Le plan parfait de Dieu

Le plan parfait de Dieu (Première partie)


Verset du jour: Ephésiens 2 :10 « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions »


Pendant toute la semaine, nous parlerons du plan parfait de Dieu. J’insiste sur le mot « parfait » parce qu’il y’a beaucoup de choses que Dieu fait ou laisse faire alors qu’elles n’ont rien à voir avec son plan parfait. C’est ce que j’appelle personnellement : « Le plan B de Dieu » tandis que beaucoup parlent de « La volonté permissive de Dieu ». Vous en saurez plus si vous suivez cet enseignement jusqu'à la fin.


Le verset du jour nous parle des bonnes œuvres pour lesquelles nous sommes créés et j’ai souligné « les bonnes œuvres » car la bible parle également des œuvres mortes c-à-d les œuvres qui ne sont pas enregistrées au ciel (Hébreux 6 :1). La première fois que j’aie eu la révélation de ce verset (Heb 6 :1), j’étais en peu choqué et surpris d’apprendre qu’on peut croire faire quelque chose pour le Seigneur pour  finalement apprendre qu’il ne s’agissait qu’une œuvre morte.
Très souvent nous prions pour demander à Dieu de bénir nos projets pour l’avancement de son royaume mais nous devrions tenir compte du fait que nous sommes sensés marcher dans les projets qu’Il a préparé d’avance puisque le passage dit qu’Il les a préparé d’avance afin que nous les pratiquions. Dans la bible anglaise (NIV), l’explication du verset du jour (Eph2:10) est très claire puisqu’il est écrit : « For we are God's workmanship, created in Christ Jesus to do good works, which God prepared in advance for us to do ». Autrement dit, nous n’avons rien à suggérer à Dieu qui contribuerait à sa gloire mais nous devons nous humilier, chercher sa face dans la prière et méditer sur sa parole pour qu’Il nous révèle son plan parfait pour nous.
Dans la méditation de demain, nous verrons les conséquences de rater le plan parfait de Dieu et la différence entre le plan parfait et le plan B de Dieu. Il est souvent difficile de discerner le plan parfait de Dieu compte tenu du fait que nous sommes dans la chair. La prière parfaite est celle qui est basée sur le plan parfait du Dieu.


On en parlera demain



Le plan parfait de Dieu (Deuxième partie)


Verset du jour: 2 Rois 20: 1 « En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Ésaïe, fils d'Amots, vint auprès de lui, et lui dit: Ainsi parle l'Éternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus »


Aujourd’hui nous parlerons de la différence entre le plan parfait de Dieu et le plan B de Dieu que d’autres appellent la volonté permissive de Dieu ainsi que les conséquences qui y sont liées.
Le verset du jour nous parle du plan parfait de Dieu pour Ezéchias. Ezéchias était le roi de Juda, fidèle à Dieu et intègre de cœur mais à un certain moment Il a décidé de le laisser mourir par une maladie car Esaïe le prophète lui a dit que l’Eternel a déjà ordonné qu’il devrait mourir et ne plus vivre.
Avant de continuer la méditation, j’aimerais vous poser une petite question : Que ferais-tu si tu étais à la place d’Ezéchias. Tu es sur un lit d’hôpital, gravement malade, tu pries pour que Dieu te guérisse parce que tu crois en sa puissance de guérison et d’un coup le Saint-Esprit te dit que la maladie doit te tuer car c’est la volonté de Dieu ? Je suis sûr que beaucoup d’entre nous commenceraient la prière de supplication en refusant de mourir comme l’a fait Ezéchias.
Le plan parfait de Dieu pour Ezéchias était la mort mais comme Ezéchias voulait vivre encore, il a pleuré et insisté dans la prière pour que Dieu le guérisse en Lui rappelant comment il était fidèle et intègre et surtout qu’il avait fait tout ce qui est bien à Ses yeux (2 Rois 20 :2-3). Autrement dit, Ezéchias disait à Dieu qu’il serait injuste qu’il meurt de la maladie alors qu’il n’avait rien fait de mal. Cela nous arrive également quand Dieu permet une situation désagréable dans notre vie et nous nous comportons comme Ezéchias dans le sens d’accuser Dieu d’avoir été injuste avec nous. J’entends même beaucoup de prédicateurs qui donnent l’exemple de la prière d’Ezéchias pour montrer combien il est important de persévérer et d’insister dans la prière.
Après d’ « abondantes larmes » comme le dit la bible, Dieu a changé de décision et a finalement parlé à travers le prophète Esaïe en lui ajoutant 15 ans à vivre. Comme je  l’ai dit auparavant, le plan parfait de Dieu pour Ezéchias était la mort mais après l’insistance dans la prière, le plan B de Dieu était de laisser Ezéchias vivre encore 15 ans. Notre Dieu est omniscient et rien ne peut arriver sans qu’Il soit au courant.

Dans son amour Il nous averti ou tout simplement préfère nous épargner des malheurs en cours mais parfois nous persistons à vouloir nous cramponner sur notre position que nous jugeons être la meilleure. (A suivre demain …)


Le plan parfait de Dieu (Troisième partie)


Verset du jour: 2 Rois 21: 11-12 « Parce que Manassé, roi de Juda, a commis ces abominations, parce qu'il a fait pis que tout ce qu'avaient fait avant lui les Amoréens, et parce qu'il a aussi fait pécher Juda par ses idoles. Voici ce que dit l'Éternel, le Dieu d'Israël: Je vais faire venir sur Jérusalem et sur Juda des malheurs qui étourdiront les oreilles de quiconque en entendra parler »


Hier on disait que le plan parfait de Dieu pour Ezéchias était la mort mais après l’insistance dans la prière, le plan B de Dieu était de laisser Ezéchias vivre encore 15 ans.
Aujourd’hui, nous verrons pourquoi le plan parfait de Dieu était le meilleur et pourquoi Dieu voulait la mort d’Ezéchias. La bible nous parle un peu de ce qui s’est passé pendant les 15 ans ajoutés par Dieu. Ezéchias a pu avoir un enfant (Manassé) trois ans après la prophétie car la bible dit qu’il avait douze ans lorsqu’il devint roi pour succéder à son père et il a régné pendant cinquante-cinq ans (2 Rois 21 :1).
Le verset du jour nous parle des abominations commis par Manassé jusqu'à ce que Dieu décide de faire venir sur Jérusalem et sur Juda des malheurs qui étourdiront les oreilles de quiconque en entendrait parler. Manassé faisait passer son fils par le feu, il faisait de plus en plus ce qui était mal aux yeux de l’Eternel afin de l’irriter (2 Rois 21 :6). Tout le peuple d’Israël a payé très cher les péchés de Manassé et pendant des décennies.


Après la mort de Manassé, Amon (son fils) régna à sa place et la bible dit : « Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, comme avait fait Manassé, son père » (2 Rois 21 :20). En peu de mots, le peuple d’Israël a prolongé sa souffrance et malédiction pendant le règne d’Amon jusqu'à sa mort car son successeur (Josias) a fait ce qui est droit aux yeux de l’Eternel.
Vu les abominations commis par Manassé le fils d’Ezéchias et Amon son petit fils, nous comprenons maintenant pourquoi Dieu préférait la mort d’Ezéchias. Dans son omniscience, Dieu avait préféré épargné son peuple de tous ces malheurs car s’il était mort, Manassé et Amon n’existeraient pas et Dieu avait sûrement préparé un plan parfait pour son peuple. Si Ezéchias avait obéit à la première prophétie d’Esaïe, c-à-d se préparer pour la mort à cause de la maladie, il aurait permis à Dieu d’exécuter son plan parfait. A cause de l’insistance d’Ezéchias qui tenait absolument à la vie, en refusant la volonté parfaite de Dieu, Il a finalement décidé de lui ajouter 15 ans à vivre qui forment le plan B de Dieu. Tous les deux (le plan parfait et le plan B) peuvent être pénibles mais la seule différence est que dans le plan parfait de Dieu, nous sommes face aux souffrances permises par Dieu pour notre bien.


A suivre dans la méditation de demain



Le plan parfait de Dieu (Quatrième partie)


Verset du jour: 1 Samuel 8 :7 « L'Éternel dit à Samuel: Écoute la voix du peuple dans tout ce qu'il te dira; car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux »


Hier on a terminé la méditation en parlant d’Ezéchias qui tenait absolument à la vie en refusant la volonté de Dieu qui a finalement décidé de lui ajouter 15 ans à vivre. Les 15 ans forment le plan B alors que Dieu avait prévu un plan parfait pour Ezéchias. On a également dit que tous les deux (le plan parfait et le plan B) peuvent être pénibles mais la seule différence est que dans le plan parfait de Dieu, nous sommes faces aux souffrances permises par Dieu pour notre bien. A chaque fois qu’on rate le plan parfait de Dieu pour entrer dans son plan B, nous devons en subir les conséquences dont il aimerait nous épargner. Cela est valable dans tous les domaines dans la vie de tous les jours : Dans chaque prière, il faut demander à Dieu de nous guider vers son plan parfait même si parfois son plan parfait est presque insupportable mais le plus important est qu’Il soit avec nous.


Aujourd’hui j’aimerais vous donner un autre exemple biblique pour mieux illustrer le thème de la semaine. Le verset du jour nous montre la déception de Dieu après avoir été rejeté par son peuple. Dans son plan parfait, Dieu ne voulait pas qu’il y’ait un roi sur Israël. Il voulait être Lui-même leur roi mais ils se sont révoltés en réclamant un roi comme c’était le cas pour les autres nations (1 Samuel 8 :5). Samuel a essayé en vain de les avertir des conséquences qui suivraient si ils sont guidés par un roi, en leur montrant comment le roi prendrait leurs fils et les mettrait sur ses chars, comment il prendrait la meilleure partie de leurs champs et la donnerait à ses serviteurs… (1 Samuel 8 :11-18) mais malgré toute cette démonstration effrayante, voici ce que le peuple d’Israël a répondu : « Le peuple refusa d'écouter la voix de Samuel. Non! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous » (1 Sam 8 :19). Sans nous en rendre compte, nous nous comportons comme eux dans beaucoup de situations, où nous disons dans nos cœurs : « Non ! Je veux ceci ou cela… ». Quand nous disons « Non » au plan parfait de Dieu, nous disons automatiquement (sans nous en rendre compte) « Oui » à son plan B.
Je dois encore une fois vous rappeler que le plan B est toujours lié à des conséquences dont nous sommes nous-mêmes entièrement responsables car tous les malheurs qu’a connus Israël à cause de ses rois n’étaient pas dans le plan parfait de Dieu mais dans son plan B.


Demain on verra comment le plan B peut se « métamorphoser » en plan parfait de Dieu.



Le plan parfait de Dieu (Cinquième partie)


Verset du jour: 1 Samuel 8 :7 « David consola Bath Schéba, sa femme, et il alla auprès d'elle et coucha avec elle. Elle enfanta un fils qu'il appela Salomon, et qui fut aimé de l'Éternel»


Ce matin nous parlerons de la « métamorphose » du plan B au plan parfait de Dieu. Pour mieux comprendre le verset du jour, je dois expliquer que David était le roi d’Israël et a convoité la femme (Bath Scheba) d’un de ses officiers. Il a tué son mari et s’est accaparé de cette femme. La femme a mis au monde un enfant mais cet enfant est mort à cause du péché de David et malgré ses sept jours de jeûne et prière en vain dans le but d’essayer de le sauver (2 Sam 12 :18).
L’enseignement d’aujourd’hui est plus basé sur l’autre enfant que Bath Scheba a mis au monde en tant que femme du roi David. Le verset du jour nous dit « Elle enfanta un fils qu'il appela Salomon, et qui fut aimé de l'Éternel »


Après avoir tué Urie et pris sa femme, la bible nous dit : « … Ce que David avait fait déplut à l'Éternel » (2 Sam 11 :27). Par conséquent, si l’action de David n’a pas plu à l’Eternel, j’en conclu que le mariage de David avec Bath Scheba n’était pas dans le plan parfait de Dieu. C’est qui est surprenant, c’est le fait que le verset du jour nous dit que Bath Scheba a mis au monde un autre enfant (Salomon) qui fut aimé de l’Eternel ! Dieu a tellement aimé Salomon qu’Il l’a choisi pour succéder David sur le trône d’Israël. Salomon était oint pour être l’homme qui devrait diriger Israël.
Je dois encore une fois insister sur le fait que le mariage de David et Bath Scheba n’était pas dans le plan parfait de Dieu mais cela ne l’a pas empêché d’aimer Salomon (leur fils) jusqu’à le choisir pour être à la tête de son peuple. Autrement dit, le mariage de David qui était au départ le plan B de Dieu s’est finalement métamorphosé en plan parfait de Dieu. Personne ne pouvait succéder au roi David sauf Salomon car c’était l’homme choisi par Dieu.
La leçon qu’on peut en tirer est que même si nous nous trouvons dans le plan B de Dieu, cela ne veut pas dire que tout espoir est perdu avec la volonté de Dieu car Il est riche en miséricorde. Le fait est que nous devons forcement en subir les conséquences mais cela n’empêchera pas à Dieu de continuer son œuvre en nous. Tout le monde (sans exception) a quelque part raté le plan parfait de Dieu pour se retrouver dans son plan B mais plus nous prions et cherchons sa face, Il nous ramène lentement mais sûrement vers la parfaite direction (selon Lui).
Après avoir péché, David s’est repenti, mais sa maison a subi les conséquences du péché malgré le pardon de Dieu.


On va en parler dans la méditation de demain.



Le plan parfait de Dieu (Sixième partie)


Verset du jour: 1 Samuel 2 :30 « C'est pourquoi voici ce que dit l'Éternel, le Dieu d'Israël: J'avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l'Éternel, loin de moi! Car j'honorerai celui qui m'honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés »


Hier j’ai terminé en disant qu’après avoir péché, David s’est repenti, mais sa maison a subi les conséquences du péché malgré le pardon de Dieu. Le péché d’adultère a envahi sa maison au point qu’il y’ ait eu de l’inceste au milieu de ses enfants. L’un de ses fils (Absalom) a couché avec les femmes de son père devant tout le monde (2 Sam 16 :22).
Ici je veux dire que malgré la bonté et la miséricorde de Dieu, les conséquences du péché restent et nous devons apprendre à les supporter et vivre avec. Si un serviteur de Dieu commet l’adultère avec une des fidèles de l’église, et que la vérité éclate au grand jour jusqu'à ce qu’il reconnaisse la faute devant tout le monde, ne croyez pas que parce Dieu le pardonne il sera complètement libéré. Dieu le pardonne mais l’acte qu’il a posé reste gravé dans la mémoire des hommes et les conséquences ne s’en éloigneront pas. Si la fille est tombée enceinte, il devra prendre ses responsabilités. Quand Zachée a dit à Jésus que s’il a fait tord à quelqu’un, il allait lui rendre le quadruple, Jésus lui a dit que le salut est entré dans sa maison (Luc 19 :8-9).


Parlons en peu du verset du jour avant de terminer cet enseignement. J’ai entendu beaucoup de chrétiens qui disent que si Dieu nous révèle quelque chose, ça doit forcement arriver qu’on le veule ou pas. Pendant longtemps j’y croyais mais le verset du jour a changé ma façon de voir les choses. Eli le sacrificateur obéissait et servait l’Eternel comme il se doit mais ses fils ont blasphémé le nom de l’Eternel en péchant et en couchant avec des femmes devant la tente d’assignation. Cela a déplu l’Eternel à tel point qu’Il a même annulé la promesse qu’Il avait faite sur la maison d’Eli puisqu’Il commence en disant : « J’avais déclaré que … » et au milieu de la phrase Il dit : « Et maintenant, dit l’Eternel, loin de moi ! ». Je ne sais pas l’effet que ça fait de votre côté, mais la partie de « loin de moi » me secoue en peu car elle annule toute la promesse de Dieu. Vous avez peut-être des promesses personnelles de la part de l’Eternel mais l’enseignement de la semaine vient de nous montrer que nous devons prier pour rester dans son plan parfait pour la réalisation.


On ne peut pas être dans son plan parfait sans repentance afin d’accéder à la vie éternelle. Je suis prêt à aider celui ou celle qui prend cet engagement.


Bon weekend


               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.