Les dons par PayPal passent par CREEKSIDE

 
 
 

Index de l'article

(Première partie)

Verset du jour à méditer: Apocalypse 1 :6 « Celui qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! »

 Beaucoup de chrétiens sont surpris quand je leur demande s’ils sont des sacrificateurs. Certains ne savent pas quoi me répondre et souvent je constate que c’est à ce moment qu’ils commencent à y penser comme si c’était nouveau.

Il est très rare de rencontrer des chrétiens qui sont conscients qu’ils sont des sacrificateurs et l’une des raisons majeures est l’ignorance du rôle d’un sacrificateur. Le rôle des sacrificateurs n’était rien d’autres que d’offrir des sacrifices à Dieu dans le temple. Leur travail était de donner et rien que donner.

Aujourd’hui, à force d’oublier qu’ils sont des sacrificateurs, les chrétiens s’approchent de Dieu rien que pour demander ; Ils s’approchent de son trône les mains (spirituelles) vides pour demander sans rien donner.

Si nous parcourons la bible dans l’ancien testament, personne ne pouvait s’approcher de Dieu sans sacrifice. Le sacrifice est un signe de respect et de considération. Dans beaucoup de cultures africaines et dans d’autres pays, personne ne peut s’adresser à une grande autorité sans lui donner des cadeaux. Avant d’exposer un problème, on commence par présenter des cadeaux. C’est un principe biblique de donner un cadeau à quelqu’un qu’on respecte pour exprimer le respect qu’on lui doit.

Quand on entre dans la prière, c’est comme si on entre dans un palais royal où nous serons écoutés par le roi lui-même. Notre attitude pendant le moment de la prière explique notre respect et notre crainte envers le Seigneur. Certains se sont beaucoup familiarisés avec Dieu car disent-ils « C’est notre Père » et avancent des arguments comme quoi la crainte est réservée à l’ancien testament mais je dois leur rappeler que la lettre aux Hébreux se trouve dans le nouveau testament. Nous lisons dans Hébreux 12 :28-29 « C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte, car notre Dieu est aussi un feu dévorant »

Pendant toute la semaine, nous comprendrons que la prière qui touche plus le cœur de Dieu est celle de donner plutôt que de demander. Demander est une bonne chose si c’est conforme à sa volonté mais donner est de loin plus important car celui qui donne fait preuve de maturité et de générosité. C’est justement cette générosité qui touche le cœur de Dieu et qui finit par déclencher une grande puissance divine.

               
         
               

Please publish modules in offcanvas position.