10%.


 

La peur de la loi de la dime (Huitième partie)


Verset du jour: 2 Corinthiens 9 :6 «Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment»


La loi de la semence et de la récolte est un principe valable dans l’ancien et le nouveau testament car les principes de Dieu ne changent pas. La loi n’a pas été abolie mais elle a changé de forme (elle n’est plus charnelle mais elle est spirituelle). Par exemple, dans le nouveau testament on ne parle plus de circoncision de la chair comme la condition pour les hommes d’avoir l’alliance avec Dieu mais on parle de la circoncision du cœur. On ne parle plus du jour du Sabbat pour le repos mais on parle du repos spirituel (Hébreux 4 :9).


 

Le verset dit que pour récolter abondamment il faut semer abondamment. J’ai vu des chrétiens qui veulent être richement bénis en priant et en jeûnant pendant des semaines, voire des mois mais le principe est clair : Pour récolter plus, il faut semer plus.


En d’autres mots, beaucoup de chrétiens veulent récolter sans semer et cela ne marchera pas malgré leur grande foi et tout le temps passé dans la prière. La prière est extrêmement importante pour accéder aux promesses de Dieu mais en plus de la prière, il faut respecter les principes de Dieu. Dieu peut permettre qu’on traverse une situation financière difficile pour nous façonner ou pour nous apprendre quelque chose mais ce n’est qu’un passage. Si on donne correctement, on doit récolter au temps fixé par Dieu.


Alors, comment donner ? Souvenez-vous que dans le nouveau testament on donne selon nos cœurs et Jésus a dit dans Matthieu 6 :21 «là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ». Cela veut dire que le cœur et le trésor sont attachés et on ne peut pas les séparer. Si tu donnes ton cœur à Dieu, l’argent doit suivre automatiquement et Dieu cherche ton cœur et non ton argent.


Malheureusement, il y’a ceux qui prétendent donner le cœur à Dieu sans donner leur trésor. Vous savez ce que Dieu dit de ces gens ? « Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi » (Matthieu 15 :8).


Vous me direz peut-être que dans ce verset on parle du cœur qui est éloigné de Dieu mais souvenez-vous que là où est ton cœur, là aussi sera ton trésor. Donc si Dieu dit que ce peuple l’honore des lèvres et que son cœur est éloigné de Lui, c’est comme s’Il disait que ce peuple l’honore des lèvres et que son trésor est éloigné de Lui ; car le cœur est attaché au trésor.


Le cœur que tu as pour le Seigneur se manifeste par ce que tu donnes à Dieu. Ce que tu donnes n’est que le produit de ce qui vient du cœur. Si tu te crois spirituel en priant pendant des heures par jour, en parlant en langues et en lisant constamment la bible alors que tu ne donnes rien pour le Seigneur, je dois te dire que tu risques de te tromper car si tu n’arrives pas à donner de ton argent, cela veut dire que Dieu n’a pas de place dans ton cœur.


Il se pourrait que tu sois entrain de lire ce message et qu’en te regardant prier ou chanter, Dieu dise de toi : « Il/elle m’honore des lèvres mais son cœur est éloigné de moi ». Si c’est le cas, c’est le moment de Lui donner une partie de ton cœur en semant dans Son royaume pour manifester Sa gloire car quand on donne, on manifeste Sa gloire par notre reconnaissance.

Je sais qu’il y’a beaucoup de questions là-dessus mais dans la neuvième partie, je parlerai de comment donner selon les principes de Dieu. J’ai vu des chrétiens qui donnent en désordre pour tranquilliser leurs consciences mais pour que votre semence ou votre sacrifice soit productif, il faut donner selon les principes de Dieu.

La peur de la loi de la dime (Neuvième partie)


Verset du jour: 1 Corinthiens 9 :11 «Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels ?»


L’une des raisons majeures qui découragent les gens à donner est le mauvais enseignement. Les gens sont mal enseignés quand ils apprennent que quand on donne de l’argent à l’église (dîme et offrande) on est automatiquement bénis financièrement. Ce qu’on oublie souvent de préciser sur le sujet, c’est que entre la semence et la récolte il y’a le temps d’épreuve. Dieu n’agit pas sur le champ mais Il attend pour éprouver notre sincérité et notre foi. Si donc tu sèmes, il faut apprendre à attendre mais il faut attendre en semant d’une façon continuelle. Beaucoup se découragent quand ils ne voient pas de résultat immédiat mais la Parole de Dieu dit dans Galates 6 :9 «Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas»


Un des principes important est que si tu appartiens à une église ou une organisation chrétienne ou l’église qui nourrit ton âme avec la Parole de Dieu qui agit et porte des fruits dans ta vie, tu es sensé la bénir financièrement car Dieu l’a utilisé pour t’éclairer et ouvrir certaines portes dans ta vie. Donner à l’église ne devrait pas être un simple acte religieux de routine mais il faut que ça soit un acte spirituel que Dieu accepte selon ses principes. Ton argent devrait normalement aller là où ton âme est nourrie.


Dans le verset du jour, Paul écrit aux corinthiens en disant : « Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels ? » (1 Cor 9 :11). Paul veut qu’ils comprennent que si il a semé en eux spirituellement (en leur enseignant la Parole qui les transforme), ils sont sensés (selon le principe divin) l’assister matériellement. Au verset 14, il est plus direct quand il dit qu’il s’agit d’un ordre du Seigneur : « De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l'Évangile de vivre de l'Évangile » (1 Cor 9 :14). Il a fait la même remarque à l’église des galates quand il écrit : « Que celui à qui l'on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne » (Galates 6 :6)


Si tu es un Pasteur, un guide spirituel ou un ministre de Dieu et qu’il y’ait des chrétiens qui t’assistent matériellement pour que tu puisses exercer ton ministère, tu as le devoir de les assister spirituellement en priant quotidiennement et en combattant spirituellement pour eux.


De la même manière, si tu es un chrétien et que tu es assisté spirituellement par un Pasteur, un guide spirituel qui prie pour toi ou qui nourrit ton âme régulièrement, tu es sensé l’assister matériellement selon le principe de Dieu.


Concernant la loi de la dîme, personne n’a dit qu’il ne faut pas donner la dîme mais il faut donner selon le cœur (le pourcentage de ton choix) et avec joie (2Corinthiens 9 :7) sans aucune condamnation ou contrainte. S’il n’y a pas de joie, ce n’est pas à Dieu que tu donnes.


Il ne faudra pas non plus écrire ton nom sur l’enveloppe car Jésus a dit : « quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite » (Matthieu 6 :3). Il faut donner discrètement. Cela n’est pas facile pour les occidentaux comme aux USA où l’église doit informer le service des impôts pour que les fidèles qui ont donné de l’argent reçoivent un certain pourcentage en retour à la fin de l’année. Mais dans l’assemblée où je prie, on a décidé de ne plus écrire de noms sur les enveloppes : on écrit seulement « offrande » ou « action de grâce ». Cela permet aux leaders de traiter tout le monde de la même manière et ils donnent gloire à Dieu et non aux hommes.


Voici mon conseil : Si tu as un salaire mensuel, prie et fixe un montant et donne un ordre bancaire. Avec un ordre de virement permanant (OVP), ça te permettra de te concentrer sur autre chose.


La peur de la loi de la dime (Dixième partie)


Verset du jour: Proverbes 19 :17 «Celui qui a pitié du pauvre prête à l'Éternel, qui lui rendra selon son œuvre»


Dans toute la bible, Dieu insiste sur l’assistance des pauvres que ça soit dans l’ancien ou le nouveau testament. Si Dieu t’a béni avec de l’argent, les pauvres sont sensés y avoir part selon le principe de Dieu. Cela ne veut pas dire que tu dois être riche pour assister les pauvres mais aussi longtemps que tu gagnes de l’argent (peu importe le montant), penses aux pauvres.


Le verset à méditer (Proverbes 19 :17) dit que si on assiste un pauvre, on prête à l’Eternel. Pourquoi « prêter à l’Eternel » ? Parce qu’un pauvre ne pourra jamais être capable de te rembourser et Dieu te remboursera à sa place.


Le cœur de Dieu est très attaché aux pauvres et si tu fais un geste d’amour pour les pauvres, tu touches le cœur de Dieu. Si tu es proche des pauvres, tu es proche de Dieu. Si tu fais du bien aux pauvres et que reconnaissants ils ne savent pas quoi faire pour toi, Dieu saura ce qu’il faut faire pour toi. Il le fera mais au temps convenable (selon Lui). En attendant, continue de faire le bien sans murmures ni lamentations mais avec joie et reconnaissance.


Aujourd’hui on entend rarement dans l’Eglise des enseignements sur l’assistance des pauvres mais quand on voit comment Jacques décrit l’église ou la religion selon la pensée de Dieu, je pense qu’on devrait encore y réfléchir. Il dit : « La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde » (Jacques 1 :27). Quand la bible parle des pauvres, c’est surtout les veuves et les orphelins ou toute personne sans assistance.


En principe, l’assistance des pauvres devrait être une priorité dans l’église de Jésus-Christ. Au début de son ministère, Paul devait partir avec Barnabas avec la bénédiction de l’église qui les a recommandé beaucoup de choses mais surtout de ne pas oublier les pauvres. Paul le dit dans sa lettre aux galates où il écrit : «  Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire » (Galates 2 :10)


DERNIERS CONSEILS IMPORTANTS :


 

Que personne ne te juge sur ce que tu donnes comme argent parce que tu donnes au Seigneur et non aux hommes. Personne n’a le droit de savoir ce que tu donnes ; si tu donnes, donnes secrètement et Dieu qui voit dans le secret te récompensera (Matthieu 6 :3-4).


Ne sois pas lié par 1/10 mais donnes selon ton cœur et surtout donnes avec joie et sans contrainte (2Cor 9 :7) selon la direction du Saint-Esprit.

N’écris pas ton nom sur l’enveloppe pour éviter la pression et les honneurs des hommes.


Peu importe ce que tu gagnes par mois, partage tes revenues avec les pauvres. Il doit y avoir au moins une vraie veuve ou un orphelin sur ton chemin qui remercierait le Seigneur grâce à ta générosité. Si tu trouves quelqu’un à aider, prends l’engagement de l’aider mensuellement aussi longtemps que tu auras à donner.


Investis dans le royaume céleste en semant dans l’œuvre de Dieu et en bénissant ses œuvres et ses serviteurs.


Prends soin de ta famille car c’est l’accomplissement de la parole de Dieu (1 Timothée 5 :8)


 

L’argent a seulement de la valeur quand on l’utilise pour le bien et Dieu ne bénis pas ce que tu gardes mais ce que tu donnes.


 

Que le Seigneur soit loué pour ces révélations


 

Si vous voulez recevoir mes enseignements quotidiens sur Whatsapp, écrivez-moi en me donnant votre numéro de téléphone plus le code de votre pays.


Chris Ndikumana

 

 


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.