Les Oeuvres mortes

Index de l'article

(Première partie)

Verset du jour à méditer: Hébreux 6 :1 « C'est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes »

On entend souvent parler de l’œuvre de Dieu comme le travail accompli pour la gloire du Seigneur avec l’espoir d’être récompensé au ciel et dans le siècle présent.

Pendant la méditation de cette semaine, nous parlerons plus sur les œuvres mortes car il y’a souvent une confusion chez les enfants de Dieu qui n’arrivent pas à distinguer les œuvres vivantes de celles qui sont mortes.

Les œuvres mortes sont des œuvres qui ne sont pas enregistrées au ciel et auxquelles il n’y a aucune récompense de la part du Seigneur.

La seule raison qui explique le manque de récompense, c'est qu’elles ne sont pas dans le plan de Dieu d’où la motivation ne vient pas du Saint-Esprit et il y a l’absence total de l’amour de Dieu.

J’ai longtemps été choqué par le passage biblique du livre des corinthiens qui dit : « Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien » (1 Cor 13 :3). J’avais du mal à comprendre comment quelqu’un peut distribuer tous ses biens ou livrer son corps pour être brûlé sans amour !

Les chrétiens ont développé ce que moi j’appelle « le matérialisme spirituel » qui est souvent la principale motivation de faire le bien. Il est vrai que la bible dit que nous moissonnerons ce que nous semons, mais nous devrions donner de l’attention à nos frères et sœurs qui ont besoin de notre aide au lieu de nous concentrer sur ce que le Seigneur nous donnera grâce à nos œuvres. Pour motiver les chrétiens à payer régulièrement la dîme, certains pasteurs doivent insister sur la multiplication des finances, la promotion au travail et dans la tête du chrétien, payer la dîme devient une forme d’investissement financier et non un acte d’obéissance et d’amour envers le Seigneur. D’autres payeront la dîme par peur de perdre leur travail ou d’échouer dans leurs affaires car ils en font une loi.

Les œuvres mortes peuvent être expliquées en trois catégories :

·        Les œuvres faites dans le seul but de se glorifier

·        Les œuvres faites pour un intérêt matériel avec l’absence totale de l’amour

·        Les œuvres faites dans un travail spirituel tout en croyant servir Dieu pour finalement se rendre compte qu’on était en dehors de Sa volonté

               
         
               

Please publish modules in offcanvas position.