LA PAROLE DU JOUR

Jésus et les finances

(Première partie)

 Verset du jour à méditer: Matthieu 6 :24 « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon »

 Mamon est connu comme étant le dieu ou l’esprit des finances et comme le monde entier est dirigé par le pouvoir de l’argent, Jésus dit qu’on ne peut pas servir Dieu et Mamon. Il dit qu’on peut choisir de servir l’un des deux mais on ne peut pas les servir tous les deux. La bible ne dit pas que l’argent est la racine de tous les maux, mais c’est l’amour de l’argent qui en est une (1 Tim 6 :10).

Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, beaucoup de prédicateurs ont peur de parler de l’argent dans l’église et une grande majorité des chrétiens préfère qu’on n’en parle pas de tout. Contraints d’en parler malgré tout à cause des besoins réels dans l’église, certains Pasteurs préfèrent inviter un prédicateur visiteur pour prêcher sur la dîme et les offrandes tout en évitant d’en parler eux-mêmes. Quand il y’a ceux qui ont le courage d’en parler, on sent souvent une atmosphère de malaise au sein de l’église comme si on ne devrait pas en parler. D’autres sont allés jusqu'à prêcher partout que Jésus ne parlait jamais de l’argent et n’en possédait même pas. Ils disent que Jésus s’occupait des choses spirituelles, de la vie éternelle mais ne touchait pas aux finances.

Si vous lisez cet enseignement jusqu'à samedi, vous vous rendrez compte que Jésus a parlé de l’argent plus que tous les apôtres y compris même Paul. Il parlait de l’argent dans beaucoup de paraboles et non seulement il en parlait, mais il en possédait également. Il vivait de l’argent, il achetait à manger pour ses disciples avec de l’argent qu’il gardait dans un coffre qui était gardé par Judas Iscariot. Il avait assez d’argent pour vivre et pour aider les pauvres…on en parlera dans la méditation de demain matin avec des références bibliques pour découvrir d’où il trouvait cet argent. Jésus payait même les impôts exigés par le gouvernement (Matt 17 :27). Tous ces passages confirment que Jésus avait de l’argent et n’était pas pauvre comme on le dit.

On va sonder les écritures pour comprendre ce que Jésus dit à propos des riches, la gestion des finances et son importance dans l’église. Certains d’entre vous seront surpris d’apprendre que malgré que Jésus ait beaucoup parlé sur l’argent, non seulement il n’a pas parlé sur la dîme comme étant un commandement, mais il n’en a même pas parlé du tout. C’est d’ailleurs le cas pour tous les livres du nouveau testament qui parlent également de l’argent sans mentionner la dîme.


(Deuxième partie)


Verset du jour à méditer: Jean 13 :29  « car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus voulait lui dire: Achète ce dont nous avons besoin pour la fête, ou qu'il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres »

 En terminant la méditation hier, j’ai dit que certains d’entre vous seront surpris d’apprendre que malgré que Jésus ait beaucoup parlé sur l’argent, Il n’a rien dit sur la dîme et même toutes les lettres du nouveau testament n’en parlent pas du tout. Pour éviter de changer la nature de l’enseignement de la semaine, je vous suggère de lire l’enseignement « La dîme et les offrandes » se trouvant dans les Archives et vous comprendrez pourquoi ni Jésus, ni les apôtres n’ont jamais mentionné la dîme dans leurs lettres et enseignements.

Le verset du jour nous révèle que Jésus avait une caisse d’argent et il ne s’en servait pas seulement pour vivre puisque nous découvrons dans le verset du jour que parfois il organisait des fêtes. La pensée de ses disciples vient de ce qu’ils étaient habitués de voir. Comme je le disais hier, Jésus n’était pas pauvre car un pauvre ne peut pas organiser des fêtes. Le même verset révèle qu’il avait l’habitude de soutenir les pauvres.

La grande question est celle de savoir d’où venait cet argent ? La réponse se trouve dans Luc 8 :3 « Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l'assistaient de leurs biens ». A l’époque, l’intendant du roi était quelqu’un de très riche et Jeanne était la femme de Chuza l’intendant du roi Hérode. Le verset dit qu’elle assistait Jésus de ses biens et non seulement elle mais beaucoup d’autres faisaient de même. D’un côté, Dieu avait mis sur la route de Jésus des hommes et des femmes riches et influents dans le but de soutenir son ministère et d’un autre Il avait mis des pauvres autour de lui pour qu’il les assiste dans leurs besoins à partir de l’argent collecté de ces riches.

La bible décrit Jésus comme le chef suprême de l’Eglise (Eph 1 :22) d’où celui qui assiste son église avec ses biens assiste Jésus lui-même. Pour ceux qui souhaitent faire quelque chose pour Jésus avec leurs biens, le secret se trouve dans Matthieu 25 :40 « Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites ». Je crois que le verset est clair : A chaque fois qu’on fait quelque chose pour un disciple ou un serviteur de Jésus, c’est à lui qu’on le fait. Priez pour que le Saint-Esprit vous dirige afin de savoir qui bénir pour le compte de Jésus et croyez moi, vous ne manquerez pas votre récompense car Il est fidèle.


(Troisième partie)

Verset du jour à méditer: Matthieu 19 :23 « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux »

 La méditation de ce matin s’adresse particulièrement aux riches ou à ceux qui aspirent à la richesse. Contrairement à certains anciens enseignements, Jésus n’a jamais dit que la pauvreté est la condition pour entrer au ciel. Il n’a pas non plus dit que les riches ne peuvent pas entrer dans le royaume des cieux mais il a tout simplement dit (selon le verset du jour) que les riches entreront difficilement dans le royaume des cieux.

Comme je l’ai dit lundi, la bible ne dit pas que l’argent est la racine de tous les maux, mais c’est l’amour de l’argent qui en est une (1 Tim 6 :10). Dans la méditation du premier chapitre (lundi), Jésus a dit qu’on ne peut pas servir deux maîtres c-à-d Dieu et Mamon. Autrement dit, on ne peut pas servir Dieu et l’argent en même temps. Selon la pensée de Jésus, celui qui aime l’argent ne peut pas aimer totalement Dieu. Si tu sens l’amour de l’argent en toi, je te conseille de prier pour la délivrance car tu es dans une très mauvaise position par rapport au Seigneur. Tu peux me dire peut-être que tout le monde aime l’argent mais ma réponse est Non parce que tout le monde n’aime pas l’argent mais tout le monde a besoin de l’argent. Il y’a une grande différence entre aimer l’argent et avoir besoin de l’argent. Celui qui aime l’argent ne sera jamais satisfait car il en est totalement dépendant. En fait, il devient esclave de l’argent et ne peut jamais plaire le Seigneur.

Le verset du jour vient de la rencontre de Jésus avec le jeune homme riche qui apparemment menait une vie d’intégrité et suivait tous les commandements mais Jésus a touché la partie la plus sensible des riches en lui disant : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi » (Matt 19 :21). Le jeune était très déçu d’entendre de telles paroles et le verset suivant dit : « Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens » (Matt 19 :22). Ici je dois préciser que Jésus n’est pas contre les riches mais il est contre la cupidité. Si tu es riche, ne penses pas que Jésus te demande de vendre tout ce que tu as pour les distribuer aux pauvres et le suivre, mais il ne veut pas voir de la cupidité en toi. Zachée était riche et il s’était enrichi en volant l’argent du peuple mais après sa conversion, Jésus ne lui a pas demandé de vendre tous ces biens car il avait fait preuve de générosité quand il a dit : « Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple » (Luc 19 :8). Celui qui aime l’argent ne pouvait pas prendre une telle décision. Jésus lui a finalement dit : « Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison ».


(Quatrième partie)

Verset du jour à méditer: Matthieu 25 :27 « Il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt »

 Méditons sur la parabole des talents : Un homme avant de partir en voyage a décidé de convier des talents à ses serviteurs. Comme nous le montre le verset du jour, il est clair que les talents en question représentent l’argent. Au verset 15, il est dit : « Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit ». (Matt 25 :15)

Avant tout nous devons comprendre que si les talents représentent l’argent, cela veut dire que Dieu béni financièrement ses enfants à chacun selon sa capacité. Il se pourrait que si aujourd’hui Dieu te donnait 1 million de dollars tu risquerais de perdre la tête et même la voie chrétienne. Avant de bénir financièrement ses enfants, Dieu doit d’abord les préparer avec une petite quantité dans le but de tester leur fidélité. Le verset 19 dit : « Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte » (Matt 25 :19).

Ceci est un message très important pour les chrétiens : Le verset dit que le maître de ces serviteurs est revenu pour leur faire rendre compte mais il est revenu longtemps après. Je ne sais pas combien de temps tu viens de passer dans des difficultés financières, mais le message pour toi ce matin est que Dieu t’a intentionnellement laissé dans ces problèmes pour revenir longtemps après dans le seul but de tester ta fidélité dans peu de choses. Une chose est certaine : Il doit revenir pour te faire rendre des comptes et si tu es jugé fidèle, il te confiera beaucoup de choses. Ecoutez ce qu’il a dit à l’un de ces serviteurs : « Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître » (Matt 15 :23).

Un des signes qu’une bénédiction financière vient de Dieu est le fait que tu dois d’abord être préparé. Dieu te prépare spirituellement, émotionnellement et moralement. Il veut que tu développes une attitude généreuse et surtout il tient à ce que tu apprennes comment semer dans la bonne terre. Un des serviteurs a caché le talent sans rien produire et le maître lui a dit selon le verset du jour : « Il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt » (Matt 25 :27). Je me souviens d’un ami chrétien qui me disait que Dieu est contre les intérêts et le système des banques mais le verset du jour nous donne des paroles sorties de la bouche de Jésus. Dieu béni ce que tu donnes et non ce que tu gardes.


(Cinquième partie)


Verset du jour à méditer: Luc 12 :15 « Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance »

 Une des grosses erreurs de ceux qui sont dans l’abondance financière, c’est de penser que leur vie dépend de leurs biens. A partir du moment que tu penses de cette façon, tu développes inconsciemment un esprit d’avarice car l’argent tend à occuper la place de Dieu. Quand tu es satisfait par le pouvoir que te donne l’argent et que tu tombes dans l’erreur de croire que ta vie et celle de tes enfants est assurée, à ce moment tu es tombé dans le piège du diable. C’est pour cela que dans le verset du jour Jésus insiste en disant de nous garder avec soin de toute avarice. Il dit « avec soin » car ce n’est pas une chose facile.

Plus bas, Jésus dit une parabole montrant un homme devenu très riche et qui est tombé dans l’orgueil et l’avarice jusqu'à attirer la colère de Dieu qui l’a finalement ôté la vie en lui disant : « Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il? » (Luc 12 :20). Une façon de lui dire que les richesses sur cette terre n’ont aucune importance si elles ne glorifient pas le Seigneur. Au verset suivant, il dit : « Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu » (Luc 12 :21).

J’ai une petite question pour toi qui est riche ou qui veut le devenir : « Pour qui es-tu riche ? Es-tu riche pour toi et ta famille ou tu es riche pour Dieu ? Quel est l’intérêt de Dieu dans tes richesses ? Même si tu contribues pour l’œuvre de Dieu, quelle est la part que tu lui consacres ? Vient-il en premier lieu ou tu lui donnes juste le surplus après avoir réglé tes affaires personnelles ou familiales ? »

La réponse à cette question montrera si tu es riche pour toi ou pour Dieu. Celui qui est riche pour Dieu le met avant toutes choses à tel point qu’il peut même sacrifier ce qui lui est très cher rien que pour l’avancement du royaume de Dieu. Celui qui soutient financièrement l’œuvre de Dieu ou ses serviteurs, amasse des trésors dans le ciel. Il alimente son compte se trouvant dans la banque céleste car la bible dit : « Amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent » (Matt 6 :20). Comme je l’ai profondément expliqué dans l’enseignement « La banque céleste » (se trouvant dans les Archives), tout ce que nous semons dans l’œuvre de Dieu est soigneusement gardé dans nos comptes célestes et Dieu s’en servira quand nous seront dans le besoin. Seuls ceux qui épargnent dans la banque céleste pourront dire avec fermeté : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ » (Phil 4 :19).


(Sixième partie)


Verset du jour à méditer: Philippiens 4 :19 « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ »

 Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire les Archives, je préfère vous donner textuellement une petite partie de l’enseignement « La banque céleste » dans le but de vous aider à comprendre le verset du jour.

« La plupart des chrétiens connaissent le verset du jour par cœur car il est très encourageant et donne de l’espoir à tous ceux qui sont dans le besoin matériel. Il nous parle de l’immense richesse de Dieu qui est prêt à pourvoir à tous nos besoins selon sa richesse. Nous le prenons tous comme une promesse et le confessons sans cesse avec foi mais le problème est que parfois nos besoins ne sont pas pourvus malgré cette bonne promesse.

J’ai peur de vous décevoir car cette promesse concernait uniquement l’église de Philippe (ou ceux qui sont comme eux) à cause de leur générosité pour l’œuvre de Dieu. En écrivant cette lettre aux philippiens, Paul les loue en peu plus haut en les comparant aux autres églises qui n’ont rien fait pour lui quand il était chez eux et que seuls les philippiens l’assistaient même quand il était dans d’autres villes comme en Thessalonique. Pourquoi les thessaloniciens ne l’assistaient pas financièrement alors qu’il travaillait chez eux et qu’il devait attendre les dons venant des philippiens ?… » (La suite se trouve évidemment dans les Archives)

Je m’en voudrais de terminer cet enseignement sans parler de la pauvre veuve. Alors que chacun donnait son offrande, Jésus observait ceux qui mettaient les offrandes dans le tronc. Il y’avait ceux qui y mettaient des montants considérables mais la pauvre veuve y a mis deux petites pièces. Juste ce qu’elle avait pour vivre. Et paradoxalement Jésus a dit que la veuve a mis plus que tous les autres (Luc 21 :3) pour continuer en disant : « c'est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle avait pour vivre » (Luc 21 :4). Ceci est selon moi fondamental pour tout chrétien car Dieu n’est pas impressionné par la quantité de ce que tu donnes mais sa qualité. Jésus a également parlé de l’ idéale façon de donner selon lui ; Il a dit : « Quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Matt 6 :3-4).

C’est ici que prend fin cet enseignement et l’idée principale de tout l’enseignement est d’honorer Jésus en tout y compris les finances.

Je vous souhaite tous un bon week-end.

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.