L'incroyable Grâce de Dieu

(Première partie)

 Verset du jour à méditer: Ephésiens 2 :8 « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu »

Le sujet de la grâce est très controversé dans le monde, sans doute parce que sans s’en rendre compte, certains en profitent pour modifier la vérité biblique telle qu’elle est originalement. On peut changer le sens des versets bibliques en les interprétant à sa façon (spéculation) mais cela ne changera pas pour autant la vérité biblique. Dernièrement que j’ai enseigné sur le sujet « La bonté et la sévérité de Dieu » et j’ai dû faire face à quelques mécontentements mais si on veut prêcher ou enseigner la bible, il faut l’enseigner entièrement.

Comme notre Dieu n’est pas seulement un Dieu sévère mais étant également bon et miséricordieux, l’Esprit Saint me pousse à enseigner cette semaine sur sa grâce car c’est par elle que nous sommes tout ce que nous sommes. Sans la grâce de Dieu, personne ne serait entrain de lire ce message et seul Dieu sait où je serais en ce moment. On parle de la grâce de Dieu car c’est par elle que nous bénéficions de lui ce que nous ne méritons pas.

Le verset du jour (Eph 2 :8) suffit pour expliquer pleinement le bien fondé de la grâce concernant le salut. Il est dit que c’est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi et cela ne vient pas de nous; C’est incroyable de remarquer que mon salut ne vient pas de moi ! Parfois il nous arrive de mépriser ceux qui sont encore dans le monde comme si on était mieux qu’eux à cause de notre identité d’enfants de Dieu ; On peut inconsciemment se féliciter d’avoir abandonner ceci ou cela au moment où les autres sont encore liés par les même faiblesses mais selon le verset du jour, ton salut et ta délivrance ne viennent pas de toi c-à-d ce n’est pas le fruit de tes qualités ou de ta personnalité mais c'est le don de Dieu. Un don peut également être interprété comme un cadeau et un cadeau est sensé être une surprise. Je ne peux pas commander ou demander un cadeau mais je peux l’accepter ou le refuser. Si je le refuse, il n’entrera pas chez moi mais si je l’accepte…

Ce que je dis n’est ni une spéculation, ni une interprétation personnelle car Jésus a été très clair concernant le salut qui est en même temps interprété comme sa rencontre. Il a dit : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire.. » (Jean 6 :44). Si tu es parvenu à accepter Jésus comme ton Seigneur et Sauveur, cela veut dire que c’est Dieu le Père qui t’a attiré vers lui et la seule chose que tu as faite est d’accepter de le recevoir.

Demain on parlera de l’incroyable grâce de Dieu concernant le pardon des péchés. Bonne méditation


 

(Deuxième partie)

 Verset du jour à méditer: 1 Jean 1 :9 « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité »

 Une des ruses préférées du diable est de semer l’esprit de condamnation dans le cœur des enfants de Dieu. Le diable fera tout pour ramener à la surface toutes les erreurs que tu as faites et te convaincra que tu n’es pas pardonné. Ainsi tu seras lié par un esprit de condamnation et de culpabilité qui avec le temps finira par t’affaiblir spirituellement jusqu’au point où tu perdras toute l’assurance et tu n’arriveras même pas à prier.

Cependant, si tu te sens concerné et qu’aujourd’hui tu as la grâce d’avoir la révélation du verset du jour, tu en sortiras vainqueur. Le verset dit que s’il arrive que je pèche, je dois confesser mes péchés en demandant pardon au Seigneur. Le verset confirme que le Seigneur est fidèle et juste pour me les pardonner. Ce qui est intéressant dans ce verset, c’est le fait qu’après ma confession le Seigneur me purifie complètement. Cela veut dire que si je confesse mes péchés et que le Seigneur me les pardonne, le compteur recommence à zéro et spirituellement je passe pour un juste aux yeux de Dieu. A partir de ce moment, Dieu nous voit purifié grâce au sang de Jésus et Il ne se souvient plus de nos offenses. Si après la confession et le pardon la même voix qui te condamnait revient dans tes pensées et que tu sens l’esprit de culpabilité, je peux t’assurer que c’est la voix du diable et il faut la vaincre par la parole qui est l’épée. Il faudra la vaincre avec Romains 8 :1 qui dit : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ »

Il y’a ceux qui disent qu’un enfant de Dieu n’a plus besoin de confesser ses péchés car il est déjà immunisé par le sang de Jésus mais tu ferais mieux de suivre les instructions bibliques car la parole recommande toujours à ceux qui ont péché de confesser leurs péchés même étant enfants de Dieu (Jacques 5 :16). Ils te diront que Jésus s’en occupera parce qu’il est notre avocat auprès du Père (1 Jean 2 :1) mais le juge doit forcement donner la parole à l’accusé malgré la présence de l’avocat. L’avocat est nécessaire parce qu’il a la connaissance de la loi mais il défendra le procès selon le témoignage de l’accusé. C’est l’accusé qui donne tous les outils nécessaires à l’avocat ; Si Jésus est notre avocat, nous avons le devoir de faire une confession sur laquelle il doit s’appuyer pour défendre notre cas.

 

Dans la méditation de demain, on parlera de l’incroyable grâce d’avoir un grand intercesseur après du Père qui intercède pour nous jour et nuit.


 

(Troisième partie)

 Verset du jour à méditer: Hébreux 7 :25 « C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur »

 Hier j’ai terminé en parlant du rôle de Jésus en tant que notre avocat auprès du Père quand nous péchons et ce matin nous méditerons sur le rôle de Jésus en tant que notre intercesseur.

La bible dit dans 1 Timothée 2 :5 « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme ». Je ne sais pas si vous vous en êtes rendu compte mais ce verset décrit Jésus-Christ comme un homme malgré qu’il soit déjà au ciel. Il est décrit comme un homme car pour être un bon médiateur ou un intercesseur de quelqu’un, il faut d’abord être comme lui. Je peux essayer de défendre les droits des menuisiers mais je ne saurais pas le faire comme si c’était un menuisier qui les défendait car lui comprend leur situation et leur peine mieux que moi. La bible dit que Jésus peut compatir à nos faiblesses car il a été tenté comme nous en toutes choses sans commettre de péché (Heb 4 :15). C’est encourageant d’apprendre qu’il a été tenté en toutes choses ; Cela veut dire qu’il a fait face à toutes les tentations que tu as déjà connues jusqu'à présent et non seulement il compatit à tes faiblesses, mais il te défend devant Dieu le Père.

Le verset du jour (Heb 7 :25) est l’un de mes versets préférés de la bible car il est comme mon carburant dans la prière. La bible dit dans Marc 11 :24 que nous devons croire avoir reçu ce que nous demandons dans la prière mais je dois vous dire que ce n’est pas toujours évident. Beaucoup de prières sont construites sur la peur ou le besoin sans toutes fois croire que la chose demandée va s’accomplir. Prier est une chose, croire à la réalisation en est une autre. Mon secret se trouve dans le verset du jour (Heb 7 :25) qui dit : « C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur ». Si tu pries ou t’approche de Dieu par lui (Jésus), le verset dit qu’il peut te sauver parfaitement, étant toujours vivant pour intercéder en ta faveur. C’est une incroyable grâce de savoir qu’il y’a un parfait intercesseur toujours devant Dieu pour défendre ma cause. Etant imparfait, souvent je ne prie pas comme il faut en inversant les choses ou les paroles, étant parfois distrait…mais si je prie au nom de Jésus, Dieu écoutera désormais la version parfaite de Jésus car pendant que je suis entrain de prier, Jésus est occupé à travailler et transformer ma prière avant de la présenter devant Dieu le Père.

Le nom de Jésus est le mot de passe pour qu’une prière puisse accéder au trône de Dieu et cela ne dépend pas de notre perfection…(A suivre demain matin)


 

(Quatrième partie)

 Verset du jour à méditer: Jean 14 :13 « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils »

 Hier je disais que le nom de Jésus est le mot de passe pour qu’une prière puisse accéder au trône de Dieu et cela ne dépend pas de notre perfection car personne ne peut prétendre être parfaite.

Le verset du jour nous donne le mot de passe pour y accéder et c’est le nom de Jésus. La bible décrit Jésus comme étant le Fils bien aimé de Dieu en qui il a mis toute son affection (Matt 3 :17) et par conséquent Il est favorable à ses prières. Si nous prions au nom de Jésus, c’est comme si nous l’invitions à intervenir en notre faveur et le Père verra Jésus à travers nous. Nos péchés seront désormais couverts et justifiés par son sang et nous passons pour des justes grâce au nom de Jésus. Quand nous invoquons le nom de Jésus dans la prière, il intervient toujours si nous y croyons vraiment.

Revenons au verset du jour (Jean 14 :13) : Jésus dit que tout ce que nous demanderons en son nom il le fera afin que le Père soit glorifié dans le Fils. En fait la formule est simple : On demande au Père au nom de Jésus et la bible dit qu’Il nous accordera la chose demandée (Mat 18 :19) mais remarquez que, toujours selon le verset du jour, le Père ne fait que donner son accord mais c’est Jésus qui le fait. Pourquoi ? Afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Certains vous diront qu’un chrétien mûr est sensé dépasser le niveau de demander et il y’a toujours des arguments liés au bon sens pour défendre une telle pensée mais de mon côté j’ai pris la décision de faire ce que la bible me dit de faire car l’apôtre Jacques écrit en disant « …vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas… » (Jacques 4 :2). Il y’a des choses que tu ne possèdes pas bien qu’étant la volonté de Dieu parce que tu ne les demandes pas. Demander à Dieu n’est pas un signe de faiblesse mais de confiance. Quand on demande quelque chose à Dieu, on l’honore et c’est un plaisir pour Lui de nous exaucer comme c’est un plaisir pour tout parent de donner à son enfant préféré la chose demandée. Celui qui ne demande pas est soit méfiant ou a peur de l’échec n’étant pas capable de supporter un « non » de la part de Dieu. Une chrétienne m’a dit qu’elle ne demande jamais à Dieu parce qu’elle ne supporterait pas ne pas avoir ce qu’elle demande d’où elle préfère ne rien demander. Elle ignore que la vraie cause qui la pousse à ne pas demander est plutôt son manque de foi qui finalement crée en elle le manque d’assurance. Inutile de vous rappeler que Jésus défendra ce qui est défendable c-à-d des prières qui sont conformes à la volonté de Dieu.

Demain on va sonder les écritures afin de mieux comprendre la puissance du nom de Jésus et la grâce qui y est liée.


 

 (Cinquième partie)

 Verset du jour à méditer: Philippiens 2 :9 « C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom »

 Avant tout, essayons de comprendre l’importance du nom de Jésus. Le verset du jour nous dit que Dieu n’a pas seulement élevé Jésus mais Il l’a souverainement élevé et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom. S’il est souverainement élevé, cela veut dire qu’il est au niveau suprême et qu’il n’y a rien qui est au-dessus de lui.

Méditons en peu sur la deuxième partie du verset du jour (le nom qui est au-dessus de tout nom). Je ne sais pas ce que tu traverses maintenant mais une chose est certaine : Le problème ou la situation que tu traverses a un nom. Ce nom peut être le sida, la stérilité, le cancer, le chômage, le manque de partenaire pour le mariage…mais la bonne nouvelle est que le nom de Jésus est élevé au-dessus de tout nom y compris ton problème. Non seulement le nom de Jésus est élevé au-dessus de tout nom, mais le verset suivant nous dit qu’au nom de Jésus tout genou fléchira dans les cieux, sur la terre et sous la terre (Phil 2 :10). Au ciel les anges fléchissent devant le nom de Jésus, sur la terre les hommes font de même et plus intéressant encore, sous la terre c-à-d en enfer Satan et les démons fléchissent devant le nom de Jésus. Cela veut dire que les démons ne peuvent pas nous résister si nous les chassons au nom de Jésus.

C’est là où se trouve le secret de l’incroyable grâce de Dieu : Les démons n’ont pas du tout peur de toi mais ils craignent Jésus en toi et ils tremblent. Ils font tout pour nous décourager et nous faire tomber dans le péché afin de nous affaiblir dans le seul but de trouver une porte d’entrée. Beaucoup de chrétiens ignorent leur position dans le monde spirituel. Avant de le comprendre, il faut d’abord comprendre la position de Jésus. La  bible dit que Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir (Eph 1 :20-21). Le passage continue en disant qu’Il a tout mis sous ses pieds (Eph 1 :22).

Tu peux me dire que c’est formidable que Dieu ait mis toutes ses choses sous les pieds de Jésus…c’est justement là ou se trouve son incroyable grâce car dans le chapitre suivant, il est dit que Dieu nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ (Eph 2 :6). La conclusion est que si nous sommes assis ensemble dans les lieux célestes, en Jésus à la droite du Père, Il a donc tout mis sous nos pieds et la force du diable est supposé être sous nos pieds.

On termine cet enseignement demain et on verra comment gérer la grâce de Dieu.


 

 (Sixième partie)

 Verset du jour à méditer: Romains 6 :15 « Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là! »

 Une des conséquences de l’enseignement sur la grâce est que si on n’est pas explicite, le diable peut en profiter pour déformer l’enseignement dans le but de convaincre le chrétien que la grâce lui donne une licence de pêcher puisque le sang de Jésus est toujours là pour nous justifier ! La réponse se trouve dans le verset du jour : « Loin de là! »

Comme on l’a déjà lu dans Ephésiens 2 :8 que c’est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi. C’est justement là où se trouve le grand problème d’interprétation; Beaucoup ont du mal à interpréter la foi. La bonne explication concernant la foi se trouve dans Jacques 2 :26 « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte ». Le verset ne dit pas que la foi sans les œuvres est faible mais morte. Nous pouvons lire dans n’importe quelle version biblique mais l’interprétation sera toujours la même : morte !

Sans trop philosopher, quelque chose de morte ne vit pas. Il suffit de voir la comparaison : Si un cadavre sans âme est inutile, alors la foi qui ne porte pas de fruits l’est également. J’insiste là-dessus car une partie des chrétiens pense avoir la foi alors qu’elle ne porte pas de fruits ; Ils confondent l’espérance et la foi. On peut espérer une chose parce qu’on la désire mais la foi doit être fondée sur la parole de Dieu est surtout elle doit être vivante en portant des fruits. Jésus a dit qu’on reconnaît un arbre par ses fruits. Un avocatier ne peut pas porter des mangues mais des avocats. Si Jésus entre dans la vie de quelqu’un, Il le change et la bible dit que « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Cor 5 :17). Sur base de ce verset, tu ne peux pas m’expliquer comment quelqu’un qui est en Christ peut passer des années à vivre exactement comme il était avant sa conversion. Je peux comprendre que ça peut prendre du temps avant de changer complètement mais je crois fermement dans mon cœur que ce verset est réel car s’il est dit que les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont devenues nouvelles, cela veut dire que les pensées, les actes et les fréquentations de la personne convertie doivent changer. Si ce n’est pas le cas, ça veut tout simplement dire que la personne a l’espérance et non la foi vivante car si sa foi est vivante, elle doit bénéficier la grâce de pouvoir changer en portant des fruits. La bible dit: «  c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir » (Phil 2 :13). En plus du désir de changer, Dieu donne également la grâce de pouvoir de le faire.

Je vous souhaite tous un bon week-end
 

               
         
               

 

 

© 2017 Chris Ndikumana. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.